Tomodachi Life (Nintendo 3DS)

 

Publié le Jeudi 19 juin 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Tomodachi Life (Nintendo 3DS)

Tu veux être mon amii ?

imageGros carton au Japon, Tomodachi Life est sorti en France sur Nintendo 3DS et vous propose de vous faire plein d’amis virtuels et de partager des moments de bonheur et de fun avec eux. A l’instar d’Animal Crossing, par exemple, le jeu se déroule en temps réel. De nombreux évènements sont disponibles régulièrement, vous obligeant à venir y faire un tour régulièrement, si ce n’est quotidiennement. Selon la saison, le jour, voire l’heure, qu’il s’agisse d’une fête, d’un anniversaire, d’une célébration spéciale ou même d’une simple rencontre entre deux personnages, vous gagnerez toujours à venir y faire régulièrement un petit tour.

Mais qu’est-ce donc, au final, Tomodachi Life ? Il s’agit d’un immeuble situé sur une île. 24 appartements sont disponibles et vous allez y envoyer autant de Mii. Vous les choisirez parmi les vôtres, mais pourrez aussi tout à fait en créer de nouveaux. D’ores et déjà, de très nombreux sont disponibles sur les divers forums. Vous pourrez ainsi inviter des personnalités, réelles ou virtuelles. Parce que prendre le thé avec Brad Pitt et sous son nez faire un enfant à Angelina Jolie est, quelque part, une vraie revanche sur la vie.

screenscreenscreenscreen

screenLe jeu est basé sur la relation entre les Mii. Chacun est en effet défini selon un caractère bien précis que vous aurez préalablement paramétré selon divers critères : excité ou mou, timide ou franc, expressif ou contenu, insouciant ou prudent et original ou non. Forcément, cela implique certaines affinités ou certaines tensions entre les Mii. Chose assez amusante, ce n’est pas forcément comme dans la réalité. Votre Mii peut par exemple tomber amoureux d’une personne que vous ne pouvez pas saquer dans la réalité (pour peu que vous ayez envie de mettre cette personne dans votre jeu) ou vos meilleurs amis, voire votre conjoint(e) peuvent tout à fait vous détester dans le jeu. A vous donner limite des soupçons, hein… Bref, tout est affaire d’entente, de contact, de relationnel entre chaque personnage.

screenDe votre côté, vous êtes surtout spectateur. Les Mii de Tomodachi Life ont en effet leur vie propre et vaquent à leurs occupations, font leurs propres rencontres… Tout juste devrez-vous satisfaire certains de leurs désirs : leur acheter un nouvel habit, leur concocter un plat particulier, leur trouver un objet précis, leur faire rencontrer une personne en particulier… rien de bien compliqué et des demandes somme toute assez basiques. Malgré tout, répondre à ces besoins n’est en rien obligatoire. Cela permet juste d’engranger de l’expérience, donc de l’argent pour satisfaire d’autres besoins. Mais vos Mii n’en mourront pas et peuvent très bien vivre leur vie sans que vous interveniez réellement.
Pour les décisions importantes, par contre, vous aurez un droit de regard. Chaque Mii vous demandera si en demander un autre en mariage est une bonne idée, ou si faire des enfants est un choix judicieux… De quoi quand même influer quelque peu sur les relations. Et éviter de voir votre femme épouser Bradley Cooper alors que le Mii vous représentant semble attiré par celui de Ségolène Royale. On peut également décider de certaines situations : où et comment faire sa demande, quel cadeau offrir… certaines situations devenant complètement cocasses si vous souhaitez partir dans des délires et ridiculiser vos Mii (qui risquent, par contre, de tomber en dépression par la suite).

screenscreenscreen

screenQuelques petits jeux comme un pouilleux, un memory, ou des QCM, pour ne citer que ceux-ci, seront disponibles tout au long de la partie, via les évènements particuliers. Rien de bien folichon, voire carrément ennuyeux à la longue. Finalement, le seul véritable mini-jeux sympathique est le chant. Au fil de l’expérience glanée par chaque Mii, vous leur apprendrez un style de chant. Certains groupes pourront se créer, voire même chanter vos propres chansons puisqu’un outil (rudimentaire) vous permet d’écrire les textes. Chaque Mii pouvant avoir une voix unique, le résultat, complètement catastrophique, n’en est pas moins souvent hilarant.

On citera enfin la possibilité d’envoyer ses Mii en vacances pour un temps limité chez les personnes que vous croiserez en Streetpass, et en accueillir d’autres, voire le partage d’objets spéciaux.

screenAu final, Tomadochi Life est vraiment un jeu de relations entre Mii et… c’est bien tout. Mignon, marrant, offrant certaines situations particulièrement cocasses, il montre malgré tout très rapidement ses limites. La faute à une interactivité peu poussée et un côté spectateur assez pénible à la longue. Plus de choix dans les comportements, la possibilité de décorer les appartements, des activités dignes de ce nom et des rencontres un peu plus pimentées (tout devient finalement assez vite prévisible) lui aurait offert un intérêt bien supérieur. Un jeu qui finalement se destine essentiellement aux jeunes filles, voire au pré-adolescentes ou aux femmes très « casual gaming », mais risque de rebuter l’intégralité de la gente masculine. Bref, sympathique, mais peu (largement) mieux faire.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Tomodachi Life (Nintendo 3DS)

Plateformes : 3DS

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

PEGI : 3+

Prix : 45 €

Aller sur le site officiel

Tomodachi Life (Nintendo 3DS)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

 

 

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

- L'Edito du dimanche par AL-bondit

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par clayman00

- L'Edito du dimanche par clayman00

- L'Edito du dimanche par AL-bondit

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

0