Wo Long: Fallen Dynasty Complete Edition (PS5)

 

Publié le Lundi 4 mars 2024 à 11:30:00 par Théo Valet

 

Wo Long: Fallen Dynasty Complete Edition (PS5)

Je me suis éclaté sur le jeu, autant que je me suis fait éclater

imageAprès que le chef ait testé la version classique du jeu, j'ai pris le relais pour explorer Wo Long: Fallen Dynasty Complete Edition, une édition complète comprenant les trois DLC publiés après le lancement du jeu de base, ainsi que tous les contenus additionnels disponibles.

Pour rappel, ce jeu s'inspire du roman historique du 14e siècle de Luo Guanzhong, Les Trois Royaumes, mêlant habilement des événements historiques réels à des éléments surnaturels puisés principalement dans le Shanhaijing ou Livre des monts et des mers. Ce recueil regorge de démons issus du folklore chinois, que les joueurs devront affronter.

Dans Wo Long: Fallen Dynasty, vous incarnez un milicien muet plongé au cœur de la rébellion des Turbans jaunes en l'an 184. Cependant, cette rébellion n'est pas ordinaire. Des forces occultes agissent en coulisses, dirigées par le mystérieux Taoïste Noir, un magicien manipulateur cherchant à servir ses propres desseins. Utilisant une magie démoniaque, il transforme les humains en créatures infernales pour semer le chaos.


Le jeu vous transporte à travers la Chine, vous plongeant dans une série de champs de bataille où vous progresserez dans l'histoire tout en renforçant votre personnage. Vous débloquerez divers éléments pour personnaliser votre héros : armes, équipements, pouvoirs et compagnons pour vous assister lors des combats.

imageComme tout jeu de type Soul-Like, vous commencerez votre aventure dans la douleur, en vous faisant massacrer un bon paquet de fois avant de comprendre comment fonctionne le jeu. L'apprentissage des subtilités du jeu est abrupt, vous laissant explorer toutes ces facettes d'un coup. La compréhension vient avec la pratique et l'échec, vous permettant d'appréhender progressivement son fonctionnement.

Un des éléments crucial à apprendre est l'esprit, une jauge d'endurance se remplissant lorsque vous attaquez et se vidant lorsque vous encaissez des coups. Cette jauge vous permet de vous défendre, de lancer des sorts et d'utiliser vos arts martiaux. Si votre esprit est épuisé, le prochain coup pourrait vous immobiliser, vous exposant à un sort funeste. Pour recharger cette jauge, il vous faudra frapper vos ennemis et parer leurs attaques avec adresse.

La parade revêt une importance cruciale dans le jeu, transformant presque l'expérience en un jeu de rythme où il faut synchroniser ses mouvements avec ceux de chaque adversaire pour les éliminer tout en minimisant les dégâts subis. Personnellement, j'ai trouvé cette mécanique très plaisante. Au début, les affrontements peuvent être brutaux, mais à mesure que l'on progresse, les combats deviennent gratifiants. On apprend à contrer les attaques au bon moment, à riposter avec précision, jusqu'à devenir la force dominante qui terrasse ses ennemis.

imageUn autre aspect crucial du jeu est la morale, représentée par un niveau qui débute à zéro à chaque entrée sur un champ de bataille et augmente progressivement à mesure que l'on élimine des ennemis. Chaque adversaire possède un niveau de morale propre, parfois supérieur au vôtre, ce qui les rend plus redoutables. Ce système guide le joueur à travers les niveaux, l'incitant à choisir entre affronter des ennemis redoutables immédiatement ou à explorer d'autres voies pour renforcer sa propre moralité et revenir les affronter plus tard.

Les niveaux offrent suffisamment de liberté pour l'exploration, permettant aux joueurs de fouiller chaque recoin pour planter son drapeau (fonctionnant comme les feux de camp dans Dark Souls) et de découvrir une multitude de collectibles pour améliorer leur équipement.

J'ai été particulièrement impressionné par la diversité des environnements proposés dans le jeu. Des niveaux urbains aux forêts luxuriantes en passant par les étendues aquatiques, chaque environnement offre une expérience unique grâce à un level design ingénieux. Personnellement, j'ai adoré le champ de bataille "Des siècles de gloire réduits en cendres", qui plonge les joueurs dans une ville en flammes, offrant un défi intense et dynamique.

imageLes champs de bataille secondaires permettent de revisiter les lieux principaux de différentes manières, que ce soit en proposant des portions spécifiques des champs de bataille principaux ou en modifiant la météo et le décor. C’est une façon intelligente de réutiliser les décors d’une nouvelle façon en proposant des missions plus courtes permettant de faire monter notre niveau.

Au niveau des compétences du personnage, vous disposez de deux types de coups : un coup normal qui vous permet de gagner de l'esprit, et un coup puissant qui en consomme. Ces attaques varient en fonction de l'arme que vous utilisez, mais leur mécanique reste généralement similaire.

Le jeu propose une large sélection d'armes, adaptées à différents styles de jeu. Des armes lourdes telles que les marteaux et les haches, aux armes plus légères comme les sabres et les hallebardes, en passant par les armes à distance comme les lances, chaque arme propose des capacités spéciales appelées "arts martiaux". Ces attaques consomment de l'esprit et sont uniques à chaque catégorie d'armes.

imageEn plus des armes, vous aurez accès à des sorts que vous débloquerez en montant de niveau. Ces sorts sont associés à différentes phases : bois, feu, terre, métal et eau. Vous devrez choisir judicieusement dans quelles phases investir pour débloquer les sorts qui vous conviennent, sachant que chaque phase offre également des améliorations de statistiques. Les sorts peuvent être offensifs ou défensifs, et vous pouvez en équiper jusqu'à 8, répartis sur deux roues de 4 emplacements.

Personnellement, j'ai trouvé qu'il y avait trop de sorts à maîtriser, alors je me suis concentré sur l'utilisation d'une seule roue que j'ai adaptée en fonction des boss et des ennemis rencontrés.

imageUne fois que vous avez assimilé toutes les mécaniques du jeu, vous n’avez plus qu’à vous battre. Si vous rencontrez des difficultés, vous avez la possibilité d'appeler des renforts, gérés par une IA, qui peuvent prendre les coups des boss à votre place.L'appel de renfort est une fonctionnalité très pratique qui peut grandement vous aider dans les moments difficiles.

De plus, vous avez également la possibilité d'appeler d'autres joueurs en renfort via le menu du Drapeau de combat. Je peux vous assurer qu’après avoir passé 1 heure à vous faire massacrer par un boss, ça fait plaisir de voir un autre joueur débarquer pour vous aider.

Maintenant que vous avez assimilé les bases du jeu, parlons de ce que propose cette "Complete Edition".

imageTout d’abord, vous aurez accès à un équipement bonus comprenant quatre armures : l’Armure Qinglong, l’Armure Zhuque, l’Armure Baihu et l’Armure de Xuanwu. Non seulement ces armures confèrent un certain style à votre personnage,, mais elles améliorent également ses statistiques, vous offrant un avantage dès le début de l'aventure.

De plus, vous disposerez de l'objet "Mémoires du Grand Historien", qui permet de révéler les drapeaux de repère sur la mini-carte. Cet objet se révèle extrêmement utile tout au long du jeu, facilitant votre exploration et votre orientation sur les champs de bataille.

Mais le plus intéressant dans cette édition, ce sont les trois DLC ajoutés après la sortie du jeu de base.

Le premier DLC, intitulé “Bataille de Zhongyuan”, plonge les joueurs au cœur de l'histoire de l'armée de Cao Cao, alors qu'elle complote pour étendre son influence à travers la région de Zhongyuan après la chute de la coalition anti-Dong Zhuo. Conçu pour se dérouler en parallèle de l'histoire principale, ce DLC propose de nouveaux champs de bataille, de nouveaux généraux, un nouvel animal totem et des ennemis inédits. Mais son ajout principal réside dans l'introduction d'une nouvelle arme : le ceste.

imageLes cestes sont des gants de combat qui offrent des affrontements plus intenses et dynamiques, permettant aux joueurs de gagner plus d'Esprit lors de l'utilisation des arts martiaux, des attaques d'esprit ou des frappes mortelles. Chaque niveau d'esprit atteint confère des avantages uniques, comme l'augmentation des dégâts, la réduction de la consommation d'Esprit et la diminution des dégâts subis.
En plus des nouvelles armes, le DLC introduit également de nouveaux ennemis, tels que le Bingcan, un ver de glace capable de se dissimuler sous le sol, et le Hudou, un genre de chien agressif crachant du feu ou du poison. Les boss sont eux aussi particulièrement réussis, même si j’ai trouvé le dernier infernal à combattre dû à sa vitesse et sa violence.

Enfin, le DLC propose un mode “New Game Plus”, permettant de refaire le jeu en plus dur afin d’avoir de meilleures récompenses.

Dans l'ensemble, “Bataille de Zhongyuan” est intéressant avec une histoire secondaire simple, qui s’inscrit dans l’histoire principale et permet de prolonger le plaisir.


Le deuxième DLC, baptisé « Conquérant de Jiangdong », suit le clan Sun après la perte de plusieurs membres de leur famille. Le clan essaie de survivre, tout en affrontant de nouvelles menaces. Débloqué après avoir terminé le champ de bataille principal “Ténèbres sur la rivière Hanshu”, ce DLC propose de nouveaux champs de bataille, de nouveaux généraux, un nouvel animal totem, des ennemis inédits et une nouvelle arme : l’épée longue. Cette dernière est un parfait compromis entre l'épée et la lance. Elle offre une diversité de mouvements, permettant de frapper rapidement tout en maintenant une distance de sécurité. La possibilité de charger une attaque d'esprit en maintenant la touche confère un avantage tactique non négligeable, et offre de belles opportunités de contre-attaques.

imageL'histoire est également très intéressante, notamment parce qu’elle met en avant le clan Sun, composé de personnages auxquels je m'étais attaché pendant l’histoire principale. C’est plaisant de voir comment ils se relèvent après toutes les épreuves qu’ils ont vécues.

Les ennemis et les boss sont eux aussi réussis. J’ai particulièrement aimé affronter les Hommes-Crabes, qui offrent des combats stratégiques et variés, combinant attaques au corps-à-corps et à distance. Pour les boss, j’ai particulièrement adoré le combat contre Gan Ning qui m’a fait penser à Liu Kang dans Mortal Kombat.

Ce DLC ajoute également un contenu de fin de jeu « L'aventure de mille miles » qui permet aux joueurs de choisir leur itinéraire sur le champ de bataille, ce qui leur apportera différentes récompenses.


Enfin, le troisième DLC, intitulé « Soulèvement à Jingxiag », se déroule après la conclusion de l'histoire principale. Dans ce volet, vous vous lancez dans une mission visant à éradiquer le fléau de l'élixir qui menace la province de Jing. Comme pour les deux précédents DLC, celui-ci apporte de nouveaux champs de bataille, de nouveaux généraux, de nouveaux ennemis, ainsi qu'une nouvelle arme : le fouet.

imageEt qu’est-ce que c’est plaisant de fouetter l’arrière-train des boss qui vous ont malmené jusque-là. Au-delà du bruit satisfaisant de claquement quand on les touche, l’arme est vraiment intéressante avec sa portée immense et son mode “Frénésie” qui permet de rendre les attaques plus puissantes, mais qui, en contrepartie, bloque la récupération d’Esprit tant que le mode est enclenché.

Là encore, l’histoire est intéressante, et les nouveaux ennemis et boss sont intéressants à affronter. Mention spéciale au boss Shuyad que j’ai adoré, notamment avec ces pattern très dansants. Le rythme était plaisant tout en restant technique.

Ce DLC ajoute également le système “Stratagème” qui permet d'activer divers effets durant les batailles et lorsque les conditions sont réunies.


Il est à noter que chacun des trois DLC requiert un certain niveau pour être abordé sans trop de difficulté. Pour les deux premiers, un niveau minimum de 70 est requis pour la première mission, tandis que pour le troisième, un niveau 90 est nécessaire. Il vaut donc mieux finir l’histoire principale avant d’aborder ces DLC.

Chacun d’eux se terminent en 4-5 heures, ce qui donne au total une quinzaine d'heures de jeu supplémentaires. Le contenu est appréciable et le prolongement de l’histoire principale est un très bon point.

En plus de ça, les armes et autres équipements obtenus peuvent être utilisés pour revisiter les différents champs de bataille d’une nouvelle façon. Pour ceux qui recherchent un défi supplémentaire, le mode New Game Plus est une option intéressante pour repartir à l'aventure avec un niveau de difficulté plus élevé.

imageCôté technique, le jeu est assez solide avec seulement quelques bugs mineurs rencontrés, ce qui est attendu d'une Complete Edition.

Graphiquement, le jeu est joli et notamment sur PS5. Certaines cinématiques sont impressionnantes et je suis particulièrement fan du design des différents boss du jeu.

D’un autre côté, j’ai trouvé que les effets des sorts manquaient un peu de punch pour être visuellement satisfaisant, mais je chipote un peu.

C’était la première fois que je jouais réellement à un Souls-Like et j’ai vraiment aimé l’expérience. J’ai eu du mal à m’adapter au début, et je me suis fait détruire un sacré paquet de fois par un sacré paquet de boss. Pour autant, j’ai adoré l’apprentissage qu’on retire de chaque défaite, jusqu’au moment où on connaît suffisamment le boss pour lui tenir tête et l’éliminer.

Le jeu offre des combats de boss grisants avec des moments intenses où les échanges d’attaques  forment de très belles chorégraphies. De plus, ces affrontements sont bien rythmés et ne s'éternisent pas en de multiples phases, ce qui évite de décourager les joueurs lorsqu'ils doivent recommencer après une défaite.

Malgré ça, j’aurais aimé un personnage avec des déplacements un peu plus intéressants et notamment un saut bien plus puissant. J’aurais également aimé pouvoir jouer un peu plus sur la discrétion et qu’il soit possible d’éliminer des ennemis en les faisant tomber dans le vide.

imageConcernant l'aspect narratif, bien que j'aie apprécié suivre l'histoire et m'attacher à certains personnages, je trouve que le protagoniste principal manque de profondeur. Son mutisme semble être un frein à son développement et le laisse en retrait, se contentant d'accomplir des tâches sans vraiment dévoiler sa personnalité. En somme, il demeure un simple milicien combattant des monstres et prêtant main-forte à divers personnages secondaires dans le besoin.

Pour autant, j'ai apprécié la présence d'une encyclopédie regroupant des informations sur les personnages, les ennemis, les boss et les événements du jeu. Cette fonctionnalité permet d'en apprendre davantage sur l'univers du jeu ainsi que sur le folklore chinois qui l'inspire.

imageAu vu de mon expérience sur le jeu, je conseillerais vivement Wo Long: Fallen Dynasty Complete aux joueurs qui n’ont jamais testé de Souls-like ou très peu. Je pense que c’est un très bon point d’entrée pour découvrir si ce genre de jeu est fait pour vous ou non.

Bien que difficile au début, une fois terminé, j'ai réalisé que ce n'était pas aussi ardu que cela pouvait paraître. Seuls 4 à 5 boss m'ont réellement fait souffrir.

Quant aux guerriers ayant vaincu tous les boss des trois Dark Souls et d'Elden Ring, je pense que ce jeu pourrait également vous plaire, notamment en raison de son thème, de ses niveaux et de son folklore relativement original.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Wo Long: Fallen Dynasty Complete Edition (PS5)

Plateformes : PC - PS4 - PS5 - Xbox Series

Editeur : Koei Tecmo

Développeur : Team Ninja

PEGI : 18+

Prix : 69,99€

Aller sur le site officiel

Wo Long: Fallen Dynasty Complete Edition (PS5)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0