Titanfall 2 (PC, Xbox One, PS4)

 

Publié le Mercredi 2 novembre 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Titanfall 2 (PC, Xbox One, PS4)

Le Choc des Titans

imageAprès un premier épisode rafraîchissant, mais qui n’a pas réussi à soulever les foules, Titanfall revient sur le devant de la scène. Respawn Entertainement, fondé par les anciens patrons d’Infinity Ward (Call of Duty), ont appris de leurs erreurs : Titanfall n’est plus exclusif à une plateforme et il ne s’agit plus d’un jeu exclusivement multijoueur.

En témoigne sa campagne solo. Elle a été réclamée par les joueurs, elle fait son apparition dans ce Titanfall 2. Elle se déroule sur la planète Typhon, que l’IMC, armée à la solde des grandes multinationales, a envahi. Vous jouez l’un des soldats de la Milice, des résistants qui combattent avec leurs moyens face à ces ennemis surarmés. Vous êtes Jack Cooper, un nouveau venu. Le célèbre héros Lastimosa va vous enseigner les rudiments du métier et notamment comment piloter un Titan, ces énormes robots doués d’une certaine conscience. Et c’est d’ailleurs son robot, BT 7274, dont vous allez rapidement hériter pour aller casser de l’IMC.

Fidèles à ce qu’ils faisaient sur Call of Duty, la campagne de Titanfall 2 est rythmée, plutôt bien amenée, et si le scénario est très prévisible, voire manque clairement de profondeur, on retiendra surtout que les développeurs ont su intelligemment mélanger action, humour et intensité. Il vous faudra environ 5 heures pour en venir à bout. C’est court, mais sa qualité compense ce manque de contenu. Même si c’est du déjà-vu et que l’idée est très classique dans la Science-Fiction, la relation entre l’homme et la machine est assez bien traitée ici et permet, pour le coup, de s’offrir quelques heures à parcourir une sympathique histoire. On regrettera juste, éventuellement, que l’IA ennemie n’ait pas été traitée avec plus de soin, certaines phases de jeux s’apparentant plus à du shoot de foire qu’à un véritable challenge.


screenPour le reste, on est en terrain connu, puisque Titanfall 2 mise surtout son succès sur son mode multijoueur, espérant qu’il arrivera à plus retenir les joueurs que le précédent opus. Une dizaine de modes sont disponibles. On retrouve les modes classiques déjà aperçus dans Titanfall premier du nom. Capture the Flag, le mode qui consiste à capturer le drapeau ennemi. Attrition, où chaque kill rapporte des points, différentes selon que vous abattez un ennemi géré par l’IA ou non, voire un Titans, un drone ou un vaisseau adverse. Quant au Team Deathmatch, il est jouable avec ou sans Titan et avec ou sans ennemis gérés par l’IA. Last Titan Standing où chaque joueur joue un Titan et le dernier en vie a gagné. Pilots vs Pilots, un Deathmatch sans Titan. Free for All, un Deathmatch classique. Et j’en passe et j’en oublie. Dont même un mode 1 contre 1 pour jouer avec son meilleur pote. Ou du moins, lui dézinguer la face.
La grande nouveauté étant Bounty Hunt, dans lequel chaque équipe doit résister à des vagues ennemies gérées par l’IA. A chaque action d’éclat, vous récupérez de l’argent que vous devez déposer dans votre banque, sachant que si vous mourez, vous perdez 50% de cette somme. Et que l’équipe ennemie fera tout pour justement que cela arrive…

screenBref, un multijoueur solide et plus fourni que le premier épisode.

Niveau gameplay, les choses ont légèrement évolué là aussi. Désormais vous avez 6 Titans différents, avec chacun ses compétences, ses forces et ses faiblesses, impliquant du coup une manière de jouer différente. Du Sniper au Ninja ultra-rapide (mais peu résistant), en passant par le gros bourrin… vous aurez de quoi vous faire plaisir et choisir votre propre type. Il y a surtout de bonnes possibilités de costumiser vos Titans avec différentes pièces qui seront autant d’atouts durant le combat. Du grappin à l’hologramme… sans oublier bien entendu les armes. Il en existe là aussi différents types, et plusieurs modèles par type.

screenscreenscreen

screenAu final, ce Titanfall 2, c’est Titanfall premier du nom, en « mieux ». Ou du moins ce qu’il aurait dû être à sa sortie : plus de titans, plus de personnalisation de titans, une vraie campagne solo, plus de modes multijoueurs… Les cartes sont toujours assez bien pensées dans l’ensemble, même si au final, on constate que les développeurs ont nettement moins fait la part belle à la verticalité. Ils ne sont pas allés encore plus loin dans leur idée et se sont finalement contentés de « faire la même chose en mieux ». On pourra donc regretter ce manque d’innovations sur le fond, même si la forme est effectivement meilleure. Pas plus belle, cela dit, puisque le moteur graphique commence à accuser le coup et est loin de venir tutoyer les ténors du genre.

Bref. Titanfall 2 aurait pu encore être meilleur. Cela reste toutefois un excellent jeu. A plus d’un titre puisque les développeurs ont annoncé que les futurs DLC seraient gratuits. On espère juste qu’il arrivera à se faire une place entre les sorties des deux gros Blockbusters, Battlefield et Call of Duty, et qu’il arrivera surtout à garder un certain attrait sur le long terme, ce qui avait clairement manqué au précédent opus. En tout cas, il le mérite.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Titanfall 2 (PC, Xbox One, PS4)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Electronic Arts

Développeur : Respawn Entertainment

PEGI : 16+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

Titanfall 2 (PC, Xbox One, PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0