Tom Clancy’s Ghost Recon Predator (PSP)

 

Publié le Mardi 19 octobre 2010 à 14:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Tom Clancy’s Ghost Recon Predator (PSP)

Dans la jungle, terrible jungle...

imageUbiSoft sort un Ghost Recon sur PSP, en attendant le prochain opus sur PC et consoles de salon l’année prochaine. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on se serait plutôt bien passé d’un tel coup de semonce, sorte de tir à blanc insipide.

L’histoire est simple. Les USA sont sur le point de bousiller du sri-lankais à tire-larigot. Ce qui soit dit en passant est assez étonnant puisqu’à part du riz, là-bas, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Les Ghosts sont envoyés sur place pour préparer le terrain. Une fois les pieds dans la jungle, ils se rendent compte que, zut alors, ce n’est pas le bon pays qu’il faut dézinguer, que les USA font fausse route et qu’on est sur le point d’avoir une grosse boulette internationale.
Au travers de cinématiques longues et sans saveur, vous allez donc suivre le dénouement de cette crise. Qui comporte heureusement son lot d’affrontement avec plein de méchants, bien entendu.

Dès le lancement du jeu, on peut s’extasier devant des graphismes plutôt convaincants. C’est fluide, détaillé, assez joli, bref techniquement, c’est ce que la PSP sait proposer de mieux. On applaudit des deux mains. Un applaudissement qui sera de très courte durée : tout le reste du jeu est catastrophique. Des bugs en pagaille viennent plomber la jouabilité, l’interface est affligeante et, pour couronner le tout, l’IA est digne d’un bulot échoué au soleil depuis deux semaines. A ce niveau-là, on ne peut même pas parler de nullité. Juste de connerie incommensurable, crasse et détestable. Ennemis comme alliés sont consternants. Les uns se faisant souvent aligner bêtement sans réagir, ou tirant (avec difficulté) sur les seconds qui pensent que se mettre à couvert, c’est juste bon pour les médiocres, et préfèrent rester se prendre des balles à tire-larigot.

Répétitif, d’une jouabilité moyenne, le jeu se veut donc une belle grosse déception. Un ratage complet que l’on ne peut que vous déconseiller, donc. Mais comment Ubi a-t-il pu sortir un tel ersatz de jeu ?




image
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Tom Clancy’s Ghost Recon Predator (PSP)

Plateformes : PSP

Editeur : UbiSoft

Développeur : UbiSoft

PEGI : 16+

Prix : 30 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 3/10

 

 

Images du jeu Tom Clancy’s Ghost Recon Predator (PSP) :

0