L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 7 novembre 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

La pilule est dure à avaler

image« Ah tiens, au fait, j’ai emmené ta fille aînée chez le médecin pour qu’on lui prescrive la pilule » m’a lancé cette semaine ma chère, tendre et aimante épouse. Ce n’est pas tout à fait que ça m’a pris de cours, hein. J’ai juste répondu :
« HEIN ? QUOI ? La quoi ? Hein ? Mais elle n’a que…. Mais… Hein ? Quoi ? De quoi ? Hein ? Ma fille, elle… de quoi ? Hein ? Mais ? Non mais… Hein ? Et elle… non mais ? Hein ? Mais de quoi ? La quoi ? Tu quoi ? Hein ? Mais ? Pilule de quoi ? Hein ? Mais je… Hein ? Quoi ? »
Il a bien fallu cinq minutes pour que je retrouve une certaine cohérence orale :
« Qui ? Qui ? Hein ? Qui ? Qui ! QUI !? MAIS QUI ? MAIS TU VAS RÉPONDRE BORDEL DE MERDE ? HEIN ? QUI ? QUI ? QUIIIIIIIIIIIIII ? MAIS QUI ? NON MAIS QUI ? »
Oui, je suis d’accord, niveau « cohérence orale », on a connu mieux. Mais très rapidement, j’ai retrouvé l’essentiel de mes moyens. Enfin, pas loin d’un bon quart d’heure à mon avis, après avoir fait les 100 pas dans le salon en vitupérant comme une vieille concierge aigrie et j’ai même cassé un pot de fleurs apparemment, sous l’effet de la colère, sauf que je ne m’en souviens plus. Il était vide, donc c’est un moindre mal. C’est plus emmerdant pour la chaise, le service de douze verres en cristal qui appartenaient à la grand-mère de ma chère, tendre et traîtresse épouse et la table basse.

Mais bref. Au bout d’un moment, j’ai retrouvé mon calme. Ou presque.

« C’EST QUI LE PETIT BÂTARD DE SA FIN DE RACE QUI VEUT SE TAPER MA FILLE SANS SE PROTÉGER, CE RÉSIDU DE CAPOTE SÉCHÉ, CETTE RACLURE DE BIDET DANS UN BORDEL, CETTE FACE DE FOUTRE GRÊLÉE, CE FILS DE CHIEN, CE GROS FILS DE PUTE QUI VOTE ZEMMOUR PARCE QUE JE SUIS CERTAIN QU’IL VOTE ZEMMOUR ET MÊME SI « FILS DE PUTE QUI VOTE ZEMMOUR » C’EST UN PLÉONASME, JE M’EN BRANLE C’EST FORCÉMENT UN FILS DE PUTE, CE DÉCHET HUMAIN, CE PARASITE, CE FAN DE JUL, CE BALAIS À CHIOTTES, CE FOND DE BENNE, CE FRONT D’ENDIVE, CETTE MERDE, CET ENCULÉ DE SON PÈRE, CETTE… CETTE… CETTE… CETTE… CETTE… CETTE… CETTE SALE BANANE POURRITE ! »

Oui, bon, certes, mais à la fin, j’ai perdu un peu mes moyens niveau insultes et quelques réminiscences de mon année de CP avec Mme Salinas sont remontées à la surface.

image« HAHAHA ! J’m’en vais le retrouver, ce petit merdeux ! J’vais l’travailler à la chignole, moi ! » Oui parce que dernièrement, j’ai une douleur au dos qui m’empêche d’exercer mes talents de batteur et J’ai donc dû trouver une alternative. Et la chignole, c’est sympa. J’aime bien ça, moi, la chignole. Je débute avec un foret de 0,1 en tungstène. Ça ne se trouve pas dans le commerce, c’est un petit artisan qui me fait ça sur mesure. C’est fin comme une aiguille, ça pénètre bien dans le genou, ça fait une sorte de pré-trou sans pour autant véritablement abîmer, tout le génie étant de percer dans un premier temps le nerf cutané sural latéral ou le nerf fibulaire commun, sans pour autant toucher l’artère supéro-latérale. Ah ben oui, quand on est un esthète de la torture, il faut bosser un minimum son anatomie, hein. C’est pour ça qu’à l’époque, j’ai eu 19 au BAC. Mais bref, 0,1, c’est très fin pour un diamètre de foret et des fois, le gars bouge tellement que vous le cassez à l’intérieur du genou. C’est pour ça que je les commande par paquet de 25. Mais ce n’est pas grave en soi, vu que vous allez ensuite augmenter peu à peu le diamètre du foret et que si vous vous débrouiller bien, vous arriverez à repousser le bout cassé pour qu’il parte se balader dans la jambe. Et vous passer ensuite à un diamètre 0,5 puis 1, puis 4, puis 6, puis 8, puis 12 (on pourrait y aller par demi mais au bout d’un moment, ça ne sert plus à grand-chose, mieux vaut sauter des étapes) en perçant à des endroits différents à chaque fois, un coup de côté, un coup de biais…

imageBref. J’étais déjà à mettre mon équipement dans mon sac à dos et à choper le smartphone de ma gamine pour aller rendre visite à tous les mecs de son répertoire quand ma chère, tendre et aimante épouse a précisé que :
« Bon, quand tu seras calmé, je pourrai t’expliquer que la pilule, c’est une prescription médicale dans le cadre des différents traitements qu’elle doit prendre pour lutter contre son acné et ce n’est absolument pas lié à une quelconque activité sexuelle alors maintenant du te calme et tu poses ce sac à dos et tu remets la petite cuillère dans le tiroir ».

Oui parce que j’aime bien finir le boulot à la petite cuillère, mais ça, je vous en parlerai une autre fois.

Donc ma fille aînée prend la pilule. Elle est fière, elle se sent « pleinement femme maintenant ». Je n’ai pas osé lui répondre que pas tout à fait et le plus tard sera le mieux, du moins pour l’intégrité physique de celui qui la rendra « pleinement femme maintenant ». Mais c’est un fait. Ma fille aînée prend la pilule. Et aujourd’hui, c’est l’anniversaire de ma fille cadette. 13 ans déjà.

Putain. 13 ans déjà. J’ai l’impression d’avoir déjà un pied dans la tombe.

MAIS AVANT D’Y METTRE LES DEUX, J’EMMÈNERAI DU MONDE AVEC MOI, PUTAIN !

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Quantum le 07/11/2021 à 21:53

 

1

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

smiley 15 essaie la scie sauteuse ... c'est bien aussi. surtout quand on s'amuse sur les phalange par le milieu. les tournevis de précision sont pas mal pour les piercing à l'oeil

(oui quand j'en propose à mes collègues ils me regardent bizarrement ... je comprend pas pourtant vu leur tronche ça ne pourrait que leur rendre service hein ?)

652 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

43601-pilule-enfants-trahison-sexualite-chignole