Fishing : North Atlantic (PS4, PC, Xbox One)

 

Publié le Lundi 2 août 2021 à 12:00:00 par Julia Bourdin

 

Fishing : North Atlantic, Test de la version PS4

Un marin d’eau douce

Avez-vous déjà rêvé de posséder un navire de pêche paumé quelque part à l’Est du Canada ? Ca tombe bien, parce que moi non plus. Pour être tout à fait honnête, je ne suis ni une grande fan de la mer, ni du poisson. Bref, ce jeu était donc -du moins pour Cedric- absolument fait pour moi et je m’en vais vous conter mon expérience.




Fishing : North Atlantic est la suite de Fishing : Barent Sea développée et éditée par Misc Games. Il s’agit d’un jeu de simulation imagede pêcheur en mer qui se veut vraiment réaliste. Vous avez hérité d’un bateau de pêche assez classique et vous devez à présent gagner votre vie grâce à la mer, mais aussi peut-être devenir un pêcheur respecté le long de Nova Scotia, la région du Canada reproduite pour le jeu.

Après une rapide création de personnage où vous pouvez choisir votre genre à savoir « Homme » ou « Femelle », vous êtes lâché sur votre bateau pour un tutoriel.

Le tutoriel est globalement assez clair et vous demande d’aller pêcher un espadon. Le réel souci, c’est l’utilisation par moment de vocabulaire maritime sans aucune explication sur sa signification… Oui, je veux bien aller jusqu’au beaupré, mais c’est quoi ?!? Le tutoriel pourrait au moins m’en apprendre davantage…

Bref, après un rapide tour sur Wikipédia, je découvre que le beaupré est le mât à l’avant du navire, ou la proue pour les connaisseurs et je peux à présent me concentrer sur la pêche au harpon de l’espadon. Et je n’étais pas prête. Le harpon n’est imageclairement pas l’outil le plus précis qui soit et la hit box de l’espadon ne correspond pas vraiment à son visuel, ce qui sera le cas pour une grande partie des poissons du jeu… Après plusieurs tentatives et un moment passionnant, je harponne enfin une de ces saloperies. Et là, le mini-jeu de pêche basique. Il va falloir remonter le poisson tout en relâchant quand la ligne devient trop rouge afin de ne pas la casser. Rien de bien exceptionnel, mais fonctionnel… Enfin, c’est un peu triste pour un jeu centré sur la pêche…

L’objectif suivant est d’atteindre le port situé à quelques kilomètres de là pour y vendre votre prise. Vous devrez alors naviguer jusque-là.

Dans un premier temps, le jeu met à votre disposition des balises, des petites bouées jaunes que vous pouvez placer sur votre carte et qui apparaitront dans le jeu pour dessiner votre trajet. Mais, entre nous, elles sont quasiment invisibles à l’œil nu et du coup absolument inutiles pour s’orienter, il vaut mieux ouvrir la carte et de loin. En réalité, elles ne serviront que pour le voyage rapide, achetable plus tard dans le jeu, car elles servent à dessiner votre trajet. Une boussole à la Skyrim serait certes moins immersive, mais bien plus utile.

Mais passons pour arriver à ce que je considère comme le point le plus raté du jeu ; la navigation en elle-même. Le bateau n’est déjà pas très maniable, sûrement à peu près autant qu’un réel bateau de pêche, et certains contrôles comme tourner ne sont imagepas toujours très réactifs. De plus, certains boutons sur le tableau de bord comme l’ancre ne sont accessibles qu’en quittant le mode conduite, ce qui n’est ni pratique ni réaliste, surtout quand il s'agit d’interagir avec les dits boutons. Leurs hit box sont encore une fois très petites et, pour couronner le tout, le bateau tangue et votre viseur (au centre de l’écran) avec… Ce qui était, entre nous, une mauvaise idée. Non seulement ça donne un peu la gerbe, mais il faudra parfois vous armer d’une bonne dose de patience pour atteindre certains boutons…

Enfin, parmi tous ces problèmes, le bateau est lent et mou. Il m’a fallu 10/15 minutes pour atteindre le fameux port en n'ayant rien d’autre à faire que de changer de cap de temps en temps. Vraiment, s’il me semble que la vitesse est réaliste, cela n’a ABSOLUMENT rien de plaisant. Et cerise sur le gâteau (ou le bateau, c’est vous qui voyez), une fois arrivé dans l’embouchure du port, il vous faut ralentir encore plus sous peine d’une amende !  Ma patience a des limites que ce jeu semble allègrement s’amuser à franchir.

En plus, il n’y a même pas de musique pour vous faire oublier l’ennui global… Sans parler des décors. Clairement, les jeux de imagesimulation ne sont pas connus pour leur beauté, mais là, sincèrement, j’ai vu des jeux bien plus beaux en 2006, la version PS4 est vraiment moche. Et sans parler de beauté, ce qui est assez subjectif, les textures qui clignotent sont difficilement appréciables. Sur ce point-là, ce n’est pas un train de retard qu’à le jeu, c’est un supertanker.

Bref, vous arrivez au port et, après quelques difficultés pour accoster le jeu n’étant pas clair à ce moment-là, vous vendez votre espadon de 142 kg pour… 25 dollars. Ouais, je comprends que les pêcheurs aient du mal à gagner leur vie… J’ai regardé, apparemment ça s’achète chez un grossiste pour 10 € le kilo. On se fait sévèrement plumer même en prenant en compte les intermédiaires et les parties non-comestibles…

Vous pourrez évidemment acheter du meilleur matériel de pêche, de l’équipement high-tech pour votre bateau, un plus grand bateau ou encore recruter un équipage (gare à l'IA !). Et le jeu pousse même le réalisme à fond en vous permettant de gérer les imageassurances, l’essence ou encore les quotas de pêche de votre navire, la surpêche étant une menace pour votre activité à long terme, bien que lucrative à court terme.

Le jeu dispose même d’un wiki intégré pour en apprendre plus sur les équipements, mais aussi sur les poissons, leur population, leur mode de vie et la façon optimale de les pêcher. Vous pouvez d’ailleurs obtenir des conseils supplémentaires au cours du jeu au bar du port. Bref, de ce côté-là, le pari est tenu, la simulation est réaliste au possible et prend en compte le moindre détail… Il y a plein de petites choses sur lesquelles jeter un œil, une fois que vous en comprenez les tenants et aboutissants.
Mais cela entraine une progression lente, répétitive et difficile qui, même si elle est réaliste, n’en est pas moins lassante et peu amusante, à l’exception peut-être pour les fans hardcore de la simulation…

On pourra également mentionner les interfaces qui manquent un peu de lisibilité et de dynamisme comme la barre de chargement des actions que j’ai eu du mal à repérer. En effet, elle n’émet aucun son et est très petite dans le coin en bas à gauche de l’écran alors qu’elle est utile pour beaucoup d’actions… D'autres sont à revoir entièrement notamment au port car peu faciles d'utilisation et pensées pour le PC et le drag'n'drop. Là rien d’insurmontable cependant.


Verdict :
Dans la note finale, j’ai pris en compte le réalisme global du jeu qui respecte donc bien son intention de base. Cependant, si cela ne tenait qu’à mon appréciation personnelle, il y aurait probablement un ou deux points en moins. Il m’est impossible de passer outre le manque total d’amusement que j’ai ressenti et les lacunes techniques du titre. C’est peut-être une bonne simulation, mais ça n’en fait pas un bon jeu, ce que le genre oublie assez souvent. La pêche ne m’intéressait déjà pas mais je ne pense pas que Fishing : North Atlantic passionnera un fan de pêche non plus… Peut-être un fan hardcore de simulation à la limite…

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Fishing : North Atlantic (PS4, PC, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Misc Games

Développeur : Misc Games

PEGI : 7+

Prix : 29,99 €

Aller sur le site officiel

Fishing : North Atlantic (PS4, PC, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par Citan

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

0