L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 23 février 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Je n'ai rien à vous dire, mais en fait si

Ce n’est pas tout, mais j’ai des tomates farcies à faire. Sans tomate, en fait, parce que ce n’est pas la saison. Mais ce n’est pas grave. Des champignons farcis, ça marche aussi. Sauf que je n’en ai pas trouvé d’assez gros pour qu’ils puissent l’être. Donc ce sera des pommes de terre. C’est tout aussi bien.

Je sais, c’est étrange de commencer l’édito en vous expliquant qu’il serait bon que je le termine rapidement parce que ma brigade m’attend en cuisine. Ma brigade qui est composée de… euh… moi tout seul, en fait. Je n’ai jamais réussi à intéresser mes gamines à manier l’économe, la râpe ou le Santoku. Mais bref. J’ai de la cuisine à faire et, ce dimanche, pas grand-chose à vous raconter, en fait.

Hier, déjà, je m’interrogeais sur les possibles sujets de l’édito d’aujourd’hui. Sans pression particulière, cela dit, parce que la petite phrase « bah, on verra ça demain matin » marche généralement très bien. Je m’assieds devant mon ordinateur, je lance un « bon, alors, de quoi on va parler aujourd’hui » et bam, je tapote sur mon clavier comme la gazelle agile sautant d’arbre en arbre dans le désert d’Atacama. Et je vous laisse avec cette image d’un mammifère africain incapable de grimper, sautillant de branche en branche sur les dunes d’Amérique du Sud.

Sauf qu’aujourd’hui, c’est la page blanche.

Parfois, dans l’aventure singulière qu’est mon existence, le navire des évènements reste au port. Et il faut que j’arrête avec mes images toutes pourries, mais ça résume quand même bien cette semaine. Il ne s’est rien passé de bien notable. Du moins rien qui ne mérite d’être raconté dans un édito. Ou que je voudrais raconter dans un édito. Que dalle. Que tchi. Walou. Nib. Quéquette.

Alors certes, je pourrais me lancer dans des sujets plus larges et plus profonds. Mais il suffit de se promener 5 minutes sur Internet pour se rendre compte qu’en fait, la profondeur, ce n’est pas tout à fait votre truc…

Et puis pour parler de quoi ? De racisme ? Parlons-en alors. Par un exemple. Quand tout le monde critique stupidement le soi-disant amateurisme de BFM TV, moi j’ai décidé, a contrario, de boycotter CNEWS. Plus jamais cette chaîne. C’est bien simple, à chaque fois que je zappe dessus je tombe sur la gueule d’Eric Zemmour. Et je ne comprends pas comment ni pourquoi un type pareil peut encore avoir une telle tribune à la télévision. Je ne comprends pas pourquoi on continue à lui donner la parole. A lui confier des émissions. Outre le secret espoir totalement putassier de le voir une nouvelle fois déraper et ainsi rameuter sur la chaîne les fossoyeurs de polémiques, je ne comprends pas comment les dirigeants de CNEWS peuvent encore le coller à l’antenne soir et matin, matin et soir. Desproges disait du journal Minute que l’acheter, c’était d’épargner de lire tout Sartre et que pour moins de dix balles, on avait la nausée et les mains sales. Ce trait d’esprit pourrait tout autant s’appliquer dans ce cas. Et d’ailleurs au Figaro également, qui l’emploie comme chroniqueur, et dont la ligne éditoriale a depuis longtemps franchi les frontières de l’extrême.
En cette période d’épidémie de gastro-entérite, j’évite tout ce qui pourrait, sait-on jamais, me contaminer. Y compris les propos vomitifs et les certitudes diarrhéiques. Bref, à chaque fois que je zappe sur CNEWS, j’ai l’irrésistible besoin d’aller me passer les mains au gel hydro alcoolique. C’est un peu comme si j’avais peur d’être contaminé par Gastro-Man…

Et sinon, de quoi d’autre pourrais-je bien vous parler ? Que j’ai toujours énormément de mal à comprendre en quoi se clouer la peau des couilles est un acte militant, voire un geste artistique, et que là où certains s’émeuvent d’une quelconque audace ou s’exclament devant un certain courage, je n’y vois que de la pure, totale et immonde connerie ?

Ou encore, je pourrais vous parler une nouvelle fois des amours naissantes de ma fille, mais à force, elle va vraiment finir par me faire la gueule une bonne fois pour toutes.

Enfin, je pourrais aussi vous expliquer à quel point je ne saisis pas la logique SNCF. Ou plutôt l’absence de logique. Vendredi soir, ayant de l’avance sur mes horaires de voyages, j’ai juste demandé s’il était possible de prendre le train précédent. Qui avait de la place. Donc juste un vague échange de billet qui pourrait être fait en borne, par exemple, et donc n’impacter en aucun cas le bon fonctionnement du train, le planning des employés SNCF ou je ne sais quel autre élément vital de la société. Et je veux bien qu’on me facture 1 ou 2 € l’impression du nouveau billet si c’est pour gagner 1h de temps sur mon trajet. 1 ou 2 €. Pas 60 €. Soit 15 € de frais d’échange plus la différence de prix entre le moment où j’ai acheté mon billet (30 €) et celui affiché au moment du départ pour un billet neuf (75 €)… Rien ne justifie une telle facturation. Sur un train dans lequel il y avait de la place. Plein de places vides. Rien ne le justifie. A part un amour de la sodomie sans lubrifiant.

Alors j’aurais pu vociférer sous prétexte que l’employé du guichet SNCF s’appelait Mohamed et qu’il cherchait donc forcément la merde parce qu’il aurait dû changer de prénom et choisir Jean-Marie ou Adolphe, ou j’aurais pu me clouer les couilles sur un rail (si, si, ça doit être possible). Mais je ne suis pas encore assez abject et con pour ça.

Alors j’ai fermé ma gueule et je suis allé boire une bière en attendant mon train. Puis une deuxième. Puis une...

Enfin j’ai bu pour oublier, quoi.

Résultat, j’ai failli le rater.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par clayman00 le 23/02/2020 à 15:43

 

1

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

yep, moi aussi je boycot cnews depuis quelques temps...

6646 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 24/02/2020 à 11:51

 

2

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

en quoi se clouer la peau des couilles est un acte militant, voire un geste artistique ?

La réponse est dans l'excellent documentaire "Sick, Bob Flanagan super masochiste".

https://www.dailymotion.com/video/xhtfex

1425 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 27/02/2020 à 10:03

 

3

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Des connards...

Ils ont surement changé leur politique de merde ...

y a quoi ,2-3 ans un ami là changé devant moi pour 3 euros donc bon ...

M'enfin la sncf c'est blah blah devant et fdp derrière et après faut les plaindre...car le charbon c'est dur et pénible à mettre dans la locomotive alors qu'ils ont une prime poru ça ...quoi je dérape ...osef

1496 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

Derniers Commentaires

38615-page-blanche-boycott-cnews-vomi-diarrhee-sncf