Mario et Luigi, voyage au centre de Bowser (DS)

 

Publié le Mardi 13 octobre 2009 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Bien au chaud à l'intérieur

imageIl y a des jours, comme ça, où tout va mal. Et ce ne sont pas nos deux héros, Mario et Luigi, qui diront le contraire. Toujours affublés de leurs costumes et petites moustaches que ne renieraient pas les Village People, les deux frères plombiers vont vivre une aventure pour le moins surprenante : Alors qu’une épidémie frappe le royaume et transforme les Toads en sorte de grosses boules géantes, Bowser mange un champignon avarié qui lui fait aspirer tout ce qui se trouve à sa portée. Et quand on dit tout, c’est tout : Mario, Luigi, Peach et d’autres personnages se retrouvent dans Bowser. Ce qui, soit dit en passant, est tout sauf agréable et sexy. Non parce que se retrouver en Clara Morgane, à la rigueur, on peut avoir envie d’y séjourner un peu, mais pour le coup, dans Bowser, on n’a qu’une envie, c’est foutre le camp. Mais par où ?

C’est la réponse à cette question que vous allez devoir trouver tout au long du jeu. Sans oublier d’aller récupérer tous vos amis avant. Petite précision toutefois : Bowser n’est pas vraiment ravis d’avoir des gargouillis intestinaux dus à nos héros et va coopérer pour les faire sortir de là. Notez qu’il n’aura même pas l’idée d’aller avaler une bouteille de laxatif. D’autant plus que, pendant ce temps, son château est attaqué par l’infâme Gracowitz. Et que ça, ça le rend plutôt furax.

Vous voilà donc chargés de faire équipe. Et tout le jeu repose sur cette symbiose qui aura lieu entre Mario, Luigi et Bowser. Alors que ce dernier se bat dans le monde extérieur et tente de défaire ses ennemis un à un, les deux plombiers règlent la tuyauterie comme ils peuvent. Il leur faudra leur apporter un soutien sans faille pour avancer dans le jeu. Se débarrasser de parasites, lui envoyer des décharges dans les bras pour décupler sa force, l’aider à digérer sa nourriture, le sortir du coma… sans parler des fois où Bowser avalera carrément certains petits ennemis pour laisser le soin aux deux frères de s’en occuper. Si l’écran du haut est réserver à Bowser et celui du bas, aux plombiers, on peut passer facilement de l’un à l’autre, à tout moment, même si c’est seulement à certains moments précis que les trois coopèreront vraiment.

Et vous allez, pour progresser, devoir multiplier les combats au tour par tour, les phases d’exploration façon plateformes ou encore les mini-jeux. Et au niveau des combats, vous aurez de quoi vous régaler. Entre les attaques spéciales, que vous découvrirez tout au long de l’aventure, les badges bien utiles que vous récupérerez (regain de vie, par exemple), et le fait de pouvoir anticiper les coups et réussir à esquiver ou contre-attaquer, vous voilà plongés dans un RPG japonais plutôt réussi, même si finalement assez basique.

Alors Mario et Luigi au centre de Bowser n’est pas exempt de défauts. Humour parfois lourdingue, scénario bas de plafond, graphismes légers, même pour de la DS et parfois, action un poil répétitive. Mais globalement, durant la grosse vingtaine d’heures que dure le jeu, vous en aurez pour votre argent. On se prend facilement au jeu, à alterner les combats externes, en contrôlant, une fois n’est pas coutume, le roi des Koopas. Allier des phases RPG à d’autres, de plateformes ou des mini-jeux amusant, permet finalement de varier les plaisirs.

Le jeu s’en veut finalement plutôt original, accrocheur, et devrait vous tenir en haleine pendant un bon moment. C’est, en fait, typiquement le genre de petit jeu dont on regarde la jaquette sans être forcément convaincu, et une fois lancé, on a beaucoup de mal à s’en défaire. A découvrir, donc.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Mario et Luigi, voyage au centre de Bowser (DS)

Plateformes : DS

Editeur : Nintendo

Développeur : Alpha Dream

PEGI : 3+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

Images du jeu Mario et Luigi, voyage au centre de Bowser (DS) :

0