(TEST) The Great Perhaps (PC)

 

Publié le Mercredi 14 août 2019 à 12:00:00 par Louis Vitrant

 

[Test] The Great Perhaps sur PC

Astronaute ou cosmonaute

imageThe Great Perhaps est le tout premier jeu du studio indépendant russe Caligari Games. Le jeu débute dans une station spatiale en orbite autour de la planète Terre. Nous incarnons un cosmonaute qui, en compagnie d’une intelligence artificielle du nom de L9, a été envoyé en mission afin d’étudier une catastrophe climatique majeure sur la planète. Malheureusement, la tempête étant plus forte que prévue, nous avons été contraint à nous cryogéniser pendant… 100 ans. Du coup, la Terre ressemble maintenant plus à une planète complètement déserte. Mais le truc étrange, c’est que nous avons été sorti de notre réveil, chose qui n’était prévue que si une solution était trouvée, du coup, direction notre pays d’origine, la Russie, pour découvrir ce qui a bien pu se passer. Alors que nous analysions l’environnement autour de nous, nous trouvons alors une étrange lanterne nous permettant de voyager du présent vers le passé…



screenAlors, comme vous vous en doutez peut-être, le jeu prend place dans une Russie post-apocalyptique. Le fait de découvrir progressivement les environnements dévastés, et en parallèle le passé glorieux de cette Russie quelque peu fantastique est un véritable bonheur puisque notre curiosité est régulièrement récompensée par le fait que l’on trouve quelques clins d’œil plutôt sympa. De plus, ce plaisir est renforcé par la bande-son vraiment prenante : elle renforce l’écart entre les deux époques avec des musiques plus que correctes pour le passé, et un sound design pesant pour le présent.

Mais il y a un gros hic dans ce jeu : les graphismes. En effet, on se retrouve face à un jeu qui,screen visuellement, n’est pas vraiment cohérent. Je ne parle pas de l’intention graphique du studio, qui est courageuse et même plutôt intéressante, mais plutôt du fait que les techniques graphiques entre le personnage principal cartoonesque et détaillé, les PNJ vraiment très simples, et les décors tantôt majestueux – tantôt plus simples (comme le niveau de la serre), ce qui empêche vraiment le jeu de posséder une force graphique vraiment unique.

screenMais, ce qui fait qu’un jeu est un jeu, est le fait qu’on puisse jouer. Cela semble bête à dire mais le cœur d’un jeu est son Game Design… et nous ne sommes vraiment pas en reste sur ce plan. La mécanique de la lanterne, bien que simple à comprendre et à prendre en main, est vraiment plaisante. On se retrouve donc face à des énigmes intelligentes et prenantes, bien que certaines soient particulièrement exigeante. Certains niveaux nous empêchent de pouvoir utiliser cette lanterne, et ce sont ces moments de jeu qui nous font comprendre à quel point cette mécanique est rafraîchissante et importante dans ce jeu.

Au final, même si on doit reconnaître quelques défauts légèrement gênants à The Great Perhaps, le jeu est un vrai un bol d’air frais dans la production indépendante et saura vous faire passer un agréable moment de jeu entre un barbecue le midi et un bain de minuit. Et on lui met un gros plus pour son sous-texte.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

(TEST) The Great Perhaps (PC)

Plateformes : PC

Editeur : Daedlic Entertainment

Développeur : Caligari Games

PEGI : 12+

Prix : 4,99€

Aller sur le site officiel

(TEST) The Great Perhaps (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu (TEST) The Great Perhaps (PC) :

0