Shogun 2 Total War (PC)

 

Publié le Mercredi 23 mars 2011 à 12:00:00 par Tristan Bories

 

Shogun 2 Total War (PC)

Qui sème les 4 vents, récolte la tempête...

imageTenez vous prêt à faire avaler du sabre aussi vite que Katsuni les engloutis, Shogun 2 Total War est arrivé ! Tout juste un an après la sortie de Napoléon Total War, le studio Creative Assembly revient en force avec un jeu de stratégie qui se situe dans la juste lignée de ses prédécesseurs.

Shogun 2 nous propulse en plein Japon médiéval, dans une période que l'on a nommé le Sengoku Jidai (comprenez l'âge des provinces en guerre). On y incarne un Daimyo, une sorte d'Iznogoud nippon dont le seul but sur terre est de devenir Shogun à la place du Shogun.
Je glisse une petite piqûre rappel pour les néophytes. Les Total War sont des jeux de stratégie au tour par tour qui se jouent en deux temps. D'un côté il y a l'aspect gestion des villes, du commerce, et de la diplomatie qui se déroule sur une carte du monde comparable à celle d'un Civilization. On y déplace ses armées comme on déplacerait des pions sur un échiquier. Et puis de l'autre il y a les batailles. Des affrontements à la fois massifs et grandioses que l'on dispute en temps réel.

Passons maintenant aux choses sérieuses avec la campagne solo. Une fois le didacticiel terminé (et que je vous conseille fortement de finir), il vous faudra choisir parmi l'un des neuf clans que propose le jeu. Et malgré leurs ressemblances, sachez qu'ils possèdent tous des avantages uniques ainsi qu'un niveau de difficulté propre. Je m'explique. Prenons par exemple les Chosokabe. Ce clan étant spécialisé dans la fabrication des unités d'archers, celui-ci pourra les recruter à moindre coût. De plus, il pourra également recruter des archers d'élite plus rapidement que les autres. Ce principe s'applique à tous les clans, chacun ayant sa spécialité. Mais ne vous emballez en vous disant que vous êtes plutôt un adepte des chevaux et que du coup pour vous ça sera les Takeda. Outre ce penchant zoophile, qui je vous le rappelle, est puni par la loi, vous allez vous heurter à un certain niveau de difficulté inhérent à votre positionnement de base sur la carte. Le clan Oda, par exemple, débute en plein milieu du continent, ce qui l'oblige nécessairement à mener des batailles sur plusieurs fronts.

screenscreenscreen

screenUne fois que vous avez choisi votre clan, la partie se lance et c'est là que les choses se compliquent. Vous aurez tout d'abord à choisir votre voie de développement à travers un système de recherches technologiques. Soit vous mettez l'accent sur l'armée, soit sur l'économie. Si vous optez pour une stratégie de développement militaire, vous aurez par exemple accès à des bonus comme les flèches enflammées pour les archers. Mais sachez qu'une grande armée coûte cher à entretenir, si bien que vous serez vite tenté par les avantages que procure une économie florissante.
On en vient ainsi à la gestion des villes. En plus de devoir fixer le taux d'imposition, soigner le commerce extérieur et ménager vos relations diplomatiques avec les autres clans, il vous faudra jongler avec le bonheur de vos sujets. Si vous êtes plutôt du genre despote, il vous sera facile de mater les rébellions en plaçant un bon nombre de troupes en garnisons. Mais dites-vous aussi que ces hommes que vous employez dans les villes sont des troupes en moins sur le champ de bataille. Sachant également que si vous n'en avez pas suffisamment en garnison, des rébellions verront le jour.

screenLes motifs de mécontentement sont nombreux parmi vos sujets. Il y a d'abord la famine (ce qui arrive souvent), mais aussi la religion. Imaginons que vous avez décidé de faire du commerce avec des occidentaux. Au départ tout se passe bien. Vous importez des fusils à mèches, des armes redoutables sur le champ de bataille, et le commerce vous rapporte plein d'argent. Mais le revers de la médaille se révèle au bout de quelques tours, lorsque vous sujets se convertissent en masse au christianisme et se rebellent contre leur souverain, qui lui est tristement bouddhiste.

Heureusement, vous disposez de quelques cartes dans votre poche. Vous pouvez ainsi faire appel à un Metsuke, une sorte d'homme d'affaires, afin de maintenir la paix sociale dans la ville. Celui-ci peut également soudoyer un général ennemi afin qu'il rejoigne vos rangs, détecter les ninjas et les faire prisonnier ou encore pousser une cité à rallier votre clan. Ensuite il y a le ninja (mon préféré !), qui peut au choix immobiliser une armée ennemie, assassiner son général ou saboter les portes d'un château. Le moine quant à lui donne du moral à vos troupes, ce qui vous sera très utile sur le champ de bataille.

screenscreenscreen

Venons-en maintenant aux batailles. N'y allons pas par quatre chemins, le rendu est juste grandiose. Le niveau de zoom vous permet de visionner chacun de vos soldats de la tête aux pieds. On notera d'ailleurs le souci du détail apporté aux individus, qui pour une fois n'ont pas tous la même tête ni la même allure. Le réalisme s'en trouve augmenté, avec des mouvements de masse toujours agréables à regarder. Les hommes ont quasiment tous une tenue différente, si bien que l'on se surprend parfois à les contempler un par un pendant la bataille.
Les armées deviennent réellement impressionnantes au fil des heures, avec parfois plusieurs milliers de soldats modélisés à l'écran, et ce, sans aucun ralentissement.

screenLes affrontements terrestres peuvent se dérouler sur des plaines, et dans ce cas il vous faudra une petite dose de fourberie afin d'utiliser au mieux la topographie, ou bien à la lisière d'une forteresse. Pour ma part, les sièges sont de très loin les batailles les plus intéressantes. L'intensité présente dans ces batailles est tout simplement démente. J'ai d'ailleurs pris un malin plaisir à observer mes milliers d'Ashigaru Yari (fantassins équipés de lances) poser des échelles en bois afin de gravir les palissades ennemies. Je me serais presque cru à l'assaut du gouffre de Helm.
Pour ce qui est de l'IA, je dois avouer qu'elle m'a parfois surprise. Alors qu'à certains moments je me laissais dire que son intelligence ne cassait pas deux pattes à Katsuni, elle a été parfois capable de véritables coups de génie. Comme par exemple de camoufler une unité de cavalerie dans mon dos et attendre le dernier moment pour la faire sortir et écraser mes archers.

screenAbordons enfin le multijoueur. Annoncé comme la véritable révolution du soft, force est de constater que les créateurs ne nous ont pas menti. Fort d'un mode campagne jouable en coopération en ligne, celui-ci permet au joueur de partager l'intensité du solo avec des amis, histoire de perdre définitivement toute vie sociale.
Le second mode multijoueur permet de partir à la conquête des 65 provinces du jeu à travers des batailles et des créations de clans. Libre à vous de constituer votre propre clan avec vos amis et d'affronter les autres à travers des batailles dantesques. Un système de point d'expérience vous permet également de faire évoluer votre avatar et de le personnaliser à votre guise. Vous avez toujours rêvé de revêtir l'armure rouge que portait Tom Cruise dans le Dernier samouraï ? Faites-vous plaisir.

Shogun 2 pourra sembler difficile d'accès à ceux qui découvriront la série avec cet opus, mais c'est justement ce qui manque cruellement aux RTS de nos jours. Du challenge. Et que ce soit en solo ou à plusieurs, soyez sûr qu'il vous apportera son lot de joies et de surprises.
Tenez-vous le pour dit, Shogun 2 Total War est un concentré de bonheur en barre pour les amateurs de stratégie.

Que dire d'autre sur Shogun 2, à part qu'il s'inscrit déjà comme l'un des meilleurs jeux de stratégie de son époque ?

screenscreenscreen


Config minimum : Windows XP/Vista/7, Processeur Intel Dual Core à 2 GHz /processeur Intel 2.6 GHz ou équivalent AMD, 1 Go de RAM pour XP, 2 Go de RAM pour Vista/7 - Carte graphique 256 Mo, 20 Go d'espace disque
Config recommandée : Windows XP/Vista/7, Processeur Intel Core i5 ou équivalent AMD, 2 Go de RAM pour XP, 4 Go de RAM pour Vista/7 - Carte graphique AMD Radeon HD 5000 ou son équivalent, 20 Go d'espace disque

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Shogun 2 Total War (PC)

Plateformes : PC

Editeur : Sega

Développeur : The Creative Assembly

PEGI : 16+

Prix : 50 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 10/10

 

 

Images du jeu Shogun 2 Total War (PC) :

0