WWE 2K24 (PC, PS4, Xbox One, PS5 et Xbox Series)

 

Publié le Jeudi 14 mars 2024 à 11:30:00 par Cedric Gasperini

 

Test WWE 2K24 (PC, PS4, Xbox One, PS5 et Xbox Series)

Serez-vous mou du slip ?

imageJ’avoue ne jamais, mais alors vraiment jamais avoir eu d’intérêt pour le catch. Voir des types pétés aux amphets qui se mettent faussement sur la gueule en slip, acclamés par des teubés engraissés aux maxi-sodas et au popcorn, ça m’en touche une sans bouger l’autre. Et c’est la même chose niveau catch féminin. Ça n’a jamais, mais alors vraiment jamais excité ma passion sportive ni même titillé ma libido.

Mais au même titre que le patinage artistique m’emmerde ou que je ne réussirai jamais à rester éveiller durant une compétition de curling, jouer à des jeux vidéo de sports que je n’aime pas ne m’a jamais dérangé. Pire : pour certains d’entre eux, j’aime ça. En témoignent mes innombrables parties sur des jeux tels que Decathlon ou Track & Field. J’en ai passé des heures à tenter de voler le plus haut possible alors que j’ai toujours trouvé complètement connes les épreuves de saut à la perche.

Le catch, c’est pareil. Autant vous ne me verrez jamais devant ma télé à en mater, autant y jouer, ça m’éclate. Alors tester un petit WWE 2K24, c’est forcément du fun assuré.

Pour fêter les 40 ans de Wrestlemania, 2K Sports a mis le paquet. Si niveau jaquette, cette année, ce sont Cody Rhodes, Bianca Belair et Rhea Ripley qui sont à l’honneur, le Roster (la liste des catcheurs) est impressionnante et particulièrement excitante : Randy Savage, Rody Piper, Steve Austin, André le Géant, Batista, Hulk Hogan, John Cena, Kane, Ronda Rousey, Shane McMahon, Shawn Michaels, The Rock, The Hurricane, The Undertaker… plus de 70 catcheurs de légende, et si vous rajoutez les catcheurs de la WWE Raw, WWE Smackdown et WWE Next, on culmine au total à plus de 200 catcheurs disponibles. Monstrueux.


imagePlusieurs modes sont proposés. Le mode Showcase permet de revivre les plus grands moments de la WWE. 21 combats cultes, de Hulk Hogan, André le Géant, The Rock, Steve Austin, Cody Rhodes, Bianca Belair, Randy Savage et j’en passe. Entre nous, le catch étant un sport très méconnu dans l’hexagone, ces « moments cultes » ne vous procureront sans doute pas autant d’émotion qu’en auront nos amis américains. Mais ça reste fun et plaisant de voir quelques vieilles frimousses revenir sur le devant de la scène. Mais c’est bien fait, l’ambiance est là, recréant parfois les couleurs et lumières d’époque (du moins telles qu’on les voyait à la télé).

Le mode carrière permet de créer son catcheur (bel éditeur, d’ailleurs, très complet) et de vivre une carrière de professionnel. Classique, sans vraie valeur ajoutée par rapport à ce que l’on connait déjà, mais sympa à faire quand même, que ce soit du côté féminin ou masculin d’ailleurs.
Ma Faction est un jeu de cartes à collectionner, comme les joueurs de FIFA le connaissent bien. Un peu longuet, rébarbatif pour acheter de nouveaux packs de cartes, cela dit.

imageLe mode Mon Manager Général, avec de nouveaux managers proposés dans cette édition, permet de gérer une écurie de stars. De la gestion, donc.
Enfin, le mode Exhibition ou Univers permettent de construire ses propres combats, son propre roster, ses propres règles parfois aussi…

Niveau gameplay, le jeu poursuit sur la lignée des anciennes éditions. Chaque combattant a ses coups spéciaux, son propre style et vous pourrez enchaîner les combos de mandales avec brio. Les possibilités sont ultra nombreuses. Que ce soient des coups classiques, des portés, des soumissions au sol, des vols planés depuis les cordes, il existe une multitude de coups que vous pouvez déclencher. Vous pourrez même récupérer des objets pour frapper votre adversaire avec.
Ça reste assez classique dans l’ensemble. Rien de bien révolutionnaire. Mais ça reste intuitif et efficace. C’est tout ce qu’on lui demande.
Si vous n’êtes pas familier des jeux de catch, les actions possibles s’affichent en rythme à l’écran. Et si vous continuez malgré tout à avoir du mal, des tutoriels sont disponibles et assez bien faits.
Ça n’empêche pas quelques couacs : des temps de déclenchement avec un temps de latence parfois élevé, une réactivité parfois un peu longue, ou des séquences frustrantes, à subir les coups sans pouvoir réagir quand vous ratez un contre, par exemple, et pas forcément de votre faute… juste cette saleté de latence.

imageimageimage

imageDans tous les cas, il faut bien prendre conscience que le combat n’est ni un jeu de boxe, ni de MMA, ni de Kung-Fu. On est sur du combat spectacle. C’est lent, ce sont les mouvements qui sont mis à l’honneur et le rythme s’en ressent forcément. Mais le catch, c’est comme ça. Et c’est ce que les fans aiment.

Malheureusement, le titre ne s’en sort pas aussi bien graphiquement. On oubliera les cheveux, problème récurrent de la série et qui, ici encore, sont au mieux buggés au pire complètement hideux, pour focaliser nos critiques sur les décors. Public terne et qui manque de vie, rings dont certaines textures sont horribles, cinématiques pas folichonnes – et répétitives, animations parfois buggées… si ce n’est pas complètement à vomir, faut pas déconner non plus, le moteur graphique est arrivé au bout de ses limites. En tout cas, il n’est pas digne d’un jeu de cette nouvelle génération de consoles. S’il a quelques moments de gloire, avec parfois un rendu sur la peau assez réussi, globalement, il faut bien avouer que c’est en-dessous de ce que l’on peut attendre d’un jeu de combat.

imageC’est vraiment dommage, mais ça n’empêche pas non plus de se taper des barres en jouant.

Au final, c’est un peu le chaud et le froid que souffle cette édition 2024. WWE 2K24 est un jeu plaisant, avec un roster monstrueux. Les combats sont funs. Les modes de jeux nombreux, mais pas très originaux non plus, même si le mode Showcase est un vrai plus et une vraie réussite. Malheureusement, quelques pains au niveau du gameplay et surtout, des graphismes en-dessous de ce que l’on peut espérer aujourd’hui viennent plomber l’expérience, sans parler de tous ces petits bugs, notamment graphiques, qui nuisent à l’immersion. Reste un jeu solide, qui devrait plaire aux fans de mecs et nanas en slips qui se mettent sur la gueule devant des gens déchaînés. Enfin, pas tant que ça dans le jeu, d’ailleurs.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

WWE 2K24 (PC, PS4, Xbox One, PS5 et Xbox Series)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - Xbox Series

Editeur : 2K Sports

Développeur : 2K Games

PEGI : 16+

Prix : 69,99 €

Aller sur le site officiel

WWE 2K24 (PC, PS4, Xbox One, PS5 et Xbox Series)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0