Dirt Rally 2.0 (PC, Xbox One, PS4)

 

Publié le Mardi 19 février 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Dirt Rally 2.0 (PC, Xbox One, PS4)

Petit gravier, gros plaisir

imageSorti il y a grosso modo 3 ans, Dirt Rally avait relancé avec brio la franchise de Codemasters, suivie par la suite en 2017 par un Dirt 4 lui aussi d’excellente facture.
S’il y a un brin de quoi se perdre entre les Dirt tout court ou les Dirt Rally, on retrouve tout de même avec plaisir, chaque fois, la poussière et la boue, parcourues à bord de bolides sur-boostés qu’on adore piloter, même si la moindre erreur se paye cache dans un arbre ou un ravin.

Bref, c’est au tour de Dirt Rally 2.0 de débarquer sur PC, Xbox One et PS4. Le jeu va vous proposer deux types de courses. Tout d’abord, le Rally pur. Sur des routes de merde bien ravinées, pleines de poussière, de sable, de boue, de cailloux à la con et j’en passe et j’en oublie. 6 destinations sont à parcourir. Nouvelle-Zélande pour écraser des hobbits, Argentine pour écraser des pumas, Pologne pour écraser des mecs bourrés à la vodka, Espagne pour écraser des taureaux, Australie pour écraser des kangourous, USA pour écraser des cons… chaque pays sa spécialité, son environnement…
Quant au Rallycross, il se déroule sur circuits. Vous pourrez parcourir les 8 circuits officiels du Championnat du Monde de Rallycross FIA, avec les catégories Supercars et inférieures.

Au niveau des véhicules, il y en a une cinquantaine. Pour le Rally et le Rallycross, bien entendu. Aston Martin, Audi Sport, Chevrolet, Fiat, Ford, Lancia, Mitsubishi, Opel, Subaru, Volkswagen, et bien sûr, Peugeot, Citroën et Renault. Avec tout un tas de modèles, comme la Ford Mustang GT4, la Peugeot 205 GTI, la 208 WRX, la Subaru Impreza 1995, la Polo R Super Car, la Golf FTI, la CLioo R.S., la Renault Megane et j’en passe et j’en oublie. Des voitures récentes ou dites « de légende » vous attendent et sont à débloquer tout au long du jeu.


screenCourse simple en solo, mode carrière, mode historique, mode multi, création de ligue, défis quotidiens, hebdomadaires et mensuels proposés par les développeurs, il y a largement de quoi vous occuper de nombreuses heures, seul ou à plusieurs.
On ne s’étendra pas sur le mode carrière, d’ailleurs, très classique mais efficace.

Niveau contenu, donc, le jeu est étoffé. Même si, forcément, parce qu’on en veut toujours plus, on aurait aimé quelques circuits en plus et quelques voitures supplémentaires, sans passer par la sempiternelle et très casse-couille case des DLC.

screenAu niveau des sensations de conduite, le jeu offre une qualité certaine et un ressenti des plus agréables. Le comportement de la voiture est exemplaire. Et moins arcade que dans Dirt 4, par exemple. On est à mi-chemin entre la simulation pure et le jeu plus accessible. Il vous faudra donc un certain temps pour vous faire aux exigences des véhicules et éviter de vous prendre un arbre à chaque virage mal négocié. Aidé de votre copilote, dont la voix monocorde peut lasser à la longue, mais qui délivre des indications fiables et avec un timing parfait, vous allez donc apprendre à négocier chaque courbe, chaque virage, chaque ligne droite et faire attention, également, au revêtement de la piste, sèche ou humide. Parce que chaque voiture a son propre comportement et qu’il diffère que vous pilotiez par temps ensoleillé ou sous la pluie, il faudra vraiment enchaîner les courses pour apprendre à bien maîtriser vos trajectoires.

screenExigeant mais terriblement grisant, Dirt Rally 2.0 séduit également par ses graphismes sublimes. Outre la gestion des dégâts, bien fichue et qu’il faudra étudier au plus près puisqu’entre deux épreuves de rallye, les réparations sont globalement impossibles (sauf petits trucs), les pistes sont magnifiques, les éclats de boue venant consteller votre pare-brise… Et le son n’est pas en reste avec une excellente ambiance et des moteurs qui vrombissent pour notre plus grand plaisir.

Ajoutez les réglages, les améliorations à débloquer au fil de vos courses, le recrutement d’un meilleur staff, et vous aurez un petit aperçu global de ce que le jeu propose.

Au final, donc, ce Dirt Rally 2.0 a un goût de trop peu… juste parce qu’il est excellent et que dans l’excellence, on peut se permettre d’être exigent au niveau du contenu. Rassurez-vous, il y en a toutefois bien assez pour se faire plaisir. Immensément plaisir. Et même si son exigence au niveau pilotage ne le destine pas forcément au tout-venant mais le réserve plutôt aux fans de courses, vous avez devant vous l’un des tous meilleurs jeux de sa catégorie. Beau, prenant, avec une solide impression de vitesse, une excellente gestion, Dirt Rally 2.0 s’inscrit comme un incontournable, tout simplement.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Dirt Rally 2.0 (PC, Xbox One, PS4)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Codemasters

Développeur : Codemasters

PEGI : 3+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

Dirt Rally 2.0 (PC, Xbox One, PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Dirt Rally 2.0 (PC, Xbox One, PS4) :

0