L’Empire d’Ecume T1 : La Fille aux Eclats d’Os, roman de high-fantasy

 

Publié le Mercredi 14 juillet 2021 à 12:00:00 par Julia Bourdin

 

La Fille aux Eclats d'Os, avis

Lin, apprentie impératrice et magicienne sur son temps libre

Le patron, ayant visiblement apprécié mon premier avis littéraire, m’a proposé de choisir quelques livres supplémentaires parmi les dernières sorties afin de rendre ce rendez-vous lecture plus régulier… C’est donc avec un immense plaisir que je remets le couvert pour vous parler cette fois-ci de La Fille aux Eclats d’Os, premier tome de la saga L’Empire d’Ecume, écrit par Andrea Stewart et édité par Castelmore…  

                                                                               image


Depuis des années, sur toutes les îles de l’Empire, on prélève un éclat d’os derrière l’oreille de chaque enfant. L’empereur utilise alors ces précieux morceaux pour créer et contrôler d’étranges chimères, les concepts, qui font respecter la loi souvent brutalement. Mais l’utilisation de la magie d’os étant souvent mortelle pour le propriétaire de l’éclat utilisé, l’autorité de l’empereur vacille et la révolte gronde.

La fille de l’empereur, Lin, qui a été privée de sa mémoire par une étrange maladie et de l’estime de son père par la même occasion, décide de se lancer dans l’apprentissage de la magie d’os. Mais cela se révélera plutôt risqué, les portes closes du palais cachant de noirs secrets… Alors que la révolution approche, Lin devra décider jusqu’où aller pour reconquérir son héritage et sauver son peuple.

De son côté, Jovis, un navigateur devenu contrebandier, verra lors d’une escale, une île entière être engloutie par la mer. Lors de sa fuite, il rencontrera une étrange créature et se verra octroyer des pouvoirs surhumains sans comprendre le pourquoi du comment. Il deviendra alors un héros aux yeux du peuple malgré lui alors qu’il ne cherche qu’à retrouver sa femme, disparue sept ans plus tôt…

Phaelys quant à elle, est la fille du gouverneur d’une des îles. Fidèle jusqu’ici à l’empereur et son père, elle remettra ses convictions en question lorsque sa bien-aimée lui demandera d’aider une organisation en apparence terroriste à venir en aide aux villageois, bien moins heureux qu’elle ne le pensait jusque-là. Entre sa famille et son amour, elle ne sait pas à qui confier sa loyauté.

Enfin, Sable est une jeune fille qui se rappelle d’avoir toujours vécu sur une île et va tous les jours chercher de la nourriture. Un jour, en tombant d’un manguier, elle sent quelque chose se briser en elle et se rappelle de souvenirs très différents de ce qu’elle a toujours cru. Alors qui est-elle vraiment ?

-

Bref, comme vous l’avez compris, nous suivrons ici non pas un, mais quatre personnages aux origines et histoires très différentes dont nous allons suivre les aventures nous faisant chacun découvrir un aspect, une partie de l’univers de l’Empire d’Ecume… Cela m’a directement rendue un peu septique ; la multiplicité de points de vue et de personnages perturbe souvent la compréhension si c’est mal géré (coucou La Saga du Sorceleur) … Surtout que dans le résumé originel, on ne nous mentionne que Lin.

Au début, j’étais donc un peu perdue, on nous introduit très rapidement les différents personnages et les noms s’enchaînent sans s’arrêter. J’ai mis un certain temps à les apprendre… Heureusement, chaque chapitre porte le nom du personnage qui le narre ce qui permet de s’y retrouver. De plus, au début, chaque histoire semble sans aucun rapport l’une avec l’autre, ce qui m’a donné le temps de saisir les enjeux de chaque personnage.

Une fois cette étape de compréhension passée, on commence à comprendre où le récit souhaite nous emmener et lorsque les différentes histoires se rejoignent petit à petit, c’est assez logique et satisfaisant. Ce qui est un très bon point. On voit les pièces du puzzle s’assembler petit à petit dans notre tête. Et sans que les personnages soient au courant, chaque histoire arrive à la même conclusion et à un objectif commun : il faut tuer ou destituer l’empereur.

-

Pour ce qui est de l’univers, les îles sont souvent assez peu exploitées en fantasy alors qu’elles offrent un cadre intéressant. Chaque île est un peu comme un biome avec des conditions de vie et des gens différents que j’ai eu, jusqu’ici, plaisir de découvrir. Elles sont comme les différentes régions d’un empire ; la culture et les lois sont les mêmes et pourtant, leur application diffère un peu suivant souvent qui les dirige et leur niveau de richesse. Le pouvoir de l’Empereur est, par exemple, bien moins fort sur certaines que sur d’autres. Cela apporte, à mon avis, une certaine cohérence et un certain réalisme à l’univers. J’aurais aimé en revanche que l’identité des îles soit un peu plus développée et surtout marquée, peut-être pour les prochains tomes…

En effet, si l’intention de l’auteure était de nous représenter un cadre qui ressemble à la culture chinoise ou japonaise, j’ai eu beaucoup de mal à ressentir cette ambiance. Pour être honnête, dans mon esprit, j’étais plutôt dans un univers inspiré de la Sicile, avec des palais de pierre blanche à flanc de falaise et un grand soleil surplombant de belles vagues bleues… Très, très loin de l’identité recherchée. En même temps, pour ma défense, il y a même une famille très puissante en marge de l’empereur, les Ioph Carn (il me semble), qui m’ont beaucoup fait penser par leurs méthodes et autres à la mafia…

Autre élément que j’ai apprécié, l’importance de la mer est bien marquée ; c’est ce qui relie les îles et qui les sépare en même temps. Elle n’est pas du tout vue de la même façon par les différents personnages. Par exemple, pour Jovis, navigateur, c’est son refuge et son moyen de transport, tandis que pour Sable, c’est ce qui la retient prisonnière…

Enfin la plus grande réussite de cet univers jusqu’ici, c’est l’effrayante magie d’os. Vous savez, j’adore les systèmes de magie élaborés et expliqués. Et là, j’étais servie. En fait, sans vous en expliquer tous les détails, la magie d’os fonctionne un peu comme de la programmation. On grave des ordres simples sur les éclats qu’on insère ensuite dans les concepts, les ordres dictent alors leur fonction et leur nature. C’est à la fois très cool mais aussi très flippant. Tout le monde craint les concepts et croyez-moi, c’est à juste titre… Il y a plein de mystères, de retournements de situation, qui les entourent et qu’on a pas mal de plaisir à découvrir au fil des pages.

Pour finir, parlons un peu de l’empereur, parlons un peu spoil. En fait ce qui est très drôle, c’est que le problème de l’empereur est réglé assez tôt étant donné qu’il est mis hors d’état de nuire par un seul des personnages dans le premier tome, à l’insu des autres pourtant bien déterminés à lui casser la gueule. Au début, je m’attendais à ce qu’il ait des grands objectifs et des idéaux pour son pays, mais en fait, c’était juste un méchant connard un peu aigri, ce qui l’a rendu un peu décevant à mes yeux. Je n’ai d’ailleurs pas très bien compris son plan pour régner éternellement (ce qui est le rêve de tout grand méchant monarque). Est-ce qu’implanter tes souvenirs dans une personne artificielle fait de cette personne toi ? C’est une question fort étrange qui a le mérite de se poser, je suppose. Quelle est la limite entre toi et pas toi ? J’en ai toujours aucune idée et je pense que, sans rien vous spoiler, ce sera une thématique assez récurrente dans la suite…

-

Verdict :

En conclusion, j’ai beaucoup aimé l’univers et la magie des os, même si j’aimerais qu’ils soient un peu plus développés dans les tomes suivants. Ils sont assez originaux et donc rafraîchissants vis-à-vis de la fantasy classique. De plus, si on omet l’empereur que je trouve être un méchant sans grand intérêt, les autres personnages sont très attachants et leurs enjeux compréhensibles. J’ai beaucoup aimé les différents retournements de situation et l’histoire est fluide malgré les quatre narrateurs. Je pense que c’est mon roman aux multiples narrateurs préféré jusqu’ici. Bref, si ce n’est peut-être pas le bouquin de la décennie, ça se lit vraiment bien et j’ai hâte de découvrir le tome 2 car de nombreux mystères restent à dévoiler.


 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

L’Empire d’Ecume T1 : La Fille aux Eclats d’Os, roman de high-fantasy

Plateformes :

Editeur : Castelmore

Développeur : Andrea Stewart

PEGI : 16+

Prix : 16,00 €

Aller sur le site officiel

L’Empire d’Ecume T1 : La Fille aux Eclats d’Os, roman de high-fantasy

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0