Dishonored : La Lame de Dunwall (PC, Xbox 360, PS3)

 

Publié le Jeudi 25 avril 2013 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Dishonored : La Lame de Dunwall (PC, Xbox 360, PS3)

La Lame à l'oeil...

imageN’oublions pas que Dishonored a été élu meilleur jeu de l’année sur GamAlive. Et c’est vous qui lui avez décerné ce titre. Autant dire que ce nouveau DLC – contenu supplémentaire téléchargeable – est une bonne nouvelle pour tous les fans du titre des français d’Arkane Studios. De quoi prolonger l’aventure de 3-4 heures, sans compter l’évidente rejouabilité selon que vous voulez y aller tranquille ou bourrin, et changez de méthode à chaque partie.

La Lame de Dunwall vous place cette fois-ci dans la peau de Daud. Daud est l’assassin de l’Impératrice. Le jeu débute d’ailleurs par cette scène et vous permet de revivre cet instant tragique, sous un nouveau point de vue.
Quelques mois après, Daud est rongé par le remords. Et cette aventure va être une sorte de quête de rédemption. Un moyen de se laver de ses péchés. Il va la trouver en la personne de l’Outsider. Ce dernier lui donne un mot : Delilah. Prénom de femme ? Nom d’artefact ? Daud va devoir chercher des informations…

Ce sont trois missions qui vous sont offertes. Si certains décors sont déjà connus, de nouveaux vont s’offrir à vous, dont les fameux abattoirs où gisent des cadavres gigantesques de baleines.

screenscreenscreen

screenCe ne sont pas les seules innovations de ce DLC. Daud est lui aussi doté de pouvoirs. Dont le célèbre clignement qui lui permet d’accéder en temps accéléré à un endroit éloigné. A la seule différence que notre personnage ne ralentit pas le temps pour se déplacer… mais l’arrête totalement. Cela offre de nouvelles possibilités de gameplay très intéressantes. On peut par exemple geler le temps durant un combat, et se déplacer avec stratégie là où éliminer ses adversaires, ou même plonger du haut d’un bâtiment élevé lors d’une fuite, geler le temps et choisir ensuite son lieu d’atterrissage.

Plus possible par contre de posséder son ennemi, d’entrer dans son corps pour le contrôler. Par contre, Daud peut faire appel à un assassin qui viendra lui prêter main forte. De quoi équilibrer les forces lors d’un combat ou vous donner du répit dans votre fuite.

Enfin, divers objets et armes seront également à votre disposition, comme une mine foudroyante.

screenGraphiquement, on en reste aux mêmes constatations : on est loin d’une tuerie, avec certaines textures un peu foireuses. Mais heureusement, sur ce DLC encore, l’ambiance est au-dessus de tout et fait oublier toute lacune technique. On replonge avec délectation dans cet univers, dans ce monde si particulier et si captivant.

Finalement, c’est entre plaisir et frustration que nous ressortons de cette nouvelle aventure. Plaisir de replonger dans l’univers de Dunwall, de cette ambiance si particulière et de ce gameplay aux petits oignons. Frustrés d’une fin un poil abrupte, qui verra la conclusion de cette histoire dans le prochain DLC baptisé Les Sorcières de Brigmore. Finalement, on se demande si l’on n’aurait pas préféré une aventure complète, et la découverte d’autres personnages dans un futur DLC…

Malgré tout, La Lame de Dunwall est un contenu de qualité. Intéressant, toujours aussi bien fait, malgré une faiblesse narrative évidente par rapport au jeu d’origine, il reste tout à fait honorable et justifie pleinement, au final, son prix. Le plaisir est toujours présent, toujours aussi intense. Du coup, qu’attendez-vous pour vous y remettre ?

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Dishonored : La Lame de Dunwall (PC, Xbox 360, PS3)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Bethesda Softworks

Développeur : Arkane Studios

PEGI : 18+

Prix : 10 €

Dishonored : La Lame de Dunwall (PC, Xbox 360, PS3)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Dishonored : La Lame de Dunwall (PC, Xbox 360, PS3) :

0