Professeur Layton et l’Appel du Spectre (DS)

 

Publié le Vendredi 25 novembre 2011 à 14:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Professeur Layton et Appel du Spectre (DS)

Layton, un jeu en or ?

imageL’une des séries les plus prisées sur Nintendo DS revient pour un ultime épisode. Ultime ? Oui, les prochains Professeurs Layton se dérouleront, en théorie, sur 3DS. Si vous voulez continuer à suivre les aventures de votre enquêteur préféré amateur d’énigmes, il faudra migrer vers la nouvelle console de Nintendo.

Toujours est-il que voici le 4ème épisode qui arrive dans nos contrées. Il s’intitule Professeur Layton et l’Appel du Spectre.

Avant de décortiquer le jeu, adressons un gros carton rouge à Nintendo et l’équipe de Level-5. Dans la version originale, le jeu était agrémenté d’une sorte de petit jeu de rôle baptisé « London Life ». Il était également disponible dans la version américaine… et a été retiré de la version européenne du jeu. Sans aucune raison valable et véritable. N’oublions pas que le jeu est sorti depuis 2 ans au Japon… ce n’est pas comme si les développeurs n’avaient pas eu le temps de s’occuper de la traduction. Ce petit jeu de rôle aux graphismes succincts dans lequel votre avatar devait remplir des quêtes pour apporter le bonheur autour de lui, proposait tout de même une centaine d’heures de jeu supplémentaire. Vous en serez donc privés. Et honnêtement, ça donne plutôt envie d’aller commander son jeu Outre-Atlantique (la version canadienne a-t-elle une piste française ?).
Bref, nous ne pouvons que nous insurger devant ce manque de considération et cette version tronquée livrée aux Européens.

Maintenant, est-ce que cette affaire en fait un mauvais Professeur Layton ? Pas du tout. Le jeu n’est pas pour autant plus court que les épisodes précédents et la critique, même avec cette pointe d’amertume, se fera donc telle quelle.

screenscreenscreenscreenscreen

screenProfesseur Layton et l’Appel du Spectre vous entraîne dans le passé de notre héros. Hershel est un jeune professeur d’archéologie à l’université de Gressenheller. Il ne compte pas ses heures, à tel point que le doyen de l’université lui impose une assistante : Emmy Altava. Elle arrive d’ailleurs au moment où le professeur reçoit une lettre de son vieil ami Clark Triton. Il s’agit d’un appel au secours : la ville dont il est maire est assaillie la nuit venue par un spectre qui détruit les habitations et terrorise la ville.
Sur place, nos deux héros vont découvrir que si la population n’a à déplorer aucune victime, c’est parce que le fils de Clark peut prédire les apparitions du Spectre. Et ce fils n’est autre que… Luke.
Vous allez donc découvrir l’histoire de la rencontre entre Layton et Luke, alors que ce dernier n’était qu’un jeune enfant.

screenVous allez donc parcourir la ville de Misthallery, questionner ses habitants, rencontrer ses autochtones, le tout en résolvant quelques 170 énigmes !
Quelques petits mini-jeux seront disponibles également : un train pour lequel il faudra judicieusement définir le parcours selon un nombre limité de rails, et les aquariums, parcours destinés à un petit poisson qui vous permettra par la suite de trouver les objets cachés dans les décors.
Comme d’habitude, donc, Layton et ses amis vont devoir résoudre des énigmes, trouver des pièces cachées dans les décors et qui vous permettront d’acheter des indices pour les énigmes trop difficiles…
Au rayon nouveauté, sachez que certaines de ces énigmes, et pas forcément les plus faciles, seront directement incluses dans la trame principale : couper le bon fil qui entrave un pont, par exemple, ou résoudre l’énigme de Luke pour lui parler, seront obligatoires pour continuer l’aventure.
Vous obtiendrez également une épreuve spéciale en attrapant la souris qui traverse parfois l’écran : soyez vifs et sur vos gardes, elle va vite !

screenscreenscreenscreenscreen

screenQuoi qu’il en soit, ce nouveau jeu du Professeur Layton, même avec quelques petites variations que nous venons d’évoquer, ne change pas radicalement des précédents épisodes.
Les énigmes sont également dans la même veine : réussir à faire traverser la rivière à un loup, deux chats et quatre poussins, sachant qu’un loup ne peut rester seul avec un chat et que les poussins doivent être plus nombreux que les chats… Ranger les pièces d’un puzzle dans le bon sens. Amener un objet d’un point A à un point B en lui faisant passer divers obstacles. Et j’en passe.
Le tout à base d’observation, de réflexion, de calcul et, parfois, de tout ça à la fois.

screenAu final, on se retrouve devant un Professeur Layton d’un excellent cru. Les énigmes se sont correctement renouvelées, même si leur nombre n’empêche pas une certaine ressemblance, parfois, avec celles des précédents opus. Quelques-unes sont d’ailleurs particulièrement coton et devraient vous donner du fil à retordre.
L’histoire est plutôt longue, avec beaucoup de blabla, certes, mais aussi pas mal de doublages pour les moments-clefs.
Graphiquement, les décors sont toujours aussi enchanteurs. Les personnages sont toujours intéressants et, finalement, on se plonge à nouveau avec plaisir dans cette nouvelle aventure.
Bref, c’est du Layton classique. Réalisé avec soin. Donc du bon Layton.


image


 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Professeur Layton et l’Appel du Spectre (DS)

Plateformes : DS

Editeur : Nintendo

Développeur : Level-5

PEGI : 7+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0