NBA 2K21 (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Mardi 22 septembre 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

NBA 2K21

La déception

imageChaque année, la saga NBA 2K nous enchante. Une petite pépite rebondissante qui nous envoie sur les plus beaux parquets du monde, avec des stars qu’on ne présente plus et une intensité toujours aussi prenante.

Après un NBA 2K20 de haute volée, on s’attendait donc à un nouvel opus tout aussi resplendissant. C’est raté. Vivement la nouvelle génération de consoles, finalement…

Sur le papier, NBA 2K21 assure le contenu. Toutes les équipes de la NBA, tous les joueurs, mais aussi la WNBA et des équipes « All-Stars », dont certaines nouvellement apparues (Lakers 2009-2010, Suns 1992-1993… etc).

On retrouve aussi les modes de jeux habituels, la création de son propre joueur (toujours aussi bien fichue), les modes de jeu en ligne, le mode Mon équipe, les matchs rapides et j’en passe. Notez que le matchmaking en ligne est une vraie catastrophe : on se retrouve parfois dans la même équipe à plusieurs joueurs incarnant des basketteurs au même poste ou à faire des matchs totalement déséquilibrés en termes de stats.

Le jeu passe à côté de la plaque sur bien des choses. Le mode Ma Carrière, toujours très attendu, est un ratage. Cliché, inintéressant, pénible, longuet… rien ne sort de cette histoire d’un classicisme navrant, toujours à base de jeunot que l’on va suivre du lycée à sa carrière pro, avec encore une fois une histoire de rivalité, d’espoirs déçus, d’espoirs ressuscités, d’amours contrariées… Malgré la présence de quelques têtes d’affiches comme Djimon Hounson, on s’emmerde ferme. C’est la grosse déception de ce nouvel opus, malgré un relifting du quartier dans lequel vous allez évoluer, plus ambiance plage qu’ambiance suburbs.


imageTous les autres modes n’ont pas bougé d’un iota. Seul le mode Mon Equipe est mieux pensé, avec quelques innovations et quelques bonnes idées notamment en ce qui concerne l’utilisation des cartes. C’est plus complet, ou du moins plus agréable à utiliser et laisse, au final, plus de possibilités, plus de choix.

Le gameplay n’a pas vraiment bénéficié d’amélioration. Au contraire. Le système de shoot a été remanié, avec une barre peu visible désormais placée au-dessus du joueur. Cela implique aussi un tout nouveau timing, un brin plus difficile à trouver, pour réussir son tir. Et il vous faudra du temps pour vous y faire. Cela plombe rapidement le plaisir de jeu et surtout est un vrai frein pour les novices ou joueurs occasionnels. Exit la petite partie rapide avec un pote qui n’a pas l’habitude du jeu et qui, avant, pouvait s’en sortir avec les honneurs en marquant tout de même quelques beaux paniers. Ici, il risque fort de subir une sale humiliation si vous, vous maîtrisez la chose.

imageEnfin, on terminera sur d’autres petits défauts : la nécessité d’être très patient pour faire progresser son joueur… ou de passer au tiroir-caisse. Les menus qui manque de clarté et sont assez austères. Des temps de chargement un peu longs…

Alors oui, NBA 2K21 reste un bon jeu de basket. Oui, il a des atouts et devrait une nouvelle fois se vendre comme des petits pains. Mais sincèrement, si vous avez NBA 2K20, peut-être vaut-il mieux rester sur celui-ci au lieu d’investir dans ce nouvel opus… Et si vous ne l’avez pas… et bien il est peut-être préférable de l’acheter, plutôt que ce NBA 2K21…

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

NBA 2K21 (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : 2K Sports

Développeur : Visual Concepts

PEGI : 3+

Prix : 60 €

NBA 2K21 (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0