Gravity Rush 2 (PS4)

 

Publié le Mercredi 18 janvier 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Gravity Rush 2 (PS4)

On quitte Kat

imageA mi-chemin entre jeu d’action et de plateformes, se jouant de la gravité grâce au pouvoir de son héroïne, Kat, Gravity Rush a été l’une des bonnes surprises de la PlayStation Vita, lors de sa sortie il y a 5 ans, en 2012.
Si son adaptation sur PS4 l’année dernière n’a pas laissé une trace indélébile, sa suite sort aujourd’hui pour changer la donne et offrir à la nouvelle console de Sony un titre original et inspiré.

Le jeu débute alors que Kat, notre héroïne, et Syd, son ami, sont emportés par une tempête gravitationnelle et échouent dans le village de Banga. Comme dans Banga y’a des fruits juste ce qu’il faut, et que dans Banga y’a de l’eau, mais pas trop, et surtout, qu’elle n’a pas un sou en poche, Kat va devoir bosser pour une compagnie minière. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, elle n’a plus aucun pouvoir. Ils vont revenir tout au long du jeu, agrémentés de quelques petits changements par rapport au premier opus.
Après le passage Banga, c’est dans la haute ville de Jirga Para Lhao (et là, je n’ai aucune référence pub à faire), que notre héroïne débarque. Une ville aux relents d’Amérique du Sud où la fange de la population occupe les premiers niveaux insalubres tandis que l’élite fortunée se paie le luxe des niveaux supérieurs. Un nouveau terrain de jeu conséquent, pour ne pas dire immense, dans lequel vous allez passer votre temps à utiliser les pouvoirs gravitationnels de Kat. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le système de gameplay fonctionne toujours aussi bien. Surtout parce que le level design est intelligemment pensé et totalement dédié à cette capacité spéciale de changer la gravité d’une zone pour courir sur les murs ou les toits, selon votre bon désir, et ainsi franchir les obstacles. 


screenOutre une quête principale, dont on peut rapidement évoquer la légèreté – pour ne pas dire qu’il est convenu et ne vous laissera pas un souvenir impérissable – du scénario, on pourra agrémenter l’histoire de quêtes annexes, totalement optionnelles, mais qui ont le bon goût de varier un peu les plaisirs. Des missions de course, de protection, de combat, d’espionnage… elles sont variées et n’installent donc pas le gameplay dans une routine préjudiciable à l’ensemble du titre. Mieux encore : tout aussi facultatives soient-elles, elles permettront tout de même de glaner quelques talismans supplémentaires, synonymes d’augmentation des capacités de Kat. Ce qui peut être utile, notamment sur la fin, un peu plus corsée que le reste du jeu (qui est soit dit en passant très accessible).

screenCes capacités sont enrichies de deux modes de gravité. Le premier, lune, l’allège pour des sauts plus hauts, plus loin, et quelques envolées gracieuses, notamment durant les combats. Le second, Jupiter, est tout l’inverse : bourrin, lourd, dévastateur dans ses attaques. Ajouté au style classique que l’on connait, ces deux nouveaux styles, que l’on peut activer à la volée, diversifient réellement le gameplay et offrent bien plus de possibilités de jeu et de choix.

Ajoutez un graphisme digne de la PS4, pour un jeu véritablement bien léché, et ce même si l’on notera parfois quelques pépins au niveau des collisions 3D. Le seul gros bémol venant d’une caméra qui part en freestyle sur certaines zones confinées. Ce qui peut s’avérer, outre problématique, bien énervant. Surtout lors des combats.

Bref. Pas parfait, un poil léger et ce même si la quête principale vous proposera à elle seule entre 20 et 30 heures de jeu, Gravity Rush 2 réussit tout de même son pari : un bon jeu, attachant, et qui devrait séduire les fans du genre.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Gravity Rush 2 (PS4)

Plateformes : PS4

Editeur : Sony

Développeur : Sony

PEGI : 12+

Prix : 60 €

Gravity Rush 2 (PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Gravity Rush 2 (PS4) :

Derniers Commentaires

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

- L'Edito du dimanche par dieudivin

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par jymmyelloco

0