Little Deviants (PS Vita)

 

Publié le Vendredi 17 février 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Little Deviants PS Vita

Petits mais mignons

imageLes Zinzins sont de petites créatures bizarroïdes avec des tronches pas possible, qui viennent de s’échouer sur une planète inconnue après un accident de vaisseau. Il va falloir les diriger les uns après les autres, dans des niveaux tous plus tortueux, afin qu’ils récupèrent les pièces de leur engin et puissent repartir sur leur monde. Manque de bol, ces 30 niveaux sont truffés de créatures ennemies et de pièges sournois.

Durant tout le jeu, on va contrôler des zinzins différents, avec chacun sa particularité. L’un est une sorte de blob, l’autre une boule, l’autre est en flamme… chacun son truc, son apparence. Il est d’ailleurs, en premier lieu, à noter que les zinzins ont une gueule folle. Leur design est trop chou, leur plastique démente et Sony a réussi à créer là un monde et des personnages de premier ordre. Du genre de ceux que l’on aimerait voir déclinés en peluche, en figurines, en dessin-animé et que sais-je encore.

Malheureusement, les zinzins risquent de tomber rapidement dans les oubliettes… la faute à un jeu qui manque cruellement d’idées, à la réalisation défaillante, et à un monde totalement sous-exploité. C’est simple, Little Deviants fait office de « démo technique » pour apprendre à se servir de la PS Vita et de ses capacités spéciales : écran tactile, pavé arrière, fonction gyroscopique… Mais ces particularités techniques, bien souvent imprécises, ne sauraient faire un bon jeu en étant l’idée de base, le point de départ duquel tout le reste découle. Et c’est pourtant ce qui a été fait.

screenscreenscreen
 

screen30 niveaux dont le premier consiste à promener son doigt sur le pavé arrière pour déformer le terrain et, ainsi, créer des collines qui feront rouler le premier des zinzins que l’on tente de diriger, afin de l’emmener récupérer pièces et clefs pour passer au niveau suivant… c’est simple, simpliste, vraiment simpliste. Il faut éviter les obstacles, échapper aux ennemis, se dépêcher… le tout avec un contrôle assez imprécis et auquel il vous faudra de très nombreuses minutes pour vous y habituer.

Un peu de réalité augmentée par-là, un peu de gyroscopie par-ici, vous enchaînez les mini-jeux les uns après les autres. Certains sont sympathiques, d’autres plus pénibles, d’autres enfin franchement ratés. Jeux de courses, tape-taupes, jeux de tirs, jeux d’adresse… on parcourt tout le panel des possibilités de la console, sans jamais atteindre le sublime.

screenSans être désagréable, ce Little Deviants n’a pourtant pas réussi à nous séduire. Et s’il a l’avantage de permettre de petites parties de 5 minutes en attendant le métro ou le bus, l’aventure ne vous occupera, au final, que quelques petites heures.
Pas spécialement addictif, avec un graphisme sommaire, des musiques parfois assez agaçantes, ce Little Deviants n’est au final qu’un petit jeu à la fois amusant et frustrant de n’avoir pas été au bout de ses idées et, surtout, de n’avoir pas réussi à exploiter un univers qui s’annonçait excellent grâce à ses personnages exceptionnels.
Bref, un jeu moyen, au final, même si pour le prix, il peut valoir le coup. Certains apprécieront, nous, nous sommes restés sur notre faim.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Little Deviants (PS Vita)

Plateformes : PSP

Editeur : Sony Computer Entertainment

Développeur : Bigbig Studios

PEGI : 7+

Prix : 30 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Little Deviants (PS Vita) :

0