L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 15 août 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Mes chips et mon kayak

imageLes vacances, c’est formidable. Il y a la mer, le soleil, et la pandémie n’existe plus. Les gens s’agglutinent sur la plage, s’embrassent ou bien se promènent en ville sans masque alors que des panneaux à chaque coin de rue rappellent son caractère obligatoire, masque que d’ailleurs les policiers municipaux ne portent pas non plus, tandis que certains bars ou restaurants ne contrôlent que d’un œil morne le pass sanitaire.

Moi, perso, je m’en fous, j’ai un kayak.

Il file vite, mon kayak. J’ai un bon coup de pagaie. Au sens propre du terme, parce qu’hier, un chien a voulu uriner sur mon kayak que j’avais stationné quelques instants en bord de plage et j’ai calmé ses ardeur urétiques d’un swing que n’aurait pas renié Tiger Woods. Ou Gérard d’Aboville, c’est au choix.
Moi j’étais assez content du geste, pur et sec, d’un professionnalisme fou, mais je crois que j’étais le seul. Outre la propriétaire du chien, ma chère, tendre et aimante épouse et mes deux gamines m’ont soufflé dans les bronches, du genre « faut pas avoir de cœur pour maltraiter un animal, et oui, même une poule, ne change pas de sujet, t’es un monstre, on te déteste, et blablabla ». Façon bonnes femmes hystériques quoi. J’ai eu beau expliquer que les chiens étaient interdits sur la plage et que j’avais héroïquement sauvé mon kayak et évité une amende à la dame, on m’a répondu que pour éviter une amende, on informe, on ne projette pas le chien dans un arbre. Pfff… si on s’attarde sur les points de détails, maintenant…

image De toute manière, moi, je m’en fous, j’ai un kayak.

Pour moi tout seul, même si c’est un trois places. Sous prétexte que je le dirige comme un con et que j’ai scalpé trois mômes en quittant la plage. Moi je trouve au contraire que je le maîtrise drôlement bien. Trois sur quatre, c’est un bon ratio. Et encore, c’est parce que l’autre a plongé au dernier moment.

Alors je pars en mer pendant plusieurs heures. Tout seul. Je suis bien. Je suis dans mon kayak, avec mes chips et ma topette de whisky.

Hier, quand même, j’ai eu un léger problème. Je me suis démis l’épaule en pagayant. Alors que j’étais au large. Et pagayer uniquement du bras droit… ben on a vite fait de tourner en rond.

J’ai eu beau tenter de lancer des SOS aux bateaux qui passaient… avec un bras… ils ont cru que je leur faisais coucou. C’est finalement sous le coup de 23h30, sachant que j’étais quand même parti à 8h30 du matin, que ma chère, tendre et aimante épouse a donné l’alerte. Moi, j’avais passé la journée en plein soleil, avec mes deux topettes de whisky de 1,5 litre. J’étais bien.

Il parait que j’ai frappé deux sauveteurs avec ma pagaie et tenté de crever leur zodiaque avec les dents. M'en souviens plus.

Aujourd’hui, ça va mieux. Enfin, j’ai encore un mal de chien à l’épaule, mais j’ai racheté du whisky, donc ça ira. J’vais ptêt repartir en mer, tiens.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

42669-plage-chiens-kayak-epaule-whisky