Star Wars Battlefront (PC, Xbox One, PS4)

 

Publié le Jeudi 19 novembre 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Star Wars Battlefront (PC, Xbox One, PS4)

La déception

imageDire que Star Wars Battlefront est l’un des jeux les plus attendus de cette fin d’année est un doux euphémisme. Déjà parce qu’il soutenu par la vague d’espoir liée à la sortie du prochain opus. Ensuite, parce qu’il est signé DICE, un studio qui, malgré deux dernières productions largement perfectibles (Battefield 4) voire légèrement pourries (Battlefield Hardline), il n’empêche qu’au meilleur de leur forme, les développeurs de ce studio sont capables du meilleur. Reste à savoir s’ils ont définitivement sombré du côté obscur de la Force en nous offrant, ici encore, le pire.

En premier lieu, oui, on déplore forcément l’absence de mode solo. Ou du moins, de campagne solo. Mais en fait, c’est à la fois un déchirement et un soulagement, à bien y réfléchir. DICE n’a pas été capable dans cette dernière décennie de nous offrir une campagne solo digne de ce nom, avec les essais catastrophiques – pour ne pas dire complètement merdiques – des campagnes de Battlefield 3, 4 et Hardline. Du coup, même si on aurait aimé, tout de même, incarner un Stormtrooper sur le chemin de la reconnaissance et de la gloire, ou encore un jeune rebelle, Jedi ou nom, prêt à endosser le statut de deuxième sauveur de la galaxie après Luke Skywalker, il faudra se faire une raison : Star Wars Battlefront est un jeu exclusivement multijoueur.

Certes, on peut faire quelques parties seules, contre des « bots » (des ennemis et alliés gérés par l’IA). Mais ce n’est pas vraiment la même chose. Et surtout, ça n’a ni le charme, ni le challenge d’affronter de vrais humains. Bref, attention. Uniquement multijoueur, le jeu réclame donc un abonnement au Xbox Live (pour la Xbox One) ou au PlayStation Plus (pour la PS4). Ou une connexion Internet toute simple pour la version PC. Conditions indispensables pour profiter du jeu.


screenLa première chose qui frappe, dans ce Star Wars Battlefront, c’est l’ambiance. Graphiquement parlant, le jeu est sublime. C’est clair. Que l’on soit sur Hoth ou sur Endor, par exemple, les décors sont une vraie réussite. On nage en plein univers Star Wars. Sur PC, le jeu est à tomber. La claque. Les animations des personnages et des véhicules, des AT-AT ou AT-ST… vous allez en prendre vraiment plein la vue.
Sur consoles, le jeu est joli également mais souffre un poil d’aliasing (effet escalier sur certaines arrêtes) et surtout, d’un vrai souci de clipping (objets qui apparaissent au dernier moment comme par enchantement). C’est surtout vrai quand vous pilotez un véhicule. Bref, si sur PC, le jeu est resplendissant, sur consoles, ça reste un très beau jeu, mais le rendu n’est clairement pas d’aussi bonne qualité.
Quoi qu’il en soit, ne crachons pas dans la soupe : avec un tel rendu, même sur consoles, le tout porté par la mythique musique et l’ambiance sonore des tirs lasers, pas de doute, les fans de la saga vont être aux anges. D’ailleurs, c’est à souligner : les sons sont vraiment excellents. Le bruit des vaisseaux (chasseurs TIE, X-Wing, AT-AT…), les explosions, les lasers, les sabres lasers… c’est sublime.

screenLa deuxième chose qui frappe, dans ce Star Wars Battlefront, c’est le peu de modes de jeux. Le jeu se divise en deux parties : Missions et multijoueurs. Dans Missions, on peut jouer seul ou à deux en écran splitté, voire même en ligne. Les modes Batailles ou Survie y sont disponibles, à combattre face à une IA désespérante à tous les points de vue. Entre les ennemis qui font n’importe quoi ou ceux qui sont capables de vous repérer alors que vous êtes caché et immobile derrière un rocher, et à l’autre bout de la carte, il faut bien avouer que c’est une vraie plaie. Certes, c’est fun, surtout en local sur consoles, parce qu’il y a des plaisirs qui se partagent et que l’univers Star Wars en est l’un d’eux. Mais avouons-le clairement : ces problèmes d’IA ruine à terme complètement l’expérience de jeu et l’intérêt de ce mode Missions.

screenscreenscreen

screenDans le multijoueur, les modes sont plus nombreux. Et l’intérêt forcément décuplé, puisqu’on y rencontre d’autres humains, principalement, et qu’ils sont d’un tout autre niveau et d’une toute autre intelligence. Du moins en théorie. Il n’y a que 9 modes de jeux disponibles. De quoi râler sur la fainéantise des développeurs. Course au droïde (récupérer des droïdes), Cargaison (récupérer une cargaison), Zone de Largage (récupérer des capsules)… trois modes quasiment identiques dans lesquels seule la piétaille est disponible. Pas de héros, pas de véhicule.
Car vous pourrez incarner différents héros lors de certaines parties et certains modes de jeu : Dark Vador, Boba Fett et l’Empereur côté obscur de la Force. Luke Skywalker, Leïa et Han Solo pour les Rebelles. Ils sont puissants (trop ?), résistants (trop ?) mais ne sont pas invincibles. Et surtout, c’est un vrai bonheur, au final, de les jouer. Qui n’a pas rêvé d’être témoin du combat entre Dark Vador ou Luke Skywalker lors d’une partie ?

screenLes modes escarmouche (Team Deathmatch), Traque du héros (tuer le héros d’en face) n’ont rien d’exceptionnel non plus. On retiendra finalement uniquement les modes suivants :
-    Suprématie, dans lequel vous devez garder des zones sous contrôle. Les cartes, grandes, permettent l’utilisation des véhicules. Et l’apparition de héros corse un peu le tout. Classique, mais efficace comme DICE sait le faire.
-    Attaque des marcheurs, dans lequel vous affronter les AT-AT sur Hoth ou d’autres planètes.
-    Affrontement héroïque, où deux équipes, chacune avec trois héros, qu’il faut combattre.
-    Escadron de Chasseurs, avec ses batailles aériennes, aux commandes des mythiques chasseurs de Star Wars.
Et quatre bons modes, deux moyens et trois sans intérêt car quasiment identiques, sur 9 modes au total, c’est… comment dire… famélique. Limite honteux.


screenLa déception, cela dit, ne s’arrête pas là. Car le jeu rencontre un vrai gros souci d’équilibre. Le mode Attaque des marcheurs, tout aussi sympathique soit-il, est totalement déséquilibré. Les rebelles n’ont strictement aucune chance. Un problème déjà soulevé lors de la bêta, que DICE avait promis de corriger et… qui finalement ne l’a pas été. Bref, si on y jouera quelques parties pour l’ambiance et le fun, ce mode risque de pâtir véritablement de cette énorme différence de force entre les deux équipes, pour finalement être abandonné…

Malheureusement, ce problème d’équilibre des parties en présence n’est pas seulement visible sur ce mode. Il y a également un vrai problème au niveau de l’équipement. Une dizaine d’armes seulement sont disponibles (une honte) et il faudra les débloquer au fil de l’expérience glanée. Sauf que les armes à débloquer sont tellement puissantes qu’elles déséquilibrent totalement les parties entre les joueurs acharnés et les nouveaux-venus, laminés par la puissance de feu ennemie. Shooter trois fois sur un type qui se retourne et vous tue en un seul tir, c’est vraiment frustrant. Ça vous arrive une fois lors d’une partie, passe encore. Ça vous arrive 10 fois par partie, vous finissez par laisser tomber le jeu…
D’autant plus qu’il est impossible de changer d’arme durant la partie. Pas d’arme secondaire. C’est autant pour le plaisir du combat au corps à corps, ou d’un combo pour une arme à longue distance, l’autre à distance plus modérée…

screenEnfin, on citera également un souci pour le jeu Affrontement héroïque : Deux héros de l’Empire au corps à corps (Dark Vador et l’Empereur), et un capable d’attaquer à distance (Boba Fett), contre un seul au corps à corps (Luke) et deux à distance (Leïa et Han) chez les rebelles. Ces derniers ont donc un net avantage… Ils ne sont pas obligés d’aller au contact et peuvent allumer les ennemis à distance tranquillement ou presque.

Enfin, on pestera finalement contre le gameplay très très grand public, voire complètement suranné, du jeu. Impossible de sauter sur des petits monticules ou sur des pierres. Impossible de grimper des pentes trop pentues. Les personnages ont une certaine lourdeur dans les déplacements et surtout, des restrictions incompréhensibles (on reste parfois bloqué en plein milieu d’une pente) et véritablement frustrantes. On passera les deux ou trois fois où, coincé dans un recoin, la seule solution pour repartir au combat était un suicide pur et simple… A notre époque, une telle nonchalance dans la création des niveaux est lamentable.

screenscreenscreen

screenEt on parlera rapidement des cartes équipement, qui permettent d’améliorer son paquetage ou débloquer des objets ou compétences spéciales à utiliser en partie.

Sans oublier les cartes sur lesquelles les affrontements auront lieu : 12 cartes seulement, sur Tatooine, Hoth, Endor et Sullust. En attendant celles de Jakku pour le 8 décembre.

Au final, disons-le clairement, Star Wars Battlefront est une vraie déception. Le contenu famélique, déjà. Finalement, avec les DLC prévus, le jeu sera enfin complet et digne de ce nom… mais à 120 €. Un vrai, gros foutage de gueule. Les modes de jeux sont également décevants : si certains sont sympathiques, voire jouissifs, on se rend surtout compte que les développeurs de DICE ne se sont vraiment pas foulés. Enfin, le gameplay vieillot donne surtout envie de… retourner sur Call of Duty, tout simplement.

screenAlors cette déception, évidente, est à modérer par certains aspects : Star Wars Battlefront reste beau. Superbe même. Il se déroule dans l’univers de Star Wars et permet de vivre certaines batailles comme si vous y étiez. C’est jouissif. Comme incarner un des héros. Le fan jubile, forcément. L’ambiance est sublime. Difficile, du coup, de ne pas avoir envie d’y jeter un œil, voire d’y revenir de temps à autre.
On ne notera donc pas trop durement le jeu, en tant que fans. Mais si vous êtes à la recherche, tout simplement, d’un bon FPS et que l’univers vous importe peu, retirez une demi-étoile à la note. Bref, passez votre chemin.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Star Wars Battlefront (PC, Xbox One, PS4)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Electronic Arts

Développeur : DICE

PEGI : 16+

Prix : 70 €

Star Wars Battlefront (PC, Xbox One, PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

 

 

Images du jeu Star Wars Battlefront (PC, Xbox One, PS4) :

0