Burnout Paradise Remastered (PS4, Xbox One)

 

Publié le Jeudi 5 avril 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Burnout Paradise Remastered (PS4, Xbox One)

Il est de retour !

imageC’est en 2008 qu’est sorti Burnout Paradise sur PS3, Xbox 360 et PC. Un titre qui a de suite remporté l’adhésion des joueurs, et notamment celle de votre serviteur qui y a usé plusieurs manettes, voire même quelques écrans. Plusieurs voitures aussi, certes, mais c’est une autre histoire. Et ce landau n’avait pas à traverser la route quand j’arrivais. Même sur le passage piétons. Même quand le feu est rouge.
Offert sur PC 3 ans plus tard dans le cadre des jeux gratuits sur EA Origin, je lui ai même remis une petite claque à l’époque, histoire de ne pas perdre la main.

Bref, vous avez compris. Burnout Paradise, c’est ma came. Mon arbre à cames, même.

Soyons honnête : j’ai toujours été un grand fan de la saga et sa disparition a été un crève-cœur pour moi. L’arrivée d’un Burnout Paradise Remastered est donc l’espoir de retrouver d’incomparables sensations sur les consoles nouvelle génération, mais aussi le secret espoir qu’Electronic Arts compte, par cette ressortie, relancer la série.

En attendant, le principe est simple : une ville ouverte, Paradise City, avec la bande-son des Guns & Roses qui résonne encore dans l’autoradio, et vous qui sillonnez les rues avec votre bolide. Vous pouvez rouler à toutes blindes librement et tenter de trouver les très nombreux bonus de sauts, de passages secrets et autres déviations cachées qui parsèment la carte. Vous pouvez aussi tenter de détruire les décors spéciaux (grands affichages) pour là aussi récupérer des points.


screenAlors certes, aujourd’hui, cette génération de feignasses ne jure que par un open world dans lequel on se téléporte à n’importe quel endroit de la carte, où toutes les trajectoires sont bien montrées, bien visibles, bref, où tout est mâché à l’extrême. Même quand vous êtes distancés lors d’une course, les adversaires ralentissent pour vous laisse une chance de recoller à la tête et de l’emporter sur le fil, pour flatter vos petits égos de merde. Burnout Paradise, ce n’est pas ça. On roule. On gicle les autres pilotes avec force dans le décor. Oui, les coups sont permissifs. Mais Burnout, c’est le spectacle et la vitesse. Le grand spectacle. Et prendre le temps pour l’apprécier. Prendre le temps pour sillonner la ville, découvrir d’improbables raccourcis, d’improbables chemins, d’improbables cascades.

Burnout Paradise, c’est la quintessence du jeu de courses façon arcade, qui relègue les Need For Speed et autres concurrents à des années derrière.

screenEt ce portage sur consoles nouvelle génération, tout aussi paresseux soit-il au niveau des graphismes, certes très acceptables, mais pas non plus époustouflants, montre que le titre n’a rien perdu de sa superbe. Gameplay aux petits oignons, excessivement simple à prendre en mains mais dont les subtilités relèvent régulièrement le challenge, fluidité sans faille et contenu conséquent.

Alors on pourrait vous parler durant plusieurs heures des différentes épreuves, des différents véhicules, de la personnalisation… mais en fait, un Burnout, on y joue. On n’en parle pas. Et tant pis si ce portage n’ajoute rien et aurait peut-être pu bénéficier de bonus spéciaux. Et tant pis si vous l’avez déjà sur d’anciennes consoles ou PC, et qu’il n’est donc pas nécessaire de craquer pour ces versions (même si…). Même si tous les DLC sont ici inclus.

Cette ressortie nous rappelle à quel point la série nous manque. Vite, une suite !

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Burnout Paradise Remastered (PS4, Xbox One)

Plateformes : Xbox One - PS4

Editeur : EA

Développeur : Criterion

PEGI : 7+

Prix : 40 €

Burnout Paradise Remastered (PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Burnout Paradise Remastered (PS4, Xbox One) :

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

- L'Edito du dimanche par dieudivin

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

0