Until Dawn : Rush of Blood (PS4)

 

Publié le Mercredi 19 octobre 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test d'Until Dawn : Rush of Blood (PS4)

La bonne surprise du PlayStation VR

imageUntil Dawn : Rush of Blood est un jeu signé Supermassive Games, et destiné au PlayStation VR. Le jeu est simple : Il vous place dans les rails d’un vieux manège qui va sillonner une fête foraine hantée.
Au fil de vos déplacements, de pièces en pièces, de bâtiments en bâtiments reliés par quelques extérieurs, vous allez shooter tout ce qui bouge.

Si le jeu fonctionne parfaitement à la manette, avoir deux PS Move s’avère mille fois plus jouissif. Chacun représentant une arme que vous allez tenir en main.

Quant au jeu, il est d’une simplicité enfantine, vous disais-je : visez, appuyez sur la gâchette, et tirez sur les cibles qui fourmillent à chaque niveau, dans chaque pièce. Avec une mention spéciale pour les canards.

Vous tirerez aussi sur des oiseaux désireux de vous bouffer les yeux, sur des clowns, eux aussi désireux de vous bouffer les yeux, ou sur des mannequins animés. Non, eux n’en veulent pas à vos yeux. Je vous rappelle qu’un mannequin ça n’a pas de bouche.

De décors immondes (la boucherie avec les cochons éventrés remporte la palme) en murs suintants, vous allez évoluer dans une ambiance glauque et horrible, où chaque moment de répit n’est là que pour vous faire sursauter la seconde d’après. Bien entendu, les lieux sont sombres et vous n’éclairez parfois qu’une simple petite partie de la pièce, ignorant ce qui peut bien se cacher dans l’ombre…

Il y aura également quelques passages où vous devrez pencher la tête pour éviter les obstacles.


screenAmbiance flippante oblige, quelques adversaires vous sauteront dessus. Le jeu abuse d’ailleurs un brin de cet artifice, mais avouons-le sans honte : ça a marché à chaque fois pour nous. Et vous allez voir que vous sursauterez régulièrement, voire lâcherez quelques petits cris d’épouvante à certains moments.

Alors certes, le jeu est tout bête : pas de déplacement à gérer. Juste le fait de tirer partout, à tenter de faire monter votre multiplicateur de points pour faire le meilleur score possible (votre résultat entre amis, local et mondial sera dévoilé à la fin de chaque niveau).

screenC’est tout con, donc. Mais ça marche parfaitement. On s’amuse… comme à la fête foraine. Avec ce côté flippe qui fonctionne à merveille. On décanille les cibles, les ennemis, on crie, on scrute les moindres recoins… et on essaie de viser le mieux possible, de récupérer des armes variées (fusil à pompe, flingue plus efficace…) dont les munitions sont par contre comptées alors que celles des flingues de base sont infinies.

Au final Until Dawn : Rush of Blood est un jeu très basique. Certes. Mais qui fonctionne parfaitement en VR. C’est peut-être même le plus amusant de ceux que l’on a testé pour le moment. Et tant pis s’il est assez court. Il est fun, et on s’amusera à le faire, le refaire et surtout, le partager pour comparer ses scores.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Until Dawn : Rush of Blood (PS4)

Plateformes : PS4

Editeur : Sony

Développeur : Supermassive Games

PEGI : 18+

Prix : 20 €

Aller sur le site officiel

Until Dawn : Rush of Blood (PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Until Dawn : Rush of Blood (PS4) :

0