L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 28 novembre 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Le goût des choses

imageJe me traîne. J’ai plus goût à rien. Je vois bien que ma famille fait tout pour rallumer la flamme, ou provoquer une petite étincelle qui remettrait le feu aux poudres, mais non, rien n’y fait. J’ai bien remarqué, hein, le lance-pierres qui change régulièrement de place et semble se poser régulièrement sur mon chemin. J’ai même surpris ma fille cadette à appâter le chat du voisin avec des croquettes, dans le fol espoir que je réagisse. Il y a même un petit tas de cailloux de taille idéale pour servir de projectiles, qui s’est monté sur la terrasse, tout seul apparemment puisque personne ne semble en être responsable.
J’ai vu, aussi, la batte de baseball traîner çà et là, comme si elle pouvait se mouvoir et apparaître un coup dans mon bureau, un coup devant la porte d’entrée, un coup sur le canapé…

Mais non. Pas envie.

imageTenez, même au supermarché, quand j’ai vu l’étal de galettes des rois, je n’ai pas bronché. En temps normal, j’aurais sauté à pieds joints dessus en hurlant que ça commence à bien faire de se foutre de notre gueule, que l’on est fin novembre, soit un mois et demi avant l’épiphanie, qu’il faudrait une bonne fois pour toutes que la grande distribution arrête de nous prendre pour des cons et je serais parti, royal, laissant derrière moi un champ de ruines, mais quand même avec une galette des rois aux pommes sous le bras parce que j’aime bien ça.

Là, ça m’a juste donné envie de chialer.

C’est comme d’entendre mes semblables râler comme des veaux devant la situation sanitaire qui semble inextricable tout en relâchant sa vigilance quant aux gestes barrières. Enfin, à ce niveau-là, ce n’est plus du relâchement, mais carrément de l’abandon. J’ai même un pote qui m’a sorti, cette semaine, un « allez, ça fait longtemps, on se fait la bise » et qui devant mon refus, a répondu « remarque, t’as raison, en plus j’ai la crève ».
Notez que je n’ai jamais dit que je n’avais aucun pote con. Même complètement con.
Mais le nombre de personnes sans masque dans les boutiques, dans les restaurants et bars, voire même dans les transports en commun me consterne. Et n’allez pas leur faire remarquer ! Vous passeriez pour le nazi de service. Le monde marche sur la tête. Ou vu sa gueule, saute plutôt dessus à pieds joints. Et ça me fatigue.

Ça me fatigue de voir à quel point dans ses actes, ses paroles, ses petits gestes quotidien, l’homme est parvenu à un degré d’abrutissement et d’égoïsme hallucinant. A vous faire militer pour l’euthanasie, non pas seulement pour les personnes en fin de vie, mais aussi pour les personnes en fin d’intelligence.

imageCet après-midi, je vais aller jouer au Père-Noël. Pour provoquer un électrochoc, ou pour me faire chier (franchement, j’hésite vraiment), ma tendre, douce et aimante épouse m’a proposé pour faire le Père-Noël pour le Noël des enfants d’une association. « T’as du ventre, en ce moment, t’es mou de partout, tu feras très bien le Père-Noël » m’a-t-elle lancé hier. Et même ça, je ne l’ai pas mal pris.
Pourtant, Dieu sait si je déteste être au milieu de gamins qui pour la plupart ont été élevés par des cons et ont donc une éducation de cons, des manières de cons et une attitude de cons. Sauf que le Père-Noël ne peut pas mandaler des gamins à tour de bras ou leur enfoncer la tête dans le cul d’un renne. Non, non, non, ça ne se fait pas. Surtout que là, les rennes seront joués par des mères de famille. Ça la foutrait mal, quand même.

Enfin bref.

Je me demande si j’ferais pas une petite dépression, moi.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Citan le 28/11/2021 à 16:12

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2011

Voir le profil

"je déteste être au milieu de gamins qui pour la plupart ont été élevés par des cons et ont donc une éducation de cons, des manières de cons et une attitude de cons."

Franchement, quand tu vois le taff du père Noël et l'absence totale de gratitude qu'il se prend en retour (que des lettres qui au mieux demandent, au pire ordonnent des cadeaux), je trouverait assez cohérent qu'il ait cet état d'esprit. xd

Sinon je te rejoins sur la navrante dissonance cognitive de beaucoup entre le fait de se plaindre que la crise sanitaire va de mal en pis et en même temps (selon la formule consacrée du quinquennat) avoir complètement abandonné les quelques réflexes d'hygiène durement acquis l'année dernière.

La meilleure preuve en étant que cette année grippe gastro et autres joyeuseté s'ébattent parce qu'arrivées "avant" que la COVID ne redevienne saillante, alors que l'année dernière elles avaient été mises en chômage technique total (au point d'avoir des blagues sur le sujet).

T'façon, quand je vois que j'avais annoncé la 5ème vague à mon père dès début septembre et qu'il me croyait pas, alors que bon on avait déjà eu deux ans pour piger les tendances en fonction des saisons... On voit bien que la fameuse "mémoire de 6 mois max" des Français dont profitent les politiques à fond s'applique aussi à tous les sujets...

272 Commentaires de news

Ecrit par Citan le 28/11/2021 à 16:14

 

2

avatar

Inscrit le 28/04/2011

Voir le profil

(Et sinon, pour ta dépression, une suggestion moisie comme une autre... Tu piques quelques galettes, tu dessines des tongs ou des chats au couteau dedans, puis tu en plante la moitié sur des piquets à dégommer au lance-pierre, et tu demandes à tes filles de te lancer les autres à éclater à la batte.

Sait-on jamais... Grosses bises smiley 8).

272 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

43797-grosse-fatigue-chat-galette-des-rois-pere-noel-enfants