Air Conflicts Collection (Nintendo Switch)

 

Publié le Vendredi 19 avril 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Papy Boyington forever

imageVendus en collection sous le format boîte ou à l’unité (environ 20 € chaque) sur l’eShop, les jeux Air Conflicts Pacific Carriers et Air Conflicts Secret Wars viennent de sortir sur Nintendo Switch.

Air Conflicts: Secret Wars est une simulation aérienne qui se déroule pendant la Première et la Seconde Guerre Mondiale. Air Conflicts: Pacific Carriers, lui, se contente de la Seconde Guerre Mondiale et, plus précisément, de la Bataille du Pacifique.
Le premier propose sept campagne, soit 49 missions, le tout aux commandes de 16 appareils. Le second se focalise sur deux campagnes, l’une du côté américain, l’autre du côté japonais, et propose de piloter quelques 18 avions.

Air Conflicts: Secret Wars se focalise sur l’histoire d’une pilote de la Seconde Guerre et de son père, disparu lors de la Première. Le scénario, banal et classique, donne toutefois un petit intérêt supplémentaire au jeu et souvent, on enchaînera les missions pour surtout en savoir plus sur cette histoire.
Air Conflicts: Pacific Carriers suit les évènements historiques et n’a pas spécialement de scénario. C’est un manque, surtout que cette succession de missions manque de liant et d’explications quant à ces batailles méconnues chez nous autres, européens.

Dans les deux cas, il va donc falloir piloter des avions de chasse, voire des bombardiers. Le pilotage est assez intuitif, assez facile et très accessible. On est dans l’arcade pure et ne cherchez pas un semblant de simulation dans le maniement des appareils. Ce n’est pas un reproche, cela dit : dès le premier décollage, on se sent à son aise, l’avions répond bien et on aura tôt fait de se glisser dans la peau d’un As de la Guerre.


screenGraphiquement parlant, le premier jeu est sorti en 2011 sur PC, PS3 et Xbox 360. Le second en 2012 sur ces mêmes plateformes. Et ce portage Nintendo Switch n’a pas bénéficié d’amélioration visuelle particulière… Résultat, si ça passe en mode portable, force est de constater que les deux jeux ne sont pas très beaux quand on passe en mode TV. Et plus votre TV sera grande, plus ça risque de piquer les yeux. Ce n’est pas hideux, hein, attention, c’est simplement que… le jeu a presque 10 ans et ça se voit. Si les avions, eux, sont relativement bien modélisés, les décors manquent de finesse, les textures sont souvent grossières et les explosions ne sont pas spécialement impressionnantes. Idem pour l’impression de vitesse…
Bref, on vous conseille largement de jouer en mode portable.

screenEt ça tombe bien puisque les missions sont assez rapides au final. On les enchaînera sans grande difficulté, l’IA étant relativement faiblarde et se contentant d’agir grossièrement de la même manière à chaque combat.

Qu’on ne se méprenne pas pour autant : le prix des jeux, surtout en pack (on le trouve à moins de 30 €) par rapport au contenu offert, est tout à fait honnête. D’autant plus que, malgré la faiblesse technique de l’ensemble, on s’y amuse. Vraiment. C’est assez grisant d’être aux commandes de ces vieux coucous, de faire des embardées, des virevoltes, et on se prendra à bruiter des « tacatacatacata » quand on tire avec la mitrailleuse, fier comme un Papy Boyington.

Bref, c’est fun. Et c’est ce qui compte.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Air Conflicts Collection (Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U

Editeur : Kalypso

Développeur : Kalypso

PEGI : 16+

Prix : 40 €

Air Conflicts Collection (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

 

 

Images du jeu Air Conflicts Collection (Nintendo Switch) :

0