Atelier Ryza 2: Lost Legends & the Secret Fairy (PC, PS4, PS5, Nintendo Switch)

 

Publié le Mercredi 10 février 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Atelier Ryza 2: Lost Legends & the Secret Fairy (PS4, PS5)

Une suite (très) dispensable

imageAprès un premier opus globalement apprécié, mais pas non plus inoubliable, le développeur japonais Gust remet le couvert et sort Atelier Ryza 2 : Lost Legends and the Secret Fairy.

Les événements se déroulent 3 ans après le premier opus, premier opus auquel il n’est pas nécessaire de jouer pour comprendre et éventuellement apprécier celui-ci. Si quelques mentions y seront faites dans le scénario, elles seront toujours expliquées et sous forme de petits clins d’œil sans réelle importance. Alors certes, jouer au premier épisode permet de mieux apprécier le monde, l’héroïne et l’ambiance. Mais vous pourrez même y jouer après, si le cœur vous en dit, ça ne changera pas grand-chose.

3 ans plus tard, donc, notre héroïne Reisalin, surnommée Ryza, est invitée par Tao, un ami d’enfance, dans la capitale Ashra-am Baird sur l’île de Kurken. Tao a besoin d’aide sur ses recherches portant sur des ruines alentours. Avant son voyage, Ryza se voit confier une pierre étrange pour l’étudier. Elle l’emmène avec elle dans son périple. Cette pierre va s’avérer, en fait, être un œuf d’où éclos une étrange créature, Fi…

Ne cherchez pas spécialement une quelconque profondeur dans un scénario cousu de fil blanc et à l’eau-de-rose : il n’y en a pas. Pire. L’histoire est légère, dans le mauvais sens du terme, et enfile les poncifs et les situations bébêtes. Entre explorations molles de donjons et séquences Tamagochi avec la créature, force est de constater que le scénario est poussif, mal écrit, avec des dialogues mous du genou, convenus, et qui conviendraient plus à un visual-novel pour ado prépubère que pour un jeu vidéo. Ajoutez une mise en scène lourde et cet Atelier Ryza 2 se démarque pour de mauvaises raisons. Et le problème, c’est que le jeu est basé sur cette histoire.


imageAlors certes, on nous vante les joies de l’amitié, la force de la camaraderie, l’amour de son prochain, le tout avec de grands yeux ouverts façon kawaï et des ricanements de pucelle. Mais dans l’ensemble, la trame principale est… chiante. Inintéressante.
Finalement, on prend plus de plaisir sur les missions annexes, pas toutes inspirées, certes, mais dotées d’une meilleure narration.

Et c’est d’autant plus dommage que les combats, façon ATB. Pour rappel, chaque personnage possède une jauge de rapidité. Elle se remplit peu à peu et une fois pleine, permet audit personnage d’agir. Lors de cette action, les jauges des autres personnages continuent de se remplir également : il faut donc être rapide et organisé pour que votre équipe de 3 héros agisse de manière coordonnée et efficace.
On vous passe les combos, les objets utilisables, les bonus de combat, et j’en passe. Les affrontements sont dynamiques, parfois peut-être un peu brouillons, mais globalement très agréables et bien gérés. Il y a de la tension sur certains combats qui nécessitent un timing très précis (notamment pour parer les coups).

imageCes combats ne sont pas parfaits. Il y a des problèmes de déplacement, de lisibilité… et un bestiaire trop réduit pour échapper à une certaine lassitude. Mais ils restent plaisants et sont sans doute le point fort du jeu.

Enfin, un petit mot sur l’alchimie, toujours présente, qui vous permettra de créer des objets d’attaque ou de soin, des équipements… A vous de récupérer des recettes et récupérer les matières premières.

Au final, donc, cet Atelier Ryza 2 peine à convaincre. L’ambiance est sympathique, la musique est agréable, on retrouve certains personnages et on suit les aventures d’un petit groupe d’aventuriers plutôt charismatiques. Et les combats sont majoritairement une réussite. Mais plombé par une narration pauvre, un scénario inintéressant, des problèmes de mise en scène et finalement, une vraie lassitude au bout d’à peine quelques heures, on abandonne vite ce qui est, à n’en pas douter, un des jeux de la saga « Atelier » les moins réussis et les moins passionnants.

imageimage

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Atelier Ryza 2: Lost Legends & the Secret Fairy (PC, PS4, PS5, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - PS4 - Switch - PS5

Editeur : Koei Tecmo

Développeur : Gust

PEGI : 12+

Prix : 60 €

Atelier Ryza 2: Lost Legends & the Secret Fairy (PC, PS4, PS5, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par Citan

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

0