Silent Hill HD Collection (PS3/XBox 360)

 

Publié le Jeudi 26 avril 2012 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Promise

imageIl y a des séries, comme ça, qui bouleversent votre vie de joueur à jamais. Si récemment, celle des Mass Effect m'aura bien fait vibrer, il fut un temps où c'était celle des Silent Hill qui me collait une claque à chaque nouvel épisode. Le second volet étant pour moi la crème de la crème, la référence absolue en matière de survival-horror. Imaginez donc la joie ressentie par le fan qui sommeille en moi, lors de l'annonce par Konami de cette compilation HD, me permettant ainsi de retrouver mon plaisir d'antan à la sauce 720p.

Soyons clair, je pourrais vous écrire un pavé sur chacun des deux titres présents sur la galette. Vous expliquer pourquoi, chacun à leur façon, ces titres sont de grosses tueries pour qui aiment le genre. Mais bien au-delà de la qualité intrinsèque de ces deux jeux, c'est la compilation dans sa globalité que je vais juger. Après tout, vous allez peut être investir près de 40 euros pour racheter des titres vieux de presque 10 ans, alors autant que cette compil' en vaille la chandelle.

screenPremière claque, et non des moindres, cette compilation ne contient que deux des quatre épisodes développés par la Silent Team. Soit Silent Hill 2 et 3. Triple argh. Pas de Silent Hill premier du nom et de Silent Hill 4 : The Room, donc. Ceci soulève deux problèmes. Scénaristiquement parlant d'abord. Le premier et le troisième volet étant intimement liés, de par les personnages et les lieux visités, il est difficile de comprendre le troisième opus sans avoir posé ses mimines sur son grand-frère. Le second problème est, quant à lui, d'ordre technique. Si, à la limite, on peut comprendre que remettre Silent Hill 1 au goût du jour, pour qu'il ne fasse pas trop tâche par rapport à ses petits frères, doit avoir un certain coût, l'absence de Silent Hill 4 est difficilement explicable. D'autant plus qu'une compilation Silent Hill, sortie sur PS2 en 2006 et à un prix dérisoire, le proposait avec Silent Hill 2 et 3. Manque de motivation de la part de Konami et Hijinx Studios ? Reste que du coup, cette absence est difficilement excusable. Triste constat. Et ce n'est pas mieux en terme de contenu.     

screenEn effet, si l'on appréciera la présence du scénario supplémentaire, Inner Fears, pour Silent Hill 2, c'est tout ce qu'on aura à se mettre sous la dent. Alors certes, il rajoute bien une bonne heure et demi de jeu, mais c'est maigre, très maigre. Toute compilation qui se respecte, si elle n'est pas déjà un minimum riche en titres présents sur la galette, se doit de proposer des contenus comme des making-off et divers bonus cachés pour compenser cela. D'autant plus que la version Director's Cut de Silent Hill 2 en proposait à l'époque. L'unique nouvelle feature présente sur la galette est de proposer de nouveaux doublages pour les deux titres. Chose parfaitement inutile. Non pas que ces nouveau doublages soient mauvais, loin de là (certains passages musicaux ont également été refait et sont, dans l'ensemble, très sympa), mais c'est surtout que les doublages de l'époque étaient déjà de bonne facture. Cerise sur le gâteau du grand n'importe quoi, Silent Hill 2 propose de choisir entre les deux doublages mais ce n'est pas le cas pour son petit frère. Allez comprendre. Une histoire de droit peut être.     

screenEncore, si techniquement parlant, c'était parfait. Mais non, même pas. Si les deux titres n'ont pas perdu de leur splendeur malgré le poids des âges et que l'ambiance unique, pesante et dérangeante d'un Silent Hill se fait ressentir après quelques minutes de jeu, c'est surtout grâce à l'exceptionnel travail qu'avait fourni la Silent Team à l'époque. Clairement pas grâce aux gars de chez Hijinx Studios qui se sont contentés de porter plus ou moins avec réussite les deux jeux. En effet, entre les décalages lors de dialogues, l'apparition de saccades et l'effet de brouillard qui passe vraiment mal sur Silent Hill 2, on ne peut pas dire que les petits gars du studio aient bichonné la chose avec amour. On a plutôt l'impression que la finition s'est faite à grands coups de tronçonneuse. Mais bon, malgré cela, la magie opère quand même. Elle est juste un peu gâchée. Notez cependant que les développeurs ont annoncé sortir prochainement un patch pour corriger une partie des problèmes. Les plus jeunes auront cependant assez de mal avec les commandes vieillissantes et les personnages qui se dirigent comme des semi-remorques.

screen   screen   screen

Alors, faut-il vous conseiller cette compilation ? Pour ceux qui ont déjà les jeux originaux, clairement pas. Son achat est totalement dispensable. Quant à ceux qui veulent découvrir l'une des parties des premiers jeux de la licence, vous n'aurez finalement pas vraiment le choix que de vous tourner vers son achat puisque les jeux originaux sont maintenant hors de prix. Reste que, si cette compilation est l'exemple même des compilations que l'on ne veut pas voir dans les étales (contenu médiocre, portage bâclé), les deux jeux proposés sont excellents et réhaussent le niveau global de la chose. Proposant chacun presque une dizaine d'heures de jeu et de multiples fins, c'est surtout leur scénario riche et les émotions qu'ils font véhiculer qui vont vous coller une claque monumentale. On en ressort clairement pas indemne. Au final, on se dit surtout qu'il est vraiment dommage que des titres d'une telle ampleur aient eu droit à un aussi mauvais traitement qui ne leur rend clairement pas hommage.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Silent Hill HD Collection (PS3/XBox 360)

Plateformes : Xbox 360 - PS3

Editeur : Konami

Développeur : Hijinx Studios

PEGI : 18+

Prix : 40 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

 

 

Images du jeu Silent Hill HD Collection (PS3/XBox 360) :

Derniers Commentaires

- (TEST) Dirt Rally 2.0 (PC, Xbox One, PS4) par 10r

- (TEST) Dirt Rally 2.0 (PC, Xbox One, PS4) par Papa Panda

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par clayman00

- L'Edito du dimanche par Yutani

- L'Edito du dimanche par dieudivin

0