L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 10 mai 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Ouais enfin vous au moins, vous n’avez jamais eu à vous terrer dans un salon avec un papa cinglé

Lundi 4 mai : Confinement jour 48

07h30
Zoé, 15 ans : Comme chaque matin, je suis réveillée par la sonnerie de mon réveil. Je serais bien restée au lit mais mes « parents » veulent qu’on garde un rythme comme à l’école. Tu parles, j’ai beaucoup moins de travail et j’aurais fini ce midi… Ils pourraient me laisser dormir… C’est normalement la dernière semaine de confinement. Une semaine comme les autres, avec le train-train quotidien. Finalement, la seule surprise, c’est de savoir pour qui va se prendre mon père aujourd’hui. S’il y en a bien un qui a été abîmé par le confinement, c’est lui.

09h12
Manon, 11 ans : On a de la chance, on a chacune sa chambre pour travailler. Mais même la porte fermée, difficile de travailler avec mon père qui n’arrête pas de faire n’importe quoi…

10h07
Ouais enfin vous au moins, vous n’avez jamais eu à vous terrer dans un salon avec un papa cinglé

11h08
Zoé : Mon père fait des sauts de cabris dans tout l’appartement en criant qu’il est magnifique. Ça ressemble plutôt à des sauts d’éléphants, mais bon. Il s’amuse au moins. Mais franchement, je crois qu’il n’est pas tout seul dans sa tête.

11h45
Manon : Mon père est vraiment taré. J’étais en classe virtuelle avec ma prof d’anglais, avec la caméra, et il est rentré dans ma chambre en criant « toctoc badaboum, je suis Le Magnifique ! » puis est reparti directement.

13h08
Zoé : Même ma mère a hâte que le confinement se termine. On a toutes hâte que ça se termine. J’espère juste qu’on va pouvoir repartir au collège…

14h03
Manon : Mon père a expliqué qu’il faisait ses cascades tout seul, sans doublage, et a voulu sauter au-dessus de la table basse en s’accrochant au lustre.

14h08
Zoé : On doit racheter un lustre. Et une table basse.

14h13
Manon : Heureusement, nous pouvons nous échapper une heure de cette maison de fous pour nous promener dans le village.

15h13
Zoé : Dans une rue, à côté, il y a une maison en construction. Quand on passe devant, on dit bonjour aux ouvriers. L’un d’entre eux a engagé la discussion aujourd’hui et m’a dit que j’étais très belle. Même si c’est un vieux, parce qu’il doit avoir au moins 30 ans, ça fait toujours plaisir.

16h28
Manon : Papa, lui, n’a pas aimé l’histoire de Zoé et de l’ouvrier qui lui a dit qu’elle était belle.

20h36
Zoé : Quand mon père a demandé s’il pouvait louer un hélicoptère pour se suspendre à une échelle à 30 mètres du sol, ma mère lui a juste répondu un « t’es trop con ». Nous, on est parties se coucher.


Mardi 5 mai : Confinement jour 49

07h30
Zoé : Aujourd’hui, j’ai été réveillée par mon père qui faisait « tactactactactactac » par la fenêtre. Apparemment, il y avait un chat sur le toit de notre véranda et il faisait comme s’il avait une mitrailleuse pour le tuer. Heureusement qu’il n’en avait pas, d’ailleurs, sinon je suis certaine qu’il aurait vraiment tué ce pauvre chat.

08h13
Ouais enfin vous au moins, vous n’avez jamais eu à vous terrer dans un salon avec un papa cinglé

09h26
Manon : Papa se promène dans la maison avec un chapeau de vieux. Quand ma mère lui a demandé de l’enlever, qu’on ne portait pas de chapeau à l’intérieur, papa a répondu avec mépris que personne ne touchait à son Borsalino.

11h04
Zoé : Mon père est vraiment taré. J’étais en classe virtuelle avec ma prof d’anglais, avec la caméra, et il est rentré dans ma chambre tout nu en faisant l’hélicobite et en criant « Hé ! C’est pas Belmondo qui ferait ça ! » puis est reparti directement. J’en peux plus. Dès qu’il peut, il se met tout nu et fait tourner son zizi. Mon père est complètement fou. De toute manière, dès que j’ai 18 ans, je m’en vais loin.

14h03
Manon : Mon père a expliqué qu’il faisait ses cascades tout seul, sans doublage, et a voulu sauter par la fenêtre du rez-de-chaussée dans le jardin.

14h08
Zoé : Maman a drôlement engueulé papa quand il est tombé dans le massif de fleurs en écrasant au passage tous les arums.

14h13
Manon : Heureusement, nous pouvons nous échapper une heure de cette maison de fous pour nous promener dans le village.

15h13
Zoé : Il n’y avait pas d’ouvrier aujourd’hui dans la maison en construction. D’ailleurs, elle n’est plus en construction, elle a brûlé cette nuit, apparemment. J’ai entendu des voisins dire qu’il y avait eu une grosse explosion et que ça devait être le gaz mais que c’est bizarre parce que le gaz n’était pas encore raccordé. En tout cas, durant notre promenade, on s’est fait klaxonner par un tracteur, c’est marrant, je ne savais pas qu’un tracteur ça pouvait klaxonner.

15h41
Manon : Papa, lui, n’a pas aimé l’histoire du tracteur qui nous a klaxonnées.

20h46
Zoé : Quand mon père a demandé s’il pouvait louer un hélicoptère sauter sur un avion à 30 mètres du sol, ma mère lui a juste répondu un « t’es trop con ». Nous, on est parties se coucher.


Mercredi 6 mai : Confinement jour 50


07h30
Zoé : En me levant ce matin, j’ai trouvé mon père en caleçon qui faisait de la boxe contre un oreiller qu’il a suspendu à un crochet. Il m’a expliqué qu’il s’était trop laissé aller mais que ça allait changer, qu’il allait redevenir un as, mieux, l’as des as, mieux encore, l’as des as des as, mieux encore… je l’ai coupé et lui ai expliqué que j’avais une évaluation de maths ce matin, donc qu’il fallait que je me dépêche.

08h03
Manon : Je ne sais pas qui c’est ce Belmondo, mais maman a l’air vraiment consternée ce matin. En tout cas, c’est vrai qu’il est complètement fou, mais c’est mon papa quand même.

09h37
Ouais enfin vous au moins, vous n’avez jamais eu à vous terrer dans un salon avec un papa cinglé

10h04
Zoé : Un peu de répit. Papa est parti dans la forêt pour capturer un ours. Il a dit qu’il lui fallait un petit ourson parce qu’un as des as sans ourson ce n’est pas vraiment un as des as.

11h02
Manon : Maman est furieuse et elle crie après papa parce que comme il n’a pas trouvé d’ourson, il a ramené une moufette. En tout cas, ça sent drôlement mauvais dans la véranda.

14h03
Zoé : Mon père a expliqué qu’il faisait ses cascades tout seul, sans doublage, et a voulu sauter dans les escaliers. Il a raté son coup. Mais n’a pas raté le miroir en bas.

14h13
Manon : Heureusement, nous pouvons nous échapper une heure de cette maison de fous pour nous promener dans le village.

15h13
Zoé : Au rond-point, près de la maison en construction qui a brûlé, il y a un véhicule qui a pris feu. Il n’en reste pas grand-chose. J’ai entendu les voisins dire que c’est la loi des séries mais que c’est bizarre, qu’un tracteur ça ne prend pas feu comme ça d’habitude, qu’il y avait eu une grosse explosion et que si ça se trouve, c’est le gaz aussi.

16h12
Manon : Papa, il a souri quand Zoé lui a raconté l’histoire du tracteur et il a répondu que s’il le pouvait, il se donnerait lui-même une médaille olympique, tellement il porte la scoumoune à ses ennemis.

20h56
Zoé : Quand mon père a demandé s’il pouvait louer un métro pour courir dessus et sauter d’une rame à l’autre, ma mère lui a juste répondu un « t’es trop con ». Nous, on est parties se coucher.


Jeudi 7 mai : Confinement jour 51

07h30
Zoé : ce matin, en allant prendre mon petit déjeuner, j’ai croisé un gros truc poilu qui sautillait dans le salon. J’ai eu drôlement peur. En fait, c’est juste mon père qui a retrouvé un costume de carnaval. Un costume de gorille.

08h04
Manon : Quand papa a dit à maman qu’il était l’animal, maman lui a répondu que c’est sûr, qu’il était loin d’être le cerveau. Un singe en hiver à la rigueur, même si on est au printemps, mais qu’en tout cas, il est incorrigible. J’ai rien compris. Mes parents sont tous les deux fous, en fait.

09h43
Ouais enfin vous au moins, vous n’avez jamais eu à vous terrer dans un salon avec un papa cinglé

11h04
Manon : le facteur est venu livrer un colis. Comme il faisait les yeux doux à maman, papa est sorti de la maison, toujours habillé en gorille, et a donné un grand coup de pied dans l’entrejambe du facteur avant d’ajouter qu’il faudrait les mettre sur une planchette avec du coton.

12h30
Zoé : Mon prof de techno a décidé de nous faire classe virtuelle à cette heure-ci. Mon papa m’a obligé à allumer la caméra et est resté derrière moi, toujours habillé en gorille, en train de manger son déjeuner en regardant fixement l’écran.

12h35
Manon : Finalement, le prof de Zoé a préféré annuler la classe virtuelle en expliquant qu’il s’était trompé, qu’à cette heure-là, c’était une mauvaise idée, que les gens mangeaient et a mis un 20/20 à ma sœur pour se faire pardonner.

14h03
Zoé : Mon père a expliqué qu’il faisait ses cascades tout seul, sans doublage, et a voulu faire de la corrida avec les voitures. Il a d’abord tiré d’un seul coup la nappe pour faire comme dans les films et juste prendre la nappe sans faire tomber le vase et le puzzle de maman.

14h04
Manon : Maman, elle a drôlement crié après papa pendant qu’il ramassait les bouts de verre du vase et essayait de retrouver les pièces de son puzzle.

21h06
Zoé : Quand mon père a demandé s’il pouvait louer un bateau pour aller à fond et sauter sur un hélico, ma mère lui a juste répondu un « t’es trop con ». Nous, on est parties se coucher.


Vendredi 8 mai : Confinement jour 52

07h30
Zoé : Pour calmer papa parce qu’il est un peu tendu en ce moment, maman l’a envoyé faire un footing. Il est revenu vingt minutes après en expliquant qu’il était parti à fond et qu’il n’avait pas pu courir plus longtemps parce qu’il est à bout de souffle. Maman l’a traité de guignolo.

09h15
Manon : Papa est mort.

09h16
Zoé : Enfin, il a voulu nous faire croire qu’il était mort. Il a mis plein de ketchup dans son bureau pour faire croire à du sang et s’est caché dans le placard. Maman l’a retrouvé et lui a juste donné la serpillère avec un regard qui en disait long et quand maman fait un regard comme ça, ben papa il obéit fissa, va falloir que je m’entraîne à avoir le même regard pour quand je serai mariée.

10h12
Manon : Papa est mort.

10h13
Zoé : Enfin, il a voulu nous faire croire qu’il était mort. Il a mis plein de ketchup dans la cuisine pour faire croire à du sang et s’est caché dans la cave. Maman l’a retrouvé et lui a juste donné la serpillère avec un regard qui en disait long et c’est dingue le pouvoir qu’elle a avec ce regard.

11h24
Manon : Papa est mort.

11h25
Zoé : Enfin, il a voulu nous faire croire qu’il était mort. Comme il n’avait plus de ketchup, il a mise de la sauce béarnaise pour faire croire à du sang mais forcément, ça a moins bien marché. Quand maman lui a demandé pourquoi il faisait ça, il a dit qu’il voulait partir dans la savane pour poursuivre son itinéraire d’enfant gâté. Elle n’a rien répondu, elle lui a juste tendu la serpillère.

14h05
Manon : Ça fait deux heures que papa regarde fixement mon lion en peluche.

21h16
Zoé : Quand mon père a demandé s’il pouvait louer un tigre pour jouer avec, ma mère lui a juste répondu un « t’es trop con ». Nous, on est parties se coucher.


Samedi 9 mai : Confinement jour 53

08h30
Zoé : Papa a décidé d’aller réparer le toit ce matin. Maman lui a expliqué que le toit n’avait pas besoin d’être réparé et papa a répondu que justement, c’est bien pour éviter d’avoir à le réparer qu’il faut aller voir s’il a besoin de l’être. Je n’ai rien compris du tout, mais papa a expliqué qu’il allait faire ça en solitaire.

09h12
Manon : Papa a couru sur le toit en criant que c’était comme dans Peur sur la ville, que c’était chouette, mais qu’il avait quand même un peu le vertige.

09h23
Ouais enfin vous au moins, vous n’avez jamais eu à vous terrer dans un salon avec un papa cinglé

09h35
Zoé : Il fallait s’en douter. Papa a glissé sur le toit, s’est raccroché à la gouttière mais vu son poids, elle a cassé. Il ne s’est pas fait mal, le massif d’hortensias a ralenti sa chute.

09h36
Manon : Maman, elle a drôlement grondé papa quand elle a vu ses hortensias tous plats.

12h03
Zoé : Mon père a expliqué qu’il faisait ses cascades tout seul, sans doublage, et a voulu sauter par la fenêtre du premier étage, se balancer à une corde, rebondir sur le mur du jardin en faisant un salto arrière et retomber sur la chaise longue en attrapant son Ricard au passage.

12h04
Manon : Ma mère a essayé d’arrêter mon père au moment où il s’élançait par la fenêtre.

12h06
Zoé : Mon père a réussi sa cascade. Personne n’en croit ses yeux.

12h07
Manon : Mon papa, des fois, c’est un super-héros, en fait. Faut juste qu’il y ait du Ricard, par contre, pour qu’il le devienne.

21h26
Zoé : Quand mon père a demandé s’il pouvait louer un avion pour se tenir debout sur une de ses ailes pour mieux voir le paysage, ma mère lui a juste répondu un « t’es trop con ». Nous, on est parties se coucher.


Dimanche 10 mai : Confinement jour 54

09h30
Zoé : Maman a dit à papa qu’elle n’en pouvait plus, qu’heureusement qu’elle retournait à son travail demain, parce qu’il est complètement fou.

10h12
Manon : Papa est bizarre ce matin. Il a écrasé des myrtilles sur son visage et demande à ce qu’on l’appelle Pierrot, parce que maman l’a traité de fou. J’ai rien compris encore une fois.

11h02
Ouais enfin vous au moins, vous n’avez jamais eu à vous terrer dans un salon avec un papa cinglé

12h00
Manon et Zoé : Et vous avez de la chance.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 10/05/2020 à 12:22

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Il est temps que tu sortes ....

3440 Commentaires de news

Ecrit par Paf le 11/05/2020 à 06:05

 

2

avatar

Inscrit le 01/01/2016

Voir le profil

Chips...
C'est drôle, il y a trois semaines, j'avais commencé à t'écrire le même pastiche sous une de tes chroniques, afin de présenter l'envers du décor vu par tes filles et Madame. L'enfer du décor, devrais-je dire. Chaque lundi, je pensais avec commisération à ces pauves gizmettes confinées avec un fou.

Et en plus, coïncidence extraordinaire, j'ai revu durant le confinement la quasi-totalité des films que tu cites ?!

Soit les grands esprits se rencontrent, soit j'ai chopé une gizmoide 19 en te lisant.

J'espère que je ne me réveillerai pas Cobra ou Walker, texas Ranger demain!
Déjà que j'ai perdu tous mes cheveux et que j'entends, la nuit, ma barbe pousser...

101 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

39119-confinement-journal-de-bord-quotidien-survie-belmondo