Rayman Origins (PS Vita)

 

Publié le Mercredi 22 février 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Rayman Origins (PS Vita)

Pas de bras, mais aussi bon que du chocolat

imageSimple portage, à quelques exceptions près, des versions consoles de salon (PS3, Xbox 360 et Wii), Rayman Origins débarque sur la PlayStation Vita.
Reste à savoir si ces « quelques exceptions près » sont ou non un problème. Et la réponse est simple : oui et non. Comme ça, hein, vous êtes bien avancés.

Rayman et ses amis sont donc tranquillement en train de se reposer et dormir. Sauf que leurs ronflements, même s’ils sont pratiqués en rythme et créent une certaine mélodie, dérangent leurs voisins de la lande des esprits frappés. Ces derniers, agacés, décident d’envahir le monde de Rayman, d’emprisonner tous ses habitants et de coloniser de façon dangereuse les paysages alentours. Notre ami Rayman va bien entendu réussir à s’échapper et devoir parcourir une soixantaine de niveaux pour libérer ses amis.

Le jeu est un simple jeu de plateforme à l’ancienne : scrolling horizontal, sauts dans tous les sens, ennemis sur lesquels il faut sauter, frapper ou exploser à l’aide de tout et n’importe quoi…
Nous voilà donc plongés dans un monde coloré, très coloré, à l’ambiance Cartoon, que n’aurait pas renié Tex Avery lui-même. Le tout en 2D, à une époque où la 3D est reine… les anciens retrouveront rapidement leurs marques, les jeunes découvriront un monde qu’ils ne soupçonnaient peut-être même pas.
screenLes décors, en HD, sont tout bonnement sublimes. C’est très coloré, mais avec soin, bercé par des ambiances délirantes et poétiques, et un level design de folie. Tout au long des 60 niveaux, répartis dans 6 mondes ayant chacun sa propre atmosphère, vous allez parcourir des décors qui sont autant de ravissement pour les yeux. C’est sublime. C’est agréable à regarder, c’est comme une sorte de dessin-animé complètement barré dans lequel on veut se perdre, comme un rêve vidéoludique éveillé.
Car Rayman est plus qu’un simple jeu de plateforme : chaque niveau est d’une beauté saisissante et est rempli de vie. Les plantes, les plateformes… tout bouge, tout se transforme (certaines plantes s’ouvrent au passage de Rayman), c’est un véritable monde vivant, un vrai écosystème ultra-détaillé, que nous proposent les développeurs.

screenSur PS Vita, le jeu est toujours aussi beau et aussi onirique. Une belle claque visuelle.

Dans Rayman Origins, on saute, on glisse, on baffe, on s’accroche, on fait des pirouettes, on rebondit, on rapetisse pour passer dans de minuscules tunnels, on meurt souvent aussi, on plane, on s’envole, on court contre les murs, on nage, on évite (ou non) les pièges, les embûches, les petits trucs sadiques prompts à vous envoyer ad patres, à savoir devoir recommencer le niveau (ou du moins une partie du niveau selon votre progression). Le rythme est fou, et chaque nouveau tableau apporte son lot d’innovation, de petit changement qui aide à ce qu’aucune lassitude ne vienne entacher le jeu.

screenscreenscreen

Accessoirement, il faudra récupérer des Lums, ces sortent d’insectes luisants, et libérer les Electoons qui donnent accès à de nouveaux niveaux. Sans oublier les Pièces de la Mort, accessoires mais terrible challenge, qui vous demande de récupérer ces artefacts toujours placés à des endroits difficiles à atteindre et terriblement périlleux.

screenReste que cette version PS Vita propose quelques changements. Et le plus important, voire le plus choquant, est qu’il devient une simple aventure solo. Exit le jeu multi ! Plus de possibilité de jouer à 4… Alors certes, sur une console portable, c’est forcément moins gênant… mais quand même, on aurait au moins aimé la possibilité de jouer à 2 !
Du coup, le jeu en perd singulièrement une partie de son intérêt.
Heureusement, quelques petites choses ont été rajoutées : la possibilité de refaire les niveaux en suivant son « fantôme » de sa meilleurs partie précédente. La possibilité de s’échanger des fantômes entre joueurs. Et les reliques récupérées s’afficheront également telle une énorme fresque révélant l’histoire du jeu.

Au final, Rayman Origins reste sur PS Vita un excellent jeu. Certes, le côté multi en moins lui fait un peu mal… mais ça reste une valeur sûre, un de ces « must-have » du lancement de la console. Sublime, passionnant, facile à prendre en mains, plein de surprises, doté d’une ambiance merveilleuse… vous auriez tort de passer à côté.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Rayman Origins (PS Vita)

Plateformes : PSP

Editeur : UbiSoft

Développeur : UbiSoft

PEGI : 7+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Rayman Origins (PS Vita) :

0