SEGA Vintage Collection : Golden Axe Collection (XBLA)

 

Publié le Vendredi 10 août 2012 à 12:00:00 par Alexandre Imbourg

 

SEGA Vintage Collection : Golden Axe Collection

Laisser le charme agir ?

imageAhhh Golden Axe… Un contexte on ne peut plus Heroic Fantasy : Un tyran, au nom improbable de Death Adder, a enlevé le Roi Yuria et sa fille (car bien évidemment, il faut de la donzelle à secourir). Fort heureusement, trois héros, à savoir un guerrier, une amazone et un nain (Heroic Fantasy, je vous ai dit !!), ayant bien évidemment tous un contentieux à régler avec le vil Death Adder, vont braver mille dangers pour ramener tout le monde à bon port et par la même occasion assouvir leur soif de vengeance.

Vous l’aurez sans doute compris, Golden Axe est un beat them all bourrin et efficace que presque tout joueur, quel que soit son âge, se doit de connaitre tant il a été adapté sur de nombreuses machines au fur et à mesure des années, et ce depuis sa sortie en 1989 sur borne d’arcade, SEGA Master System et Megadrive (avec, de mémoire, une version tronquée pour la Master System). Un de ces jeux qui a fait la réputation d’un genre en sortant au bon moment, mais en y intégrant aussi une notion de gameplay supplémentaire, à savoir la gestion des pouvoirs spéciaux.

Golden Axe II sorti en 1991 et Golden Axe 3 en 1993 garderont la même recette que le premier épisode, que ce soit au niveau du gameplay tant les ajouts sont minimes d’un épisode à l’autre, qu’au niveau de l’histoire tant elles sont similaires et prétextes à une boucherie sans nom. Si, un détail tout de même, le méchant de Golden Axe 2 porte un nom encore plus ridicule : Dark Guld...

Eh bien sachez que SEGA nous propose aujourd’hui une édition Vintage Collection regroupant la trilogie Golden Axe, tout droit repompée de notre bonne vieille Megadrive. La question que tout le monde se pose dès lors : faut-il se ruer sur cette édition les yeux fermés ? Quelques pistes ci-dessous.

D’abord, soyons clairs, contrôler notre héros est on ne peut plus simple, trois boutons, frapper, sauter, magie, et utilisation du stick analogique ou du pad multidirectionnel. Sachez aussi que le gameplay est quasi identique sur les trois versions, un ajout de combo par ci, ou de magie par là, mais c’est tout, rien de plus, nada... Par contre, le titre est difficile à prendre en main, car il demande finalement beaucoup de précision, et si le personnage peut courir et charger, il ne peut cependant pas esquiver ou se défendre (bah oui, on est à l’époque hein…). Fort heureusement, la manette répond au doigt et à l’œil et à force d’entraînement vous arriverez rapidement au bout des trois campagnes.

screenCar effectivement ces campagnes sont très courtes, en moyenne 7 niveaux par épisode, mais elles ont au moins le mérite de proposer des environnements certes laids, mais recherchés (dos d’une tortue géant ou d’un aigle par exemple) et des ennemis variés, allant du simple chevalier aux dragons nous cachant la moitié de l’écran. Et quelque part, heureusement qu’elles sont courtes, car on bascule hélas vite dans la monotonie, faute à la piètre palette de coups que nous propose Golden Axe.

Les thèmes originaux ont été préservés, mais pas de version modernisée ici, toute cette harmonie de notes nous ramène tout droit aux doux sons du Minimoog des années 70 et toute cette vague de synthés analogiques, et cela colle complètement à l’action en cours.
En effet, les graphismes nous transportent eux aussi une génération en arrière, et il faudrait être un fervent fan pour trouver une quelconque qualité graphique à ce soft. Alors oui, il est possible de lisser l’écran afin d’éviter la crénelure des pixels, mais cela rend le jeu flou et finalement moins attrayant, si bien qu’au final, je dirai que même la laideur peut avoir ses charmes.

screenscreenscreen

Revenons enfin sur cet élément de gameplay fort intéressant (pour l’époque), à savoir la gestion de la magie. Il existe différents sorts, feu, terre ou eau, propres aux différents protagonistes. Utiliser un sort nécessitera d’abord d’avoir ramassé une fiole sur un magicien. Il est ensuite possible d’accumuler ces fioles et de lancer alors des sorts plus puissants, jusqu’à débloquer le sort ultime de chaque guerrier. A vous donc de choisir le bon moment pour utiliser vos sorts.

screenEnfin, vous pourrez jouer à ce jeu seul ou à deux, que ce soit sur le même écran ou via le Xbox live. Le jeu gère les classements au niveau mondial et un mode entrainement, ressemblant fort à barbarians, permet de se faire la main avant de se lancer dans l’aventure.

Voilà, je ne sais pas si vous l’aurez compris, mais personnellement je suis quand même mitigé à propos de cette version Vintage Collection. A chaque point positif que je lui trouve me vient son contraire, varié mais moche, un gameplay simple mais vite lassant, etc, etc… Ce n'est pas mauvais globalement, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a bien mieux dans le genre sur le marché. Alors, si vous êtes un fan de la première heure, allez-y, vous ne serez pas déçu tant ces versions sont proches des versions d’origine. Par contre, si vous ne connaissez rien aux jeux old school et que vous cherchez un vrai, un bon Beat'em all de la belle époque, je ne saurai qu’en toute honnêteté vous orienter vers la série Street of Rage du même éditeur, ou éventuellement le magnifique Final Fight, tous étant sortis à la même période.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

SEGA Vintage Collection : Golden Axe Collection (XBLA)

Plateformes : Xbox 360

Editeur : SEGA

Développeur : M2

PEGI : 12+

Prix : 800 MS Points

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu SEGA Vintage Collection : Golden Axe Collection (XBLA) :

0