(Preview) Coupe du Monde de la FIFA : Afrique du Sud 2010

 

Publié le Mardi 30 mars 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Le retour de Patator

imageLa semaine dernière, Electronic Arts avait convié quelques privilégiés à venir tâter du Coupe du Monde de la FIFA : Afrique du Sud 2010.
Au menu, 199 équipes nationales (les noms des joueurs seront inclus dès que possible, sans doute via une mise à jour), 10 stades officiels, et tout un tas de modes de jeu pour se faire plaisir : entraînement, matches amicaux, tournois…
 
Bon. Pour le coup, comme vous vous en doutez, Coupe du Monde de la FIFA : Afrique du Sud 2010 reprend ce qui a fait le succès de Fifa 10. Il en reprend le moteur, d’ailleurs.
Graphiquement, le jeu a été amélioré. Assez nettement. Fifa était déjà le plus joli jeu de foot, il enfonce à nouveau le clou un peu plus fort. Plus de détails, plus de jeux d’ombres et de lumière, notamment sur les visages des joueurs… visuellement, c’est vraiment impeccable. La pelouse elle-même est plus détaillée, et on peut quasiment compter chaque brin d’herbe de chaque mètre carré. Si on n’a rien d ‘autre à faire.
 
Reste que je n’étais pas spécialement enthousiaste d’aller à cette présentation. J’aime beaucoup les Electronic Arts Girls du service presse, mais pour le coup, je garde aujourd’hui encore une certaine animosité envers le jeu Fifa 10. Tout aussi joli soit-il, c’est pour moi l’un des pires jeux de foot de ces dernières années et je pense, avec du recul, l’avoir surnoté dans mon test, quand bien même ma note était inférieure à celle de beaucoup de mes confrères.
La faute à de nombreux, trop nombreux, pains dans le gameplay, qui plombent totalement la jouabilité : gardiens pourris qui sortent, tirs de loin trop faciles, coups d’épaule démesurés et débordements non suivis par les coéquipiers. Ces deux points sont les plus exaspérants de tous, je pense. Ces fameux coups d’épaule qui vous font gicler à dix mètres sans que l’arbitre ne siffle quoi que ce soit, ou lorsque vous débordez sur l’aile, votre attaquant de pointe qui vient vers vous au lieu d’aller au centre…
Et il y avait tout un tas d’autres merdouilles qui, en plus, achevaient de faire de Fifa un jeu pénible et auquel je ne prenais aucun plaisir.
 
screenFinalement, heureusement que je suis allé à cette présentation. Elle aura surtout permis de me réconcilier avec la série.
Les développeurs ont, en effet, corrigé pas mal de choses, et des plus gênantes. Les deux points noirs cités précédemment ont disparu. Mazel Tov. Les coups d’épaule sont moins fréquents, moins violents, moins efficaces. Chouette, un jeu de foot. Pas un jeu de catch.
Ensuite, lors des débordements, les coéquipiers foncent bien au centre. Il peut y en avoir un en retrait au besoin, mais les attaquants de pointe ne viennent plus vers vous comme des glands.
Il y a également plus de gestes de dribbles. Et l’IA, qui n’était pas le point fort de Fifa 10, a été en partie améliorée. Le comportement des joueurs est plus « normal », plus « naturel ».
Maintenant, à quelques semaines de la sortie, quelques points noirs sont néanmoins à modifier de toute urgence : il y a parfois un temps d’arrêt du joueur en pleine course lorsque vous en prenez la main. S’il est le dernier homme à courir après un attaquant, vous risquez de perdre de précieuses secondes.
La défense est, d’ailleurs, souvent un peu trop attentiste. Il semblerait que les développeurs aient opté pour une défense de zone, ou quelque chose approchant, qui fait qu’un défenseur n’ira pas forcément couper la route d’un attaquant, même s’il ne reste que lui pour le faire.
D’autre part, les gardiens sont encore plus problématiques : ils sortent de leurs cages encore plus, alors qu’on ne leur a rien demandé. Et ça, c’est un vrai souci. Surtout quand on sait que l’on va réussir à couper la route, ou rattraper l’attaquant, voire quand il n’aura d’autre choix que de tirer dans un angle impossible. Là, c’est souvent du grand n’importe quoi.
 
screenIl reste quelques gros pains, donc, mais Coupe du Monde de la FIFA : Afrique du Sud 2010 reste toutefois plus agréable, plus simple à prendre en mains, mieux fait, plus sympa à jouer.
 
A ce titre, même si sincèrement, ces améliorations auraient pu certainement tenir dans un patch, il y a de grandes chances pour que je conseille toutefois largement l’achat du jeu. Parce que pour moi, ces améliorations sont primordiales.
 
Enfin, pour finir tout à fait, on pourra citer quelques autres différences entre Fifa 10 et Coupe du Monde de la FIFA : Afrique du Sud 2010 : L’ambiance (avec les Vuvuzelas africaines), le multi, qui permettra de faire une coupe du monde des nations en ligne (selon le nombre de matches joués et gagnés par une équipe, c’est cette équipe qui sera qualifiée, quel que soit le résultat du « vrai » match), les pénaltys, qui ont désormais une « jauge de pression » et il faudra appuyer au bon moment, lorsque la flèche passe sur la zone verte de cette jauge, pour espérer faire un tir parfait…
Vous pourrez aussi jouer au fameux mode « Captain your country », à ne diriger qu’un seul joueur que vous ferez progresser selon vos prestations sur le terrain (vous pourrez importer votre joueur perso de Fifa 10).
 
Rendez-vous le 29 avril pour avoir un avis définitif sur le jeu.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu (Preview) Coupe du Monde de la FIFA : Afrique du Sud 2010 :

0