Encased (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch) : nos premières impressions

 

Publié le Mercredi 7 juillet 2021 à 12:00:00 par Julia Bourdin

 

Une sale première journée de taff

imageJ’ai eu l’opportunité de tester la preview du jeu Encased développé par Dark Crystal Games et édité par Prime Matter en coopération avec Koch Media.

Le jeune studio nous propose ici un RPG dans un univers Science-fiction dystopique, un mélange de deux genres que j’apprécie tout particulièrement. Après tout, qui n’aime pas les gros flingues énergétiques et les pléthores de pouvoirs psioniques stylés ?

1976. Cela fait plusieurs années qu’une mystérieuse structure appelée le Dôme est apparue contenant des technologies, appelées reliques, dépassant l’Humanité. La fascination pour cette chose aux origines inconnues a même mis fin à la Guerre Froide, les humains ayant préféré s’allier pour l’explorer… Cependant, il y a un hic -enfin même plusieurs si vous voulez mon avis… quel endroit à la con. Les êtres vivants peuvent y rentrer mais pas en sortir !




imageVous choisissez alors votre personnage parmi un sacré choix, moi j’ai opté pour une spécialiste en mécanique et sciences avec un fort potentiel psionique mais tout un panel de compétences s’offre à vous suivant le style de jeu que vous envisagez : bourrin, leader charismatique, bandit, etc…
Ce dernier a postulé pour rejoindre l’organisation/entreprise -la limite est assez floue- explorant le Dôme et étudiant les fameuses reliques, puissantes mais imprévisibles et donc souvent dangereuses…  

Voilà qui me vend du rêve ; de l’inconnu, du danger, du conflit interne… Dès le pitch, on sent bien les influences de Fallout et cela m'a rappelé tout particulièrement la série Under The Dome.

Vous descendez le funiculaire vers le Dôme et la première base de l’organisation en compagnie de personnages, futurs collègues, aussi peu accueillants les uns que les autres. On découvre ici le système de factions, quasiment de castes, qui règnent dans le Dôme. Vous pourrez améliorer votre relation avec chacune d’entre elles via des missions secondaires, système que j’apprécie beaucoup, mais pour l’instant, hormis quelques options de dialogue supplémentaires, la preview ne semble pas vouloir trop creuser dans ce système… Je m’attends à une bonne surprise pour la sortie en 1.0.  Sans trop vous en dire mon personnage fut assigné à la faction Bleue c’est-à-dire informatique, maintenance et mécanique.

imageLes décors sont jolis et futuristes comme on les aime avec une perspective isométrique qui permet d’avoir une belle impression de profondeur, c’est d’ailleurs très cool de voir des PNJs discuter et s’affairer à l’étage du dessous quand vous traversez une passerelle. L’immersion est réussie et j’apprécie tout particulièrement le mélange des technologies hyper futuristes du Dôme avec celles des années fin 70 comme, par exemple, ses célèbres ordinateurs de la taille d’un frigo pour un écran d’une taille ridicule.

Le jeu nous dépose à un tutoriel qui nous apprend quelques mécaniques cœur au jeu : l’utilisation du scanner à reliques, le combat au tour par tour plutôt sympathique, les anomalies magiquo-magnétiques bizarres ultra-dangereuses… Bref, un briefing tout à fait ordinaire. Il me semble cependant que pour le moment le tutoriel n’est pas complet, aucune explication sur les touches, les interfaces ou autres aptitudes n’étant donnée… Je n’ai découvert l’existence de l’arbre de compétences utilitaires que bien plus tard dans le jeu par exemple. Mention spéciale au journal de quêtes appelé « Data » que j’ai aussi cherché longtemps.

J’ai d’ailleurs eu quelques mots avec la caméra qui des fois vous suit et que parfois vous devez contrôler par vous-même. Les contrôles manette quant à eux, en particulier dans les menus, ne sont pas encore tout à fait au point rendant même certains objets inatteignables. Je vous conseille vraiment de jouer au clavier pour le moment. Tout ceci sera sûrement vite réglé.

Bon, reprenons notre aventure… Après le briefing vous attendez une navette pour rejoindre la confortable base Magellan à laquelle vous avez été affecté. Vous êtes contacté par le chef de cette dernière qui vous informe que d’abord vous devez vous rendre à une autre base avec laquelle l’organisation a non seulement perdu le contact depuis plusieurs jours mais également avec l’équipe de secours envoyée sur place… Et vous devez y aller tout seul (si on oublie votre chauffeur) avec votre clef à molette. Vous la sentez arriver la journée de merde ?

imageAprès quelques suppositions et un long trajet en camion, vous arrivez dans une base à feu et à sang, des cadavres partout, criblés de balle ou affreusement mutilés. Vous croisez un survivant, vous tentez de communiquer, il se retourne vers vous les yeux blancs, du sang au coin de la bouche. Des zombies, je gagne mon pari. Il vous attaque, causant au passage l’effondrement de l’ascenseur vers la seule sortie. La relique qu’ils étudiaient ici leur a complétement fait perdre l’esprit et vous êtes piégé avec eux… Sale journée…

Et c’est là qu’on prend pleinement conscience d’un fait qui m’a gênée tout au long de ma découverte ; on a peu ou pas d’indications sur ce que l’on doit faire pour avancer. Pas de marqueur de quête, des tas d’objets et de salles pas toujours utiles (un peu comme dans Fallout), le manque de réaction de la part du jeu quand on fait un truc… J’étais souvent complétement perdue à tourner en rond pendant 15 minutes parce que la solution n’était pas du tout là où je la trouvais logique. A un moment par exemple, on vous demande d’attendre les secours et il vaut mieux descendre l’ascenseur vers le labo où se trouve la relique ultra dangereuse et la toucher… Rien d’insoluble ici mais je pense qu’il y a quelques rectifications à faire pour un peu mieux guider le joueur dans son exploration…

Je tiens finalement à saluer l’ambiance sonore qui m’a prise aux tripes, notamment dans les dialogues où en situation de stress l’intensité et le pitch de la musique vont augmenter petit à petit pour vous inciter à réagir rapidement.


Verdict : L’univers laisse présager beaucoup de bonnes choses, l’ambiance y est et on a vraiment envie de plonger plus profondément dans les mystères du Dôme. Cependant ces envies ont été freinées par des petits soucis de communication d’informations qui j’espère seront corrigés pour la sortie. Affaire à suivre…



 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Derniers Commentaires

- Pause croquis de Marion par clayman00

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par jymmyelloco

- L'Edito du dimanche par Quantum

- Pause croquis de Marion par Papa Panda

- L'Edito du dimanche par clayman00

0