Damage Inc. Pacific Squadron WWII (Xbox 360, PS3)

 

Publié le Vendredi 7 septembre 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Damage Inc. Pacific Squadron WWII

Pappy Boyington forever

imagePlus habitués à nous livrer des accessoires PC et consoles, Mad Catz a décidé de faire une petit incursion dans le monde de l’édition de jeux vidéo. Et c’est avec Damage Inc. Pacific Squadron WWII qu’ils lancent les hostilités. Un jeu de shoot aérien qui, malgré tout, bénéficie du savoir-faire matériel de Mad Catz puisque le jeu est vendu soit seul, à jouer donc à la manette classique, soit en pack (version à 50 €) avec un manche à balais (version à 100 €).

L’histoire nous plonge en pleine seconde guerre mondiale. D’où le WWII du titre pour ceux qui n’auraient pas remarqué, et qui signifie « Wahou Wahou c’est la guerre mondiale II ». Le jeu commence avec un bref tutoriel, histoire de vous familiariser avec le pilotage, très arcade (et ce même lors du choix simulation) des appareils. Juste avant de vous lancer en pleine attaque de Pearl Harbour par les japonais. Vous allez enchaîner par la suite les missions dans le pacifique, du simple dogfight aérien au pilonnage de la flotte nippone, en passant par la défense de vos propres navires, le bombardement de points stratégiques et j’en passe. Tous les genres de missions sont déclinés via une dizaine de campagnes. Le jeu s’en veut tout à fait varié et réussi à éviter toute lassitude.

Côté jouabilité, la prise en main est immédiate et le jeu s’en remet à une option « grand public ». Les contrôles sont d’une simplicité enfantine. D’autant plus que le pilotage est très assisté… trop ? Sans doute pour les amateurs du genre. Du coup, le jeu en devient un simple shoot où vous n’avez qu’à vérifier votre altitude pour ne pas vous crasher : pas de décrochage, pas de manœuvres hasardeuses… le jeu vous recolle même votre assiette automatiquement. Ajoutez une aide à la visée et l’on a là l’un des deux plus gros reproches que l’on peut faire à Damage Inc. Pacific Squadron WWII : on enquille les missions sans peine. C’est d’une facilité déconcertante.
C’est certain qu’en cela, le jeu s’adresse à un public novice ou peu habitué au genre. Aux pré-ados qui veulent jouer les pilotes de chasse ou aux parents qui se souviennent encore de l’époque de la diffusion des Têtes Brulées à la télé mais qui n’ont jamais vraiment touché une console…
C’est finalement vraiment dommage que l’on ne puisse pas régler correctement les aides, les enlever pour qui veut, voire corser la difficulté globale du jeu.

screenscreenscreen

screenLe second gros reproche, et non des moindres, concerne le graphisme. D’un point de vue modélisation des appareils, aucun reproche à faire. La trentaine d’avions disponibles, déclinés en différents modèles et designs, sont superbes et très réalistes. On ne peut pas en dire autant des décors. Qu’il s’agisse des nuages ou des bâtiments au sol, sans parler des environnements, les développeurs font limite honte à la profession. C’est moche. Vraiment moche. C’est totalement indigne d’un jeu de 2012.

Heureusement, Damage Inc. Pacific Squadron WWII réussit à intéresser grâce à son ambiance. Les missions sont bien faites, scriptées avec soin, et permettent une bonne immersion dans l’action. Ça canarde de partout, on se prend rapidement pour un pilote émérite, et on enquille les succès et, finalement, ça le fait plutôt bien.
Ajoutez un mode multijoueur très complet. On peut jouer jusqu’à 8 via des modes variés, et même en coop à 3. Du mode classique dogfight au mode plus original Scratch One Flattop dans lequel vous devez couler le porte-avions de l’équipe adverse tout en protégeant le vôtre, chacun ayant un appareil et un rôle bien précis, Damage Inc. Pacific Squadron WWII est plutôt agréable à jouer entre potes.

screenAu final, malgré tout, on reste quand même très largement sur notre faim. Certes, les campagnes sont intéressantes, et le jeu a une bonne durée de vie. Certes, l’ambiance est plaisante et, globalement, le jeu est agréable. Certes, le multi est un point fort. Mais malheureusement, un gameplay trop simple qui enlève une bonne partie du challenge, un graphisme nauséabond et une IA à la ramasse plombent sérieusement le bilan final.
Très mitigé, donc. Même si Damage Inc. Pacific Squadron WWII ne déçoit pas vraiment, il n’enchante pas non plus. Une suite en corrigeant les gros défauts de ce premier jet pourrait, par contre, être toute à fait convaincante. On a les bases, mais pas le reste. Dommage.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Damage Inc. Pacific Squadron WWII (Xbox 360, PS3)

Plateformes : Xbox 360 - PS3

Editeur : Mad Catz

Développeur : Trickstar Games

PEGI : 12+

Prix : 50 € ou 100 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Damage Inc. Pacific Squadron WWII (Xbox 360, PS3) :

0