Dragon Ball Z for Kinect (Xbox 360)

 

Publié le Mardi 9 octobre 2012 à 15:00:00 par Vincent Cordovado

 

Test de Dragon Ball Z for Kinect (Xbox 360)

Son Groku

imageGrand fantasme de tous les jeunes ayant été bercés au Club Dorothée, réaliser des Kaméhaméha devant sa télévision est désormais possible grâce à Dragon Ball Z for Kinect. Certes, ce n'est pas vraiment la première fois puisque Dragon Ball Z Budokaï Tenkaïchi 3 sur Wii nous offrait plus ou moins la même chose, mais le concept est ici poussé un plus loin. Reste à voir si le niveau de KI du titre est celui d'un Super Saiyan 3 ou celui d'un simple humain.

Imaginez donc, pouvoir vous prendre pour un Super Saiyan devant votre écran. Avouez que c'est alléchant non ? Pour celà, rien de plus simple, il suffit de mimer les mouvements. Garde, coup de poing, uppercut, crochet, coup de pied, attaque smash, recharge de KI, Kaméhaméha, Genkidama, Morsure du Soleil, toutes les techniques les plus connues y sont. Il suffit de les mimer pour les sortir. Et avouons que c'est assez fun durant les premières batailles. Après, il faut le dire, on arrive rapidement devant les limites du titre. Là où un Dragon Ball Z Budokaï Tenkaïchi, Raging Blast ou autres variantes permettaient un poil de stratégie, ici on l'impression que tous les schémas de bataille se ressemblent. Hop, on balance 5-6 coups de poing qui permettent de déclencher un combo, on refait ça 3 fois, recharge de KI, on rebalance un combo pour suffisamment éloigner l'adversaire pour recharger une nouvelle fois son KI (oui, parce que cette barre est hyper longue à charger) et boum, on envoie sa super attaque. De temps en temps on fait varier les plaisir avec une attaque smash mais c'est tout, à peu de chose près. Les ennemis sont loin d'être de gros tueurs. Certes, ils envoient bien des boules d'énergie ou balancent quelques grosses attaques qu'il faut dévier ou leur renvoyer dans la face, mais le temps de réaction est suffisamment long pour ne pas se laisser avoir. Du coup, les combats se ressemblent tous et la montée en puissance des ennemis n'influe pas énormément sur la stratégie à adopter pour les vaincre. Heureusement, les commandes répondent plutôt bien. Certes, il arrive qu'un coup ne soit pas pris en compte de temps en temps ou qu'un coup soit lancé à la place d'un autre (gestes de merde qui se ressemblent !), mais globalement, le titre répond plutôt bien.

screen  screen  screen

screenLe véritable problème du titre, c'est qu'outre des combats redondants, son contenu est carrément famélique. Un mode Histoire qui nous permet de revivre pour la 150ème fois les aventures de Goku et toute sa bande, le tout découpé en 4 chapitres de 5-6 combats, un mode Score Attack et... c'est tout. Oui, oui, vous avez bien lu. C'est tout. Même pas de mode multijoueur, que ce soit en local ou en ligne. Et avouons que c'est quand même un comble pour un jeu de combat. Pas de possibilité, non plus, d'augmenter les statistiques de ses combattants avec divers objets, comme dans les autres épisodes ou la possibilité de se faire des tournois. Rien, rien, rien, rien. A noter que le mode Score Attack n'est guère appétissant puisqu'il propose d'obtenir le meilleur score possible dans les combats que vous avez réussis en mode Histoire. Autant dire que c'est limité et uniquement présent pour regonfler une très faible durée de vie (comptez entre 3 et 4h pour terminer le mode Histoire et la même chose pour le Score Attack, soit entre 6 et 8h de durée de vie). C'est là qu'on se dit qu'un mode multijoueur aurait été le bienvenu. Son seul intérêt, au final, est de pouvoir jouer avec n'importe quel personnage parmi la cinquantaine disponible, chose qui n'est pas possible en mode Histoire. Et ce n'est pas la présence d'un "Episode Inédit" expliquant pourquoi Bardock devient Super Sayan, ni la présence d'un système de QR Code qui viendra rattraper ce manque flagrant de contenu.

Au final donc, Dragon Ball Z for Kinect est l'exemple même du jeu qui, sur la papier, laisse penser qu'il va déchirer, mais qui dans les faits n'est qu'un gros pétard mouillé. Beaucoup trop limité et répétitif, avec son contenu du pauvre, il ne conviendra guère qu'aux plus jeunes, et encore. Les nostalgiques et fans, eux, seront probablement dégoutés. Heureusement que son faible prix de vente et ses graphismes corrects rattrapent un peu la chose.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Dragon Ball Z for Kinect (Xbox 360)

Plateformes : Xbox 360

Editeur : Namco Bandai

Développeur : Spike Chunsoft

PEGI : 12+

Prix : 40 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Dragon Ball Z for Kinect (Xbox 360) :

0