On a testé le multijoueur de Call Of Duty : Vanguard lors de sa bêta (PS4)

 

Publié le Mercredi 15 septembre 2021 à 12:30:00 par Théo Valet

 

On a testé le multijoueur de Call Of Duty : Vanguard lors de sa bêta

Back in the World War II

Après avoir fait Call Of Duty : WW2 qui se déroulait déjà pendant la Seconde Guerre Mondiale, Activision nous y fait retourner avec Call Of Duty : Vanguard. Le week-end dernier, les joueurs Playstation ont eu accès au multijoueur du jeu pendant 3 petits jours. L’occasion de tester quelques modes de jeu, les armes et les cartes.

imageOn va commencer par le système de classe, désormais appeler « Attirail ». Comme d’habitude, vous pouvez personnaliser votre équipement pour qu’il corresponde parfaitement à votre façon de jouer. Exit les limites d’objets à équiper, vous pouvez mettre vraiment plein d’éléments sur vos armes et équiper grenades, atouts et consorts. Pour les armes, la personnalisation est assez folle. Vous pouvez mettre une bouche, un accessoire de canon, un canon, une lunette, un chargeur, un type de munition, une poignée arrière, une crosse, une expertise et un kit. Ça fait beaucoup, d’autant que votre arme change totalement de tête selon ce que vous mettez. Pour ce qui est de l’expertise et du kit, ça permet d’ajouter des bonus à vos armes pour qu’elles soient plus efficaces aux corps-à-corps, à distance, etc. C’est bien trouvé et s’inscrit bien dans l’idée de transformer votre arme comme vous le voulez. Pour pouvoir personnaliser, il faut quand même monter les niveaux de l’arme en jouant. Chaque niveau d’arme vous donne un équipement. Il faudra également monter votre niveau de joueur pour pouvoir avoir toutes les armes du jeu. Pour la bêta, j’aurais bien aimé pouvoir tester toutes les armes sans devoir jouer 50 heures. Malgré cela, je vais quand même pouvoir vous présenter pas mal d’armes.
  • En premier, on a le STG 44, un fusil d’assaut assez équilibré dans tous les domaines. C’est l’arme que j’ai le plus utilisé. De base, il manque de dégâts, mais après personnalisation ça va beaucoup mieux. Il est très stable et possède une très bonne portée.
  • Ensuite, on a la mitraillette M1928 qui est très sympa avec une bonne cadence de tir. Elle ne fait pas beaucoup de dégâts et manque de précision, mais est parfaite à courte portée.
  • La mitraillette Stern est précise et tire vite, mais ne fait pas beaucoup de dégâts. Elle est utile à courte et à moyenne portée.
  • La mitrailleuse MG42 est abusée, elle fait très mal et tire très vite. Son seul défaut vient de son temps de recharge très long.
  • Le fusil M1 Garand est très agréable. Il est stable et efficace. Il faut cependant deux coups pour tuer de base, et il est assez difficile à jouer au début pour un débutant, car il ne possède pas de viseur.
  • Le fusil à pompe à barillet est assez peu agréable, il ne tue pas en un coup et met trois ans à se recharger. Il devient bien quand il possède un choke réduisant la dispersion.
  • Le fusil 3 lignes est un des deux snipers disponibles dans la bêta. Il est lourd donc bouge et vise très lentement. Je n’ai pas du tout aimé et je pense que ce n’est pas le mieux de le mettre en premier sniper débloqué.
  • Et enfin le pistolet automatique, qui est drôle car il tire vite et fait mal. Mais la visée n’est pas dingue et le chargeur se vide très vite.

Il y a bien évidemment plein d’autres armes, mais celles que je viens de vous présenter sont les premières disponibles. Je suis assez déçu des snipers qui font encore énormément de Hit Marker, ce qui a tendance à me rendre fou. Je trouve aussi les mitraillettes toujours autant avantagées. Elles tirent vite et tout le monde joue avec. Notamment la MP40 qui est limite l’arme parfaite. C’est pénible car ce constat vaut pour tout les Call Of Duty depuis un certain temps
A côté de ça, le ressenti des armes est bon, voire même agréable une fois qu’on est habitué. Il y a quand même une étrange sensation de légèreté sur toutes les armes (sauf le fusil 3 lignes). Par contre, le feeling du tir au jugé est affreux, on a l’impression de ne pas être précis et de ne rien toucher.

imageEn plus de votre « attirail », vous pourrez choisir vos séries de points ainsi que des améliorations de combats. Les séries de points sont assez classiques, on retrouve le drone, le contre-drone, la machine de mort, le lance-flamme, les bombardements et les célèbres chiens d’attaques. Je trouve qu’il y en a assez peu pour le moment, donc j’espère que ça s’étoffera quand le jeu sera sorti. Ce serait bien de les équilibrer un peu car la machine de mort est juste monstrueusement forte, et les chiens sont trop efficaces. Une fois lancé, ils creusent un écart géant entre les équipes.
Les améliorations de combat sont une nouveauté dans le jeu. C’est un mix étrange entre des atouts et des séries de points. On y retrouve la caisse de ravitaillement, une plaque de blindage, mais aussi le Goliath (un genre de drone explosif télécommandé), un micro pour écouter les ennemis et le silence de mort qui permet de se déplacer discrètement. Je trouve cet ajout assez étrange mais sympa en jeu. Il y a juste le Goliath qui est affreux à manipuler tellement il roule et tourne mal.

Une fois que votre classe est prête, il est temps d’aller jouer. Dans cette bêta, beaucoup de modes de jeu étaient disponibles.
  • On a le traditionnel « Match à mort par équipe » qu’on n’a plus besoin de présenter.
  • Le « Champion de la colline » est un nouveau mode. On joue en équipes de deux ou trois et le but est de descendre les points de vies des équipes contre nous dans des matchs où les équipes s’affrontent deux par deux. On dirait un petit tournoi. Avant de commencer les combats, on profite d’un magasin pour acheter son équipement. Ce mode est assez sympa et doit l’être encore plus avec des amis.
  • Le mode « Patrouille » est tout simplement excellent. Le but est de garder un point qui se déplace dans la zone de jeu. C’est donc rempli d’action vu que tout le monde est au même endroit de la carte.
  • Il y a ensuite la traditionnelle « Elimination confirmée » dont je n’ai jamais été fan.
  •  Le mode « Domination » qui est toujours aussi cool
  • Le mode « Eclair » qui correspond à un gros match à mort, mais en équipes de 14. C’est un joyeux bordel, mais ça pète dans tous les sens. Le mode porte vraiment parfaitement son nom.
image
Chaque mode possède en plus différents rythmes qui changent le nombre de joueurs dans chaque équipe, c’est assez cool et ça renouvelle les modes de jeu. Trois rythmes sont disponibles : Tactique avec des matchs en 6 contre 6, Assaut avec des matchs comprenant 20 à 28 joueurs, et Effréné avec des matchs allant de 28 à 48 joueurs. En choisissant l’option « tout rythmes », vous aurez un peu de tout et c’est vraiment sympa.



Lors de cette bêta, seulement trois zones de jeu étaient disponibles.
  • Red Star nous emmène à Stalingrad. Il fait froid, il y a de la neige et la zone est bien ouverte malgré les bâtiments sur les côtés. C’est vraiment une très bonne zone de jeu où les parties en « Patrouille » sont très fun.
image
  • Gavutu nous emmène au Japon sur l’île de Gavutu. C’est un mélange entre des petits chemins où les combats sont rapprochés, et un grand couloir au milieu où les snipers font des ravages. J’ai adoré cette zone de jeu avec tous ces passages.
image
  • Enfin, on a Hotel Royal, qui prend place dans un hôtel à Paris. Cette zone, c’est la foire aux campeurs. Il y a plein d’endroits où se cacher et tout le monde en profite. C’est un enfer. Une seule solution existe, prendre un gros fusil à pompe et traquer les campeurs un à un. Ça marche relativement bien. Le mode éclair sur cette carte, c’est un gros bordel, les grenades pleuvent et on se bats dans tous les sens.
  image

imageUne fois que vous avez votre classe, votre mode et la carte de jeu, il est temps de fracasser vos ennemis. Ici, Call Of Duty fait du Call Of Duty, c’est toujours aussi nerveux et jouissif. L’ambiance est assez folle, les balles sifflent, les corps se démembrent, bref du grand Call Of Duty. On peut en plus casser certains pans de murs et c’est assez stylé. Même si ça ne vaut pas un Battlefield dans ce domaine.
Le jeu possède encore quelques problèmes, notamment au niveau des apparitions qui sont placés assez bizarrement notamment dans le mode « Patrouille ». On se retrouve à réapparaître devant un ennemi, ou derrière. C’est assez dérangeant, car on se fait « Spawn Kill » assez souvent. On a également un problème global de visibilité des ennemis. En visée, leurs noms sont plus visibles que leurs corps et c’est très gênant.
On a quelques problèmes de pertes de paquet de données sur PS4, mais dans l’ensemble c’est fluide et tout marche très bien. J’espère seulement qu’un système de séparation des joueurs par niveaux apparaîtra, parce que se faire fracasser par les gros joueurs du jeu, c’est marrant 5 minutes, mais ça a tendance à faire péter des câbles à la longue.

Verdict :
Sans réinventer l’eau chaude, Call Of Duty : Vanguard a toutes les cartes en main pour être un très bon Call Of Duty. Son ressenti ressemble à celui de WW2, mais c’est une bonne chose vu la qualité de ce dernier. Avant de pouvoir donner un avis final, il faudra tester le reste du jeu, notamment la campagne découpée en 4 différentes grosses missions, mais également le reste du multijoueur avec toutes ces cartes et tous ces modes. Avec ce que j’ai pu tester, j’ai pu voir beaucoup de bonnes choses et quelques mauvaises. On verra le 5 novembre prochain ce qu’il en est.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

0