L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 26 novembre 2023 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Finalement, j'ai des glaçons

imageJe vous donne des nouvelles de mon réfrigérateur américain, histoire que vous ayez la conclusion de cette histoire palpitante qui vous a tenu en haleine depuis la semaine dernière : Cedric aura-t-il des glaçons dans son Ricard ce week-end ?

La réponse est oui. De beaux glaçons bien calibrés par la machine, une eau bien fraîche venue tout droit du distributeur et donc, un réfrigérateur qui fonctionne. Mon pote avait donc bel et bien identifié la panne. La nouvelle carte m’a coûté moins de 80 €, ajoutez un petit 40 € pour la bouteille parce qu’il le mérite bien et au final, j’ai dépensé moins qu’un simple diagnostic de ces voleurs de réparateurs. Ils mériteraient qu’on les cloue aux portes de granges. Avec les routiers. Un routier sur la porte de droite, un réparateur sur la porte de gauche. Ça fait de la décoration.

Des fois, il suffit de peu de choses pour résoudre les problèmes, au final. Tenez, un simple sourire peut suffire. Je dis ça, hier soir, ma fille cadette a fêté son anniversaire à la maison avec ses amis. Une petite sauterie d’une dizaine de gamins de 15 ans, ce n’est pas très méchant. Enfin, une dizaine… à la base c’était effectivement une dizaine. Ça s’est rapidement transformé en « finalement on sera 15 » pour finir par « finalement on sera 20 ». Et ils étaient 25.

imageJ’avais fait les choses bien, cela dit. J’avais montré John Wick à ma fille la veille en lui stipulant que : « ça, c’est papa s’il y a le moindre problème ou la moindre chose pétée ».

Parce qu’en plus, nous étions de sortie, ma chère, tendre et aimante épouse et moi, et donc la chtite se retrouvait avec les clefs de la maison pour elle seule. Autant vous dire que quand les chats ne sont pas là, les souris dansent et crient et chantent et tapent des pieds et hurlent et se croient dans une putain de boîte de nuit ou à un putain de concert de ce putain de Justin Bieber.

Bon, cela dit, je m’en fous, je n’aime pas mes voisins.

imageMoi, je suis rentré à 3 heures du mat’, bien défait, et pas par la fatigue, pour retrouver les 6-7 gamins restants affalés devant la télé en train de regarder un film d’horreur. La maison était globalement rangée, pas de dégât, le sol était un brin dégueulasse mais rien que de très normal, pas de quoi sortir mes outils. Dégoûté. Moi qui espérai faire mon petit effet en sortant ma pelle et ma chignole et en expliquant que si ce n’était pas clean avant que j’aie fini de creuser un trou dans le jardin, y’en a un ou deux qui iraient le remplir, je n’ai même pas pu m’amuser. Tout était nickel, je vous dis. Même pas de quoi affûter sa mèche de 6 dans l’espoir de transpercer une rotule. A peine restait-il les cadavres de bouteilles… plastiques. Que du soda. Pas une goutte d’alcool. Et un simple sourire a suffi pour qu’ils se précipitent tous vers la poubelle pour les jeter.

Les jeunes, c’est plus ce que c’était. Moi, à 15 ans, je vomissais dans la baignoire parce que les toilettes étaient déjà prises et je réveillais au petit matin dans un lit que je ne connaissais pas, à moitié à poil, entouré d’une ou deux nanas que je ne connaissais pas forcément non plus.

Mmmh…

Non, en fait, j’exagère. Ça, c’était à 16 ans.

Vivement l’année prochaine, alors…

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

49741-glacons-soiree-anniversaire-fille-projet-x