Dirt 3 (PS3, Xbox 360, PC)

 

Publié le Jeudi 23 juin 2011 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Dirt 3 (PS3, Xbox 360, PC)

Poussière tu es, poussière tu redeviendras

imageAlors que le célèbre pilote écossais de rallye est tragiquement disparu en 2007, la série Colin McRae abandonne peu à peu son nom… et ainsi, après un Colin McRae Dirt et un Colin McRae Dirt 2, c’est un simple « Dirt 3 » qui débarque chez nos amis Codemasters.

Le jeu s’offre désormais les services d’un autre prodige du volant : Ken Block, qui ajoute d’ailleurs sa spécialité en mode de jeu : le gymkhana, ou comment faire des parcours délirant avec obstacles, à grands renforts de freinages et dérapages.

A part ça ? Ma fois, rien de neuf sous le soleil de la course de rallye. Les jeux Colin McRae Dirt étaient de bonne facture, du genre à s’imposer comme référence en la matière. Ce Dirt 3 ne fait pas exception à la règle.

Vous y trouverez un mode carrière, avec son expérience et points de réputation qui permet de débloquer de nouvelles écuries ou de nouvelles carrosseries. Qui dit nouvelles écuries dit nouveaux véhicules et, donc, nouveaux objectifs. Il faut gagner les courses, s’imposer sur l’asphalte comme sur la terre… du classique, en somme. Notez que les menus dudit mode sont revenus à une présentation plus classique, plus sommaire. Et ce n’est pas plus mal, en fait.

screenscreenscreen

Le gameplay se veut toujours de type arcade, avec ses dérapages que vous devrez rapidement maitriser pour espérer finir devant vos adversaires, les freinages à la dernière seconde… la direction est nettement plus sensible, ce qui demandera sans doute un temps d’adaptation même aux habitués de la licence, mais rien de bien insurmontable ni gênant. On retrouve quoi qu’il arrive les sensations habituelles, un pilotage instinctif et pêchu.
Ajoutez une sensation de vitesse des plus réussies et vous aurez un jeu rythmé, agréable à prendre en mains et qui offre un excellent rendu.
Notez que vous pourrez changer les paramètres d’assistance à la conduite, ou la difficulté, afin de l’ajuster à votre niveau de pilote, mais aussi à votre niveau d’exigences.

screenOn retrouve toujours le flashback, option limitée dans son nombre (et d’autant plus limitée que le niveau de difficulté est élevé) qui permet de revenir quelques secondes en arrière et de corriger une erreur de pilotage, voire de parcours. Son utilisation pourra d’ailleurs vous valoir l’échec de certains objectifs.

Côté véhicules, il y a de quoi faire, avec des bolides sortis des années 70, 80, 90, WRC ou encore S2000 pour ne citer qu’eux, de marques diverses et variées (Peugeot, Ford, Fiat…).
Côté tracés, c’est aussi la fête, avec de nombreux circuits des USA (Michigan) au Kenya en passant par Monaco, La Norvège, la Finlande ou même Monaco. Sans compter Los Angeles pour les X-Games. Certaines spéciales africaines se joueront d’ailleurs à bord de buggies.

On citera enfin une excellente gestion des dégâts pour les véhicules.

screenscreenscreen

Graphiquement, le titre est au top. Effets de lumière saisissants, vitesse au poil, décors magnifiques, on en prend vraiment plein les yeux, pour notre plus grand bonheur.

Le multi n’est pas à négliger et prolongera le plaisir lors de courses en ligne pour le moins épiques. Sachez enfin que l’on peut jouer à deux sur la même console, en écran splitté.

screenLe gros point noir de ce Dirt 3 est l’utilisation d’un code VIP pour jouer en multijoueur, mais également pour bénéficier de toutes les voitures en solo. Code qui empêchera les joueurs d’acheter le jeu d’occasion ou, du moins, qui les empêchera alors d’avoir accès à tout son contenu. Une attitude que nous dénonçons régulièrement et que nous ne cautionnons absolument pas.

On pourra aussi souligner les temps de chargement, un poil longuets.

Finalement, que pourrait-on bien reprocher d’autre à ce Dirt 3 ? C’est un excellent jeu de courses de voitures de rally, point barre. Certes, il n’ose finalement pas grand-chose. Il n’apporte pas beaucoup d’innovation, même si le mode gymkhana est le bienvenu, est sympathique, bien fait, et offre une certaine rupture dans les courses. Eventuellement, on aurait aimé peut-être pouvoir plus régler sa voiture, peut-être la personnaliser un peu plus… mais globalement, le jeu offre tout ce qu’il faut pour passer d’excellents moments. C’est sans doute l’un des plus, voire le plus réussi dans son genre. On ne boudera donc pas notre plaisir.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Dirt 3 (PS3, Xbox 360, PC)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Codemasters

Développeur : Codemasters

PEGI : 12+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

0