Monster Energy Supercross (PS4, Xbox One, PC, Nintendo Switch)

 

Publié le Vendredi 23 mars 2018 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Test de Monster Energy Supercross (PS4, Xbox One, PC, Nintendo Switch)

Pneu crevé ?

screenAprès un décevant MXGP 3, Milestone et son éditeur Big Ben tentent de se racheter en nous proposant un autre jeu de motocross : Monster Energy Supercross. Exit les grands espaces, cette fois-ci tout se fait en stade, de nuit, pour toujours plus de show. Reste à savoir si Milestone a réussi à revoir sa copie ou si le studio est une nouvelle fois retombé dans ses travers.

Et ça commence plutôt mal. En effet, on se rend rapidement compte que le titre manque quand même grandement d'envergure. On retrouve bien tout plein de modes : Carrière, Contre-la-montre, Championnat, En ligne, ainsi que les pilotes de la saison 2017 et les tracés officiels, mais le tout, sans réel panache. Le mode carrière en est malheureusement le parfait exemple. On crée son pilote, on personnalise sa moto, on participe à sa première course, on fait péter le chrono avec une belle première place et on enchaîne ainsi jusqu'à la fin du championnat. A l'heure où un FIFA ou un NBA 2K nous fait des modes carrières de folie, avec beaucoup de "à côté", comme la gestion de la réputation, des discussions avec les fans, les interviews, etc, ici, on enchaîne les courses, pratiquement sans l'ombre d'une petite scène pour venir briser la monotonie. On a connu largement mieux. On a bien droit à des encouragements de fans, des messages envoyés par l'équipe, sous forme de tableau, mais c'est triste à pleurer et ça ne donne pas franchement envie de s'y plonger. C'est très basique. Trop basique. Et finalement, rien ne détache le mode carrière d'un championnat classique.

Côté gameplay, il n'y a pas franchement d’innovation et le titre est plus arcade qu'un MXGP3. On a bien la possibilité de désactiver certaines aides pour un résultat plus "réaliste", mais le résultat reste beaucoup trop permissif à mon goût. Pour se viander, si on gère correctement sa vitesse, il faut vraiment le vouloir. Encore une fois, les phases en l'air, lors des sauts, sont beaucoup trop arcade. On arrive très facilement à se repositionner pour atterrir dans les meilleures conditions. C'est simple, très accessible. Trop accessible.Je ne compte plus le nombre de fois où une chute qui me semblait inéluctable n'est finalement pas arrivée. Du coup, si les néophytes seront assez contents de pouvoir prendre rapidement le titre en main, ceux qui s'attendaient à de la simulation resteront sur leur faim. Si ce Monster Energy Supercross n'est donc pas un modèle de simulation, il reste cependant un titre nerveux qui permet quand même de pouvoir se faire quelques petits plaisirs. Surtout en vue subjective.


screenMais si la conduite arcade ou simulation n'est finalement qu'une histoire de goût, l'IA, elle, est un véritable problème. Les concurrents sont, n'ayons pas peur des mots, cons comme des chèvres avec des tendances probablement suicidaires : ils se percutent les un les autres au moindre virage. Démarrez une course, n'allez pas trop vite lors des premiers virages et admirez. Vous rigolerez bien. Mais pour le coup, ça colle quand même un grand coup dans la gueule de l'immersion. Dans le même genre, il arrive que sans savoir pourquoi, l'IA décide de mettre le turbo alors que trente secondes avant, les mecs se traînaient. Bref, ça plombe quand même l'expérience de jeu.

screenSi MXGP3 était franchement loin de nous flatter la rétine, ce Monster Energy Supercross monte d'un ou deux crans le niveau. Les petits gars de chez Milestone maîtrise mieux le moteur graphique, avec des textures plus fines. Sans être non plus une tuerie, cela reste agréable à regarder. D'autant que le jeu n'a pas de problème de framerate. Certes, il y en a eu quelques fois lors de nos longues sessions de jeu, mais cela c'est compté sur les doigts d'une main d'un lépreux.

Vous l'aurez compris, il m'est malheureusment difficile de vous conseiller ce Monster Energy Supercross. Ce n'est pas raté mais c'est franchement trois crans en dessous de ce que les meilleurs jeux de courses peuvent proposer. Il y a bien un éditeur de niveau qui permettra aux plus motivés de créer leurs propres tracés et de les partager, mais ce n'est clairement pas suffisant pour réhausser le niveau. Dommage, d'autant plus que les jeux de ce genre ne sont pas légion.

 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Monster Energy Supercross (PS4, Xbox One, PC, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - Wii U - Xbox One - PS4

Editeur : Milestone

Développeur : Milestone

PEGI : 3+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

Monster Energy Supercross (PS4, Xbox One, PC, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Monster Energy Supercross (PS4, Xbox One, PC, Nintendo Switch) :

Derniers Commentaires

- Lara Croft dans Final Fantasy ? Quoi ? par clayman00

- Potion Craft est entre vos mains par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

0