L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 4 avril 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Je vous présente Boubouille

C’est Pâques.

imageMalgré leurs caractères indociles, mes adolescentes de filles ne rateraient pour rien la chasse aux œufs de leur enfance. D’habitude, nous faisons ça dans l’immense parc du château de mes beaux-parents. Elles y passent toute la matinée, on a la paix.
Il y a deux ans, j’en avais même planqué deux ou trois dans un arbre. J’y avais trouvé un nid abandonné, poser des œufs dedans m’a paru une évidence.
Elles les ont cherchés pendant toute la journée. Le bon plan pour être tranquille.
Au final, elles ne les ont pas retrouvés et j’ai dû me débrouiller pour les récupérer. Bon. Je n’avais pas particulièrement envie de remonter dans l’arbre, donc je m’en suis occupé au lance-pierres.
C’est quand les œufs se sont éclatés par terre en faisant splotch que j’ai compris mon erreur : j’avais dézingué un vrai nid, situé sur une branche juste à côté. Un nid de mésange bleue, semble-t-il, espèce hautement protégée s’il en est…
Je me suis pris une soufflante épique par ma chère, tendre et aimante épouse, mais depuis, je ne peux y repenser avec un ricanement en imaginant la femelle mésange couver des œufs au praliné depuis deux ans dans l’espoir qu’ils éclosent.

Cette année, confinement oblige, impossible d’aller voir la belle-famille et donc de farfouiller dans les hectares du parc à la recherche des précieuses gourmandises. Il a fallu improviser dans notre jardin, malheureusement trop petit et actuellement en chantier. Difficile de cacher des œufs dedans sans les trouver en moins de 30 secondes.

imageJ’ai donc eu une idée lumineuse : j’ai acheté un lapin. Ben oui, Pâques, lapin, ça sonne comme une évidence. On m’a vendu un mignon et jeune petit lapin de race Fauve de Bourgogne. Une bête vive et qui sautille partout. J’ai décidé de l’appeler Boubouille. Parce qu’il a une bonne bouille.
Je lui ai ensuite accroché un sachet d’œufs autour du cou et l’ai lâché dans le jardin. Et j’ai donc demandé à mes filles de courir après et de réussir à le choper si elles voulaient leurs œufs.
Bon, ma chère, tendre et aimante épouse m’a fait remarquer que j’aurais quand même pu lui demander son avis avant d’acheter un animal, mais que c’était quand même très mignon.
Hilares et heureuses comme jamais, mes filles ont poursuivi gentiment Boubouille pendant un bon moment avant d’arriver à l'attraper et ainsi récupérer les œufs.

Vous me connaissez, des idées lumineuses, j’en ai plein pour égayer le quotidien. Des idées de génie, en toute modestie.
Tout aussi mignon soit-il, Boubouille n’avait pas la carrure pour transporter tous les œufs que j’avais achetés. Le reste, je les ai donc mis en scène façon parcours « casse de banque ». J’ai collé plein de ficelles rouges reliées à des cloches et quelques œufs de Pâques à aller récupérer au milieu de tout ça. Le but était de passer entre les ficelles comme si c’étaient des lasers, comme dans les films, dans les salles des coffres de banque. Le but étant évidemment de passer entre les fils sans les toucher, sinon ça fait sonner les cloches, et ainsi aller récupérer le butin. Pâques, cloches, ça sonnait là aussi comme une évidence. Du pur génie, je vous dis !

imageBon, ma chère, tendre et aimante épouse a trouvé ça nettement moins génial, demandant qui était l’abruti fini qui avait collé plein de ficelles dans l’escalier, empêchant quiconque de descendre sans se casser, au mieux un bras ou une jambe, au pire le cou. Oui ben fallait que trouve un endroit pour mon parcours et j’avoue que la rambarde de l’escalier, c’est quand même vachement pratique pour accrocher des ficelles. Mais j’ai tout viré quand même, parce que quand elle me regarde comme ça, ma chère, tendre et aimante épouse, faut mieux pas la contrarier. Cela dit, ça ne l’a pas empêché de me les sonner, les cloches.

Et ça a été pire au déjeuner. Moi j’aime pas l’agneau. Du coup, je leur ai cuisiné du lapin. Ben oui, vous pensiez que je l’avais acheté pour quoi, Boubouille ? Pour faire des câlins ? Vous avez déjà eu envie de faire des câlins à un blanc de poulet ou un bocal de foie gras, vous ? Ben moi c’est pareil. Ce midi, donc, c’était du Boubouille à la moutarde.

Depuis, mes filles ne me parlent plus.
Ma chère, tendre et aimante épouse a demandé le divorce.

J’suis crucifié.

A Pâques.

Cela dit, ça se tient.


image

RIP BOUBOUILLE
(2021-2021)

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Papa Panda le 04/04/2021 à 13:20

 

1

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Avec la moutarde , hummm smiley 14

1597 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 05/04/2021 à 10:04

 

2

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

un petit gigot de 7 heures ... pourtant c'est tellement bon :)

653 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

41592-paques-chasse-oeufs-lapin-boubouille