L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 6 août 2023 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Le pacificateur

imageAprès une année de dur labeur, d’intenses émotions et de situations toujours plus ubuesques, il était nécessaire que j’aille me ressourcer quelques jours à des latitudes éloignées. Bon, pas si éloignées puisque je suis resté sur notre bon vieux territoire, mais éloignées de chez moi quand même.

Un changement d’air salutaire pour recharger ses batteries mentales, reposer un corps fatigué par les longues journées de travail, les longues nuits de labeur, mais surtout un corps épuisé par les excès en tous genres. Ah ben il est clair que, comme je suis parti, je n’ai aucune chance de battre le record de Jeanne Calment en termes de longévité. Cela dit, pour m’autoriser une petite parenthèse, je n’ai jamais prétendu ni voulu devenir centenaire et finir ma vie à ingurgiter de la nourriture prémâchée, à porter des couches et à me demander comment me servir de ma bite. Fermez la parenthèse.

Me voilà donc parti sous des cieux moins pluvieux, à tout faire pour choper un cancer de la peau et surtout, oh oui surtout, à faire pipi dans la mer.
Allez, ne faites pas les dégoûtés. Tout le monde fait pipi dans la mer. Et tout le monde prend un malin plaisir à créer ces « courants marins chauds ».

Bref. Je suis en vacances. Autant vous dire que cet édito sera assez court. J’ai autre chose à faire que rester devant mon PC.

imageMais j’aurai bientôt plein de choses à vous raconter. Parce que n’en déplaise à ceux qui ont une foi aveugle en l’humanité, je suis de ceux qui restent consternés par l’imbécilité crasse du genre humain. Et déjà que dans la vie de tous les jours, ce n’est pas brillant, mais en vacances, c’est pire. Les rares efforts de civilité que peuvent faire les individus durant l’année sont effacés par la sacro-sainte phrase du « ohé, ça va, j’suis en vacances » qui résonne pour eux comme la carte joker ultime. Celle qui donne le droit d’être un gros porc, de ne pas faire attention aux autres et, surtout, d’emmerder tout le monde sans le moindre remords. Et de vous faire passer, si vous osez les confronter à leur propre médiocrité, pour le méchant aigri.

Après, perso, j’m’en cogne. J’suis aigri. Mais surtout, j’suis méchant. Très très méchant. Et depuis longtemps, j’ai pris le parti ne pas laisser de marge d’action à la connerie. J’estime qu’il vaut mieux expliquer aux gens qu’ils sont cons pour tenter de les éduquer, plutôt que de se taire et se pourrir les vacances à ruminer sa colère. C’t’un coup à emmagasiner tellement de rancœur qu’on pète un jour les plombs et qu’on se transforme en tueur en série.

J’suis certain, à bien y réfléchir, que les Jack l’éventreur, le Phantom Killer ou encore le tueur du zodiaque, ce sont en fait de simples personnes qui ont pété les plombs à force de voir des gens écraser leurs clopes dans le sable, vous envoyer la fumée de leur cigarette à la tronche en terrasse ou écouter fort de la musique de merde sur la plage, sans jamais oser leur dire quoi que ce soit.

Allez, sur ce, je vais aller pacifier le secteur.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

48912-vacances-plage-mechant-pacificateur-pipi-dans-la-mer