Assassin's Creed II : Le Bûcher des Vanités (Xbox 360/PS3)

 

Publié le Mardi 23 février 2010 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Ca sent le brûlé

imageJ'aime bien les bûchers. Ca me rappelle une superbe anecdote lors de la GamesCom, lorsque j'ai dû expliquer à Cedric que Kinderbüchen ne signifiait pas un bûcher d'enfants, mais des livres pour enfants. Imaginez la déception sur son visage, lui qui avait déjà une allumette allumée et un bidon d'essence à la main.

Le Bûcher des Vanités, second DLC d'Assassin's Creed II est donc disponible. Pour ceux qui n'auraient pas suivi la petite histoire, deux séquences mémoires sont absentes du jeu d'origine, la 12ème et la 13ème. Et c'est de cette dernière séquence dont je vous parle aujourd'hui.

L'histoire reprend directement  là où nous l'avions laissée dans la Bataille de Forli. Ezio se retrouve comme un péquenaud, sans son orbe d'Eden que lui a volé le moine Savonarola. Il se rend donc à Florence afin de récupérer son dû. Arrivé sur place, il se rend compte que le moine a utilisé l'orbe pour envoûter 9 dignitaires de la ville. Il va alors falloir les assassiner pour libérer le peuple avant de s'attaquer au moine. L'occasion pour vous de visiter un nouveau quartier de la ville et de découvrir un nouveau mouvement pour Ezio, le super saut.image

Globalement, le challenge offert par les 9 assassinats est intéressant. En effet, si certains peuvent être réalisés en fonçant dans le tas, d'autres demandent beaucoup plus de finesse et de discrétion, puisque le simple fait d'être repéré par un garde entraine l'échec de la mission. Observation et discrétion sont donc les deux mots d'ordre puisque les dignitaires sont protégés par un bon paquet de gardes. On est très loin du bourrinage de la Bataille de Forli. Grosso modo, il vous faudra 3 heures pour parvenir à vos fins. Ce qui est tout à fait honnête vu le prix auquel il est proposé (5€).
 
imageMalheureusement, si le plaisir de jouer les assassins est bien là, ce DLC n'est pas exempt de défauts. Loin de là.
Déjà, l'IA est des plus aléatoires. En effet, on a vraiment du mal à suivre sa logique. Il m'est arrivé d'échouer un assassinat parce qu'un garde situé à 20m m'a vu sauter sur un mur. A l'inverse, j'ai pu dézinguer des gardes sans me faire repérer alors que d'autres étaient situés juste à côté. De même, on peut déplorer le manque de finition globale de ce contenu. Les bugs sont présents (des gardes qui sont bloqués sur les toits ou qui les traversent, Ezio qui vole..) et certains passages ont carrément oublié d'être doublés. C'est notamment le cas avec la foule, à la fin de la séquence. Imaginez 50 personnes en colère, qui ouvrent la bouche, mais dont aucun son ne sort. Bonjour la crédibilité.

Comme tout DLC, il est clairement dispensable. D'autant plus qu'il n'apporte absolument aucune information sur la trame principale du titre. Néanmois à 5 € les 3h de jeu, c'est plus que raisonnable si vous voulez jouer encore un peu plus avec Ezio.

Je rappelle au passage que les joueurs PC n'auront pas à se poser la question de son éventuel achat, puisqu'il sera inclus de base, avec la Bataille de Forli, dans le titre d'origine.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Assassin\'s Creed II : Le Bûcher des Vanités (Xbox 360/PS3)

Plateformes : Xbox 360 - PS3

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft

PEGI : 18+

Prix : 4,99 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

 

 

Images du jeu Assassin\'s Creed II : Le Bûcher des Vanités (Xbox 360/PS3) :

0