L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 16 mai 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

La main verte

imageVous me connaissez, je suis un amoureux de la Nature. Avec un grand N comme… euh… Nature. Enfin bref. Si à l’occasion, je peux céder aux sirènes du bétonnage, parce que bon, parfois, y’a quand même des limites, et les limites sont rapidement atteintes quand on éternue 36 fois à la minute, qu’on a le nez bouché et qu’on a envie de s’arracher les yeux tellement ils démangent – putain de pollens -, globalement, je reste un amoureux de la Nature.

Parfaitement. Mais en toute retenue, bien entendu.

Si éventuellement, vous pourrez me voir gambader fesses nues et testicouilles à l’air, dans les hautes herbes, à chanter à voix haute et prier intérieurement de ne pas choper de tiques ; si éventuellement vous pourrez me voir parfois étendu sur l’herbe en plein soleil, à mâchouiller distraitement un brin tout en profitant simplement de l’instant présent ; si éventuellement vous pourrez me voir respirer à pleins poumons les senteurs printanières ou estivales d’une rosée du matin ou de l’herbe fraîchement coupée ; je ne suis pas du genre à câliner des troncs d’arbres et me tresser des colliers de glands. Déjà, parce que le tronc d’arbre que vous câlinez, il y a de grandes chances que je sois passé juste avant pour uriner dessus.

Haaaaaaa…. Uriner au grand air… quel plaisir indicible. Quel bonheur incommensurable. Pisser dehors, sous un soleil printanier tandis qu’une légère brise – attention à ne pas être face au vent – vient vous caresser les poils… voilà une vraie, une pure, une merveilleuse communion avec la Nature !

imageNotez bien que cette confidence ne doit pas être galvaudée en la comparant avec une quelconque révélation soudaine d’une conviction écologique profonde, ni même à une volonté de me convertir à un pseudo mode de vie écolo-végan. J’ai un chouette blouson de cuir qui me va vachement mieux qu’à la vache dont il provient. Ce n’est pas demain la veille que je m’achèterai des chaussures en peau de jute ou en poil de chanvre. Et quand je caresse un lapin, je pense moins à l’animal mignon qu’aux différentes recettes pour le cuisiner. Tenez, même un chat, je le regarde plus comme une source de protéines que comme un animal de compagnie. Je suis certain que bien assaisonné, un chat, ça doit grave être bon. Je dirais pas non si on me proposais une tartine de pâté de chat. Ou même une tranche de saucisson de Médor, cela dit.

Bah oui. J’ai beau avoir une passion pour se promener les couilles caressées par les hautes herbes, je n’en reste pas moins le gros salopard que j’ai toujours été.

Tout ça pour dire que ma dernière passion Nature en date, c’est de planter mes petites graines.

imageRien de sale. N’allez pas croire que je suis pris d’une frénésie de descendance dans le secret espoir de faire perdurer mon nom ou mon intelligence dans les siècles futurs. J’ai deux gamines, j’ai bien compris que question transmission de mon intelligence, c’est mort.
Et aucune de mes sex-friends ne m’ont fait le coup de l’oubli de pilule ou du préservatif troué non plus.

Non, quand je dis que je plante mes petites graines, c’est que j’ai décidé de me lancer dans la culture. A défaut de pouvoir faire pousser du whisky en baril – pas assez d’orge ni de rivière à l’onde pure dans le coin – je me suis lancé dans la plantation de graines des fruits et légumes que l’on consomme. Noyaux d’avocats, pépins de citrons, de clémentine, graines de melon, kiwi, banane… je teste, j’essaie, je fais germer, je plante, je rempote…
J’ai commencé avec des pépins de citron et alors que mes sources tablaient sur une germination de pépin sur cinq ou six tentatives, j’ai réussi du 100% pour le moment. J’ai donc six petits citronniers qui poussent, bon gré mal gré. A voir s’ils iront tous jusqu’à l’âge adulte ou si, dans une envie frénétique et incontrôlable, je les suiciderai en urinant dessus, mais pour le moment, ça pousse.
Les noyaux d’avocats, au nombre de trois, sont en bonne voie. Pour le reste, c’est encore trop tôt pour vraiment savoir. Mais ça suit son cours.

Me voilà donc avec la main verte.

C’est une expression. Enfin j’espère. Parce que sinon, des fois que ça se propage, je risque de ressembler à Shrek avant la fin de l’année.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 16/05/2021 à 12:14

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Bah oui. J’ai beau avoir une passion pour se promener les couilles caressées par les hautes herbes, je n’en reste pas moins le gros salopard que j’ai toujours été.


J'ai vu des images très bizarre en lisant cette phrase à voix haute ... Va me falloir un psy béton !!!

3651 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 16/05/2021 à 12:41

 

2

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Mais ne suicide pas tes citronniers malheureux !

6715 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 16/05/2021 à 12:42

 

3

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Mais ne suicide pas tes citronniers, malheureux !

6715 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

41891-nature-petite-graine-plantation-tout-nu