Conan Unconquered (PC)

 

Publié le Mardi 18 juin 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Conan Unconquered (PC)

Pas de quoi donner son slip

imageBercé par les films avec Arnold Schwarzenegger depuis ma plus tendre enfance, puis par les livres de Robert E. Howard, j’ai gardé au fond de moi une certaine appétence pour les promenades à poil juste avec un pagne en peau de bête. Les lions et léopards se faisant rares dans la région, j’ai en ma possessions quelques beaux spécimens de slibards en peaux de chat réalisés avec soin – et avec goût.

Autant dire que la sortie de Conan Unconquered ravivait en moi quelques velléités de démembrement et d’explosion de tronche de chameau.

Le jeu est signé Petroglyph, composé entre autres d’anciens de chez Westwood, à qui l’on doit la saga Command & Conquer. Autant dire qu’ils n’en sont pas à leur premier coup d’essai. Conan Unconquered est un jeu de stratégie qui se déroule dans l’univers de notre Cimmérien préféré.
La base du gameplay a déjà fait ses preuves : on construit des bâtiments, on produit des unités, on récolte des ressources pour améliorer les bâtiments et en construire d’autres pour produire encore plus d’unités, encore plus fortes, afin de défoncer les ennemis.

Vous avez donc votre base à développer puis à améliorer. Cette base est le cœur de votre jeu : vous devez défendre votre forteresse contre des vagues d’ennemis plus ou moins nombreux, plus ou moins forts, plus ou moins humains.
Il faudra aussi, pendant les accalmies, sillonner la carte pour découvrir des reliques et des ressources. Envoyer ses troupes en patrouille ou son héros (à choisir entre Conan et Valeria, ou Kalanthès pour ceux qui ont la version Deluxe) est non seulement nécessaire, mais primordial. Cela permet aussi de tomber sur des nids de bestioles ou d’adversaires, et de faire un brin le ménage pour réduire l’impact et l’importance de la prochaine vague.

Bref, voilà grosso modo le résumé du jeu Conan Unconquered. Alors là, vous vous dites que c’est un peu court.


screenSeulement il n’y a rien d’autre à se mettre sous la dent, malheureusement. Pire encore : le jeu est perclus de nombreux petits défauts qui nuisent au plaisir du jeu.
Déjà, pas de compagne. Juste 5 missions tutorielles, vite évincées, avant d’être lancé dans le bain. Vous pourrez juste, lors d’une partie, définir quelques aspects comme le nombre d’ennemis ou de ressources sur votre carte. Ces cartes, justement, sont générées aléatoirement mais pâtissent d’un manque cruel de diversité en matières d’aspect et d’ambiances.

Si la variété des ennemis est au rendez-vous, celle des unités disponibles, elle, est restreinte. Très restreinte. Dotés d’une IA tout aussi limitée, ces unités posent souvent problèmes (on reste à des endroits dangereux sans réagir, on s’éloigne en raison d’un pathfinding souvent problématique…). D’ailleurs, si le jeu a la bonne idée d’ajouter des éléments innovants, comme par exemple la maladie qui peut se propager dans votre troupes ou le feu qui gagne des bâtiments adjacents, force est d’avouer que l’IA est un vrai handicap face à ces risques.

screenOn regrettera enfin tout un tas de petites choses pénibles : le fait de ne pas avoir de menu d’équipement de son héros (aucun aspect RPG qui aurait donné bien plus d’intérêt au jeu) qui ne peut, du coup, en porter qu’un, plus deux reliques. Des menus parfois mal pensés. Des graphismes franchement dépassés. Un aspect stratégique en retrait : pas de possibilité de gérer la position de ses groupes d’unités, efficacité des archers très relative face aux hordes…

Bref, même si le challenge se révèle très corsé assez rapidement, force est de constater que le jeu tourne rapidement en rond. Et qu’à la base, il n’est quand même pas très intéressant. Même le jeu en coop, à deux, chacun gérant ses unités et ses ressources au profit de la défense d’une forteresse commune, n’arrive pas à raviver la flamme.

Conan Unconquered est donc un jeu raté, et on passera son chemin au profit de jeux de stratégie plus aboutis. Même les anciens Command & Conquer étaient – et sont encore – plus fun à jouer. C’est dire…

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Conan Unconquered (PC)

Plateformes : PC

Editeur : Funcom

Développeur : Petroglyph

PEGI : 16+

Prix : 30 €

Conan Unconquered (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Conan Unconquered (PC) :

0