Dynasty Warriors Next (PS Vita)

 

Publié le Vendredi 17 février 2012 à 15:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Dynasty Warriors Next (PS Vita)

On nem ou on nem pas

imageTecmo Koei continue ses grandes guerres asiatiques et les transpose sur la nouvelle console de Sony, la PlayStation Vita. Dynasty Warriors Next est le nouvel épisode de cette célèbre saga orientale mais qui a du mal à s’imposer en occident.

Le jeu propose cinq modes. Le premier, Edit Mode, permet de créer jusqu’à 100 per(sonnages. Ils pourront alors être utilisés dans les modes Conquêtes ou Coalition. Le second, Gala Mode, permet de se prendre en photo pour créer un guerrier ou prendre des paysages pour les intégrer au jeu.
Le mode Campagne vous permet de participer à la fameuse « Romance des Trois Royaumes ». Vous choisissez un personnage, une stratégie (qui offre certains bonus), et allez envahir les provinces ennemies. Vous devez alors prendre des points de contrôle, en défendre d’autres, et aller jusqu’à la base ennemie pour défaire le général adverse. Plus vous aurez pris précédemment de points de contrôle, plus cette dernière attaque sera simplifiée. Votre personnage taille dans des dizaines de rangs ennemis, suivi par ses deux frères d’armes et son armée. De temps en temps, on libère un coup spécial qui envoie valser des dizaines d’ennemis, le jeu nous demandant de secouer la console comme un panier à salade pour en amplifier les effets. On essaie d’éliminer les projectiles des mages ennemis en faisant des mouvements sur l’écran tactile et, toujours avec l’écran tactile, on défait parfois des généraux ennemis. On récupère des objets bonus. Et on passe son temps à courir de point de contrôle en point de contrôle.

screenscreenscreen

screenLe mode Conquête oppose différents joueurs dans une grande campagne (à jouer en ligne ou seul). A chaque fin de bataille, le vainqueur participe à un mini-jeu, que l’on retrouve d’ailleurs dans le monde Campagne : Archery (tirer des flèches avec l’écran tactile), Race (course de cheval à l’aide du gyroscope), Breakthrough (éliminer les vagues ennemies à l’écran tactile) ou Scheme (Toucher les personnages pour découvrir des mots cachés).
Enfin, le mode Coalition permet à 4 joueurs en connexion ad-hoc de s’aider les uns les autres lors de leur progression. 4 types de jeux sont disponibles : Race (atteindre le camp ennemi le plus rapidement possible), Defend (défendre le camp), Capture (Conquérir les bases ennemies) ou Death Match (Deux équipes s’affrontent).

screenMême s’il est doté de cinématiques sublimes et que les combats, mettant en scènes des dizaines de protagonistes, ne souffre d’aucune baisse de fluidité, Dynasty Warriors Next reste un beat’em all assez limité et, somme toute, lassant et quelconque. Les décors ne sont pas spécialement réussis, au contraire des magnifiques personnages, le jeu est mal rythmé, les combats sont souvent brouillons, les animations parfois foireuses et les apparitions soudaines et incessantes de vagues ennemies tellement grossières qu’elles en sont ridicules. On passe son temps à marteler les boutons d’attaque, sans réelle passion, tentant parfois de sortir un combo intéressant. Les mini-jeux qui entrecoupent les invasions sont sans doute les pires, mal fichues et pas passionnantes pour un sou.
Enfin, on regrettera réellement le manque de traduction en français du jeu. Déjà qu’il faut s’accrocher pour réussir à s’identifier aux héros, gaulés comme des Village People de Carnaval, mais alors qu’ils débitent d’interminables dialogues ou d’incessantes réflexion durant les combats (et toujours les mêmes phrases), le tout en anglais, on décroche assez vite.

Mais bon. Dynasty Warriors Next n’est pas non plus une grosse bouse. C’est juste un jeu assez moyen, qui rate le coche avec de mauvaises idées et un manque d’ambition évident. Heureusement, il a pour lui une durée de vie conséquente, des modes multi amusants, surtout le mode Conquête, long et plutôt intéressant. Sa jouabilité, également, est impeccable. Le jeu répond bien, même au niveau tactile ou gyroscopique. Il y a donc quand même des éléments positifs qui devraient ravir les adeptes du matraque d’ennemi en jupette et avec de longues couettes, doublé d’une ambiance asiatico-médiévale. Ce qui n’est pas notre cas, malheureusement.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Dynasty Warriors Next (PS Vita)

Plateformes : PSP

Editeur : Tecmo Koei

Développeur : Tecmo Koei

PEGI : 12+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Dynasty Warriors Next (PS Vita) :

0