Bond 007 Quantum of Solace (PC, Xbox 360, PS3)

 

Publié le Jeudi 6 novembre 2008 à 12:01:58 par Cedric Gasperini

 

Test : Bond 007 Quantum of Solace (PC, Xbox 360, PS3)

Bond perd le set (mais garde le double zéro)

Bien. Honnêtement, je n'ai pas aimé le dernier Bond. Quantum of Solace. Mais pas forcément pour les raisons évoquées par divers confrères. Que ce Bond soit une simple histoire de revanche, qu'il n'utilise pas de gadget, tout ceci ne m'a pas spécialement perturbé. En fait, j'ai eu du mal avec deux choses. En premier lieu, le scénario. Mal foutu, avec des ficelles tirées par les cheveux, avec des rebondissements vus et revus, et des manques (on sent certaines coupes franches au montage), le tout baigné dans une intrigue ras-de-plafond, c'est un bon gros ratage de ce point de vue. Et puis bon, nous coller une poursuite en voiture, une poursuite à pieds, une poursuite en bateau, une poursuite en avion dans le même film' c'est un poil répétitif'
Ensuite, la réalisation. Il faut arrêter avec les scènes d'action filmées au plus près, caméra à l'épaule. On a un mal fou à suivre, à savoir qui a frappé qui, quelle voiture a percuté quelle autre' c'est d'une lourdeur pénible et affligeante.

A part ça, Treyarch nous livre Quantum of Solace, le jeu vidéo. Attention, hein, il est réalisé' avec le moteur graphique de Call of Duty 4 ! Tadaaaaam ! Bon, ne laissons pas l'insoutenable suspens vous tenir en haleine plus longtemps : j'ai préféré le film au jeu. C'est dire. Outre le fait qu'ils sont même arrivés à foirer le générique façon Bond, Treyarch nous ont pondu un FPS mou, répétitif, sans saveur, sans intérêt.

On commence par suivre le scénario du film' à quelques différences près. La poursuite sur les toits se fait avec des tireurs qui sortent de nulle part (il n'y en a aucun dans le film), on tue le méchant que l'on poursuit en le jetant du haut d'un échafaudage (Bond le flingue dans le film)' pour ne citer que les premières des nombreuses différences qui règnent entre le jeu et le film. Ce ne sont que de petites variations qui, globalement, n'ont pas vraiment d'incidence sur le jeu en lui-même mais qui sont, à bien y réfléchir, inutiles et dénotent d'un parti-pris crétin.
Et puis finalement, Treyarch mélange ce Quantum of Solace avec Casino Royale, le précédent film, dans un ordre chronologique à la mords-moi-le-n'ud, pour finalement ne plus comprendre grand-chose au scénario (et pour un jeu vidéo tiré d'un film d'action, c'est le comble). A cela, il faut ajouter un graphisme plat et pas spécialement folichon. Alors oui, ça pète de partout. On explose des pylônes, des salles, des bâtiments, des véhicules' mais bon' une pierre avec une texture moche, quand ça explose, ça fait des petits cailloux avec des textures moches. Et c'est bien ça le problème : les textures sont moches. Si l'animation des personnages est plutôt réussie, on regrettera que Daniel Craig ait parfois l'air d'un gros nain dans les cinématiques. Cinématiques très nombreuses, mais souvent mal rythmées, mal filmées' et mal doublées (les acteurs semblent s'ennuyer, ça tombe bien, nous aussi).

Bref, Quantum of Solace jouit d'une réalisation médiocre. Et le level design est à son image. On progresse dans des parcours tellement délimités que l'on a l'impression de naviguer dans des couloirs. Que dire de plus ' L'IA est pauvrette, les ennemis se mettant gentiment à découvert ou laissant dépasser un bras ou une tête de leur abris pour se faire gentiment shooter, voire essayant de vous contourner' tout en se mettant bien à découvert' Finalement, les bons points de ce Bond-ci sont à mettre au crédit de la jouabilité. On dirige aisément son Bond et de ce point de vue, Quantum of Solace est un bon FPS. De ce point de vue-là seulement (par contre les Quick Time Events sont mous). Idem pour les décors, plutôt variés. Même s'ils sont globalement moches, ça nous donne du moche diversifié. C'est déjà ça.

Enfin, le multi est assez réussi. 7 modes de jeux le composent : Deathmatch en solo ou en équipe, évasion, désamorçage de bombe, domination de territoire et Pistolet d'Or. De bonnes et intenses parties sont à prévoir, dans de grands niveaux où s'offrent à vous de nombreuses possibilités. Jouables jusqu'à 12 en ligne. Quant à savoir si cela suffit à redorer le blason du jeu et en faire un probable achat' non.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Bond 007 Quantum of Solace (PC, Xbox 360, PS3)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Activision

Développeur : Treyarch

PEGI : 18+

Prix : Wii, PC : 60€ - PS3, Xbox 360 : 70€ - PS2 : 40€

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0