Super Street Fighter IV 3D Edition (3DS)

 

Publié le Mardi 22 mars 2011 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Test Super Street Fighter IV 3D Edition (3DS)

Mandales party

imageAprès avoir fait les beaux jours des amateurs de baston sur consoles de salon avec Street Fighter IV et Super Street Fighter IV, voilà que notre ami Ryu et toute sa petite troupe viennent coller des mandales par milliers, sans oublier des coups de souliers, dans cet opus 3DS.

Et forcément qui dit 3DS, dit 3D. N'y allons pas par quatre chemins. Si elle n'apporte absolument rien en termes de possibilités supplémentaires dans le gameplay, cette 3D renforce l'immersion. Véritablement bien foutue, elle se laisse agréablement regarder. D'autant plus que ce Super Street Fighter IV, malgré ses arrières plans en carton-pâte, est beau. La modélisation des personnages n'a pas à rougir quand on la compare à celle des versions sur consoles de salon, les animations sont fluides, bref on en prend vraiment plein les mirettes. Un régal. En revanche, si dans mon cas je n'ai eu aucun problème de fatigue oculaire en jouant plusieurs heures d'affilées, je ne peux pas vous garantir que vous supporterez cette effet 3D aussi longtemps. De toute façon, il est toujours possible de l'atténuer, voire de l'enlever. Mais du coup, on perd en intérêt.
 
screenscreenscreen

screenPour le reste, Super Street Fighter IV Edition 3D étant un portage de la version salon de l’épisode du même nom, on retrouve le même contenu. Une bonne vingtaine d'arènes, 35 combattants et surtout pléthore de costumes pour chacun d'entre eux (dont les costumes normalement proposés en DLC sur console ici gratuitement mis à disposition). Dommage en revanche que tout ce contenu soit proposé intégralement dès le départ et qu'aucune de ces choses ne se débloque. En ce qui concerne les modes disponibles, outre le classique mode arcade, il est possible de s'essayer au mode défi qui propose de maitriser les mouvements et combos de chaque personnage, mais également au mode versus en local ou en ligne. C'est d'ailleurs en ligne que vous risquez de passer le plus clair de votre temps, histoire de défier les combattants du monde entier. De ce côté-là, rien à redire d'ailleurs. Même une semaine avant la sortie du jeu, on trouve rapidement une partie et même si le joueur est à l'autre bout de la planète, il est très rare que l'on subisse des ralentissements. Un très bon point donc.

screenSi son contenu est donc très similaire aux versions sur console de salon, la version 3DS du titre, outre la 3D, propose quelques petites choses qui lui sont propres, même si certaines sont loin d'être géniales. A commencer par une vue "3D dynamique" qui place la caméra au-dessus de l'épaule de notre combattant. Si de prime abord elle semble renforcer l'immersion, on se rend vite compte que l'on perd ses repères et qu'on y perd en maniabilité. Un gadget donc. D'autre part, il est dommage qu'il ne soit pas possible, à la limite, de pouvoir switcher entre cette vue et la vue classique directement en plein combat. Outre cette vue, le titre propose également une collection de figurines. On cumule des points en jouant sur le net et on les dépense pour acheter ces figurines au hasard. Des figurines que l'on peut chopper également à l’aide du fameux mode StreetPass, dans lequel on affronte un adversaire que l'on croise dans la rue sans même avoir à dégainer sa console. Il suffit simplement d'activer l'option, de se préparer une team de 5 figurines, de modifier leurs statistiques et roule ma poule. Un pur gadget, mais le côté collection ravira les collectionneurs.
 
screenscreenscreen

screenBon forcément, à adapter un titre qui se joue normalement à la manette ou au pad sur une console portable, on y perd en confort de jeu. Rien de catastrophique hein, mais ça se ressent quand même un peu. La croix n'est pas positionnée pour être confortable, ce qui oblige déjà à devoir jouer avec le stick. D'autre part, accéder à la gachette gauche (qui correspond aux coups de poing forts avec la configuration de base) est carrément galère quand on doit réaliser un quart de cercle ou toute autre figure avec le stick en même temps. L’absence de deux gâchettes supplémentaires se fait ressentir quand on doit appuyer sur les 3 boutons de coups de poing ou de coups de pieds simultanément pour balancer un super coup, chose qui, du coup, devient pratiquement impossible à faire. C’est pourquoi, les développeurs, conscients du problème, ont eu l'idée d'utiliser l'écran tactile. Ce dernier permet en effet de configurer quatre combinaisons prédéfinies qui se déclencheront automatiquement lorsque vous toucherez la case correspondante. Vous avez même la possibilité de configurer le jeu en mode Simple, dans lequel on peut assigner directement tous les coups spéciaux comme les Super ou Ultra Combo, galères à sortir, et le mode Pro qui permet de coller en raccourcis uniquement des commandes simples. Un système efficace même si les puristes s'arrâcheront les cheveux de voir n'importe qui balancer les combos les plus difficiles à réaliser en une fraction de seconde.

Au final, mise à part une jouabilité en dessous des versions sur consoles de salon, cette adaptation n'a pas à rougir face à ses grands-frères. Contenu conséquent, graphismes tip-top, parties en ligne d'une stabilité exemplaire, cette version 3DS s'impose sans aucun doute comme l'un des jeux (voire le jeu) les plus alléchants du line-up de la machine. Du tout bon.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Super Street Fighter IV 3D Edition (3DS)

Plateformes : DS

Editeur : Capcom

Développeur : Capcom

PEGI : 12+

Prix : 50 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

0