Star Trek : Sans limites, la critique du film

 

Publié le Mercredi 17 août 2016 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Star Trek : Sans limites, la critique du film

Un peu plus près des étoiles

imageDéjà 3 ans (sur 5) que l'USS Enterprise et son équipage, menés par le Capitaine James T. Kirk, sont en mission d'exploration de la galaxie. 

Juste après une mission diplomatique quelque peu ingrate, l'Enterprise fait escale à la toute nouvelle base spatiale de la Fédération, Yorktown, une gigantesque station sphérique de la taille d'une planète. 
Durant l'escale, Kirk reçoit la proposition de devenir vice-amiral, ce qui lui retirerait le commandement de son vaisseau. Spock quant à lui, reçoit l'avis de décès de l'ambassadeur Spock, son double d'un autre futur. 

Dans le même temps, un appareil non identifié surgit d'une nébuleuse non-explorée. A son bord, Kalara, une extraterrestre qui a dû laisser son équipage et son vaisseau dans une bien mauvaise posture sur une planète inhospitalière à l'intérieure même de la nébuleuse, et qui cherche de l'aide.
 
Kirk propose d'aller secourir tout le monde. Hélas, à peine l'USS Enterprise a-t-'il franchi une ceinture d'astéroïdes qu'il est attaqué par une myriade de vaisseaux.

Pour Kirk, Spock, Scotty, Chekov, McCoy, Uhura et Sulu, c'est le début d'une mission de survie.


screenStar Trek : Sans limites est le 3ème volet du reboot de la saga initiée par J. J. Abrams. Il est réalisé par Justin Lin mondialement connu pour avoir réalisé 4 épisodes de la saga Fast & Furious.

Nous avons tout le casting des épisodes précédents réuni ici, soit Chris Pine, Zachary Quinto, Karl Urban, Simon Pegg, John Cho et Anton Yelchin. Coté nouveaux, Idris Elba, Sofia Boutella, Lydia Wilson et Shohreh Aghdashloo sont de la partie.
Deux choses sont à noter. D'une part, pour une fois Chris Pine ne nous donne pas envie de lui mettre des claques. L'acteur, déjà excellent dans The Finest Hours, donne une meilleure prestation que dans les autres Star Trek. Sans doute parce que son personnage est en plein phase de doute, et que cette profondeur lui sied mieux qu'une simple interprétation musclée. Ensuite, oubliez le marketing français du film, sous prétexte qu'il y a une actrice Franco-Algérienne. Elle a 4 scènes, 3 phrases, 2 scènes de combats contre des mecs engoncés dans leurs prothèses et un intérêt proche de 0. Quant au reste du casting, il s'en sort globalement bien même si on n'est toujours pas convaincu par Zachary Quinto.

screenNous ne nous le cachons pas, "Sans Limites" ressemble comme deux gouttes d'eau au précédent volet "Into Darkness". Même type de méchant, même types d'enchainements, même conclusion, même crash de l'Enterprise (ne me sortez pas le coup du spoil, c'est dans la bande annonce). 

Le film est donc une autre version d'une histoire déjà vue ?
 
Oui. Un peu comme tous les films à Hollywood, cela dit. Mais heureusement, cet épisode est supérieur au précédent.

screenscreenscreen

Parce qu'il contient des séquences de fou, le crash ou la bataille spatiale par exemple. Les images sont superbes, à l'heure où beaucoup de productions voient leurs effets spéciaux numériques très mal finis. C'est simple, si on le compare au dernier Star Wars, on est ici face aux meilleures séquences spatiales du moment. Par un réal de Fast & Furious. Fallait le faire…

screenEnsuite, parce que "Sans Limite" met aussi en avant toute l'équipe. Alors que les deux autres volets se concentraient essentiellement sur Kirk et Spock, ici, par la création de duos inédits, ceux que l'on voyait moins sont plus présents. Bon d'accord, ils n'ont pas forcément un rôle essentiel, mais savoir qu'ils sont là au cœur de l'action, c'est sympa et ça étoffe l'histoire.

Enfin, le film baigne dans une certaine ambiance nostalgique. A la fois par des références aux anciens épisodes, à l'équipage originel mais aussi via les interrogations de Kirk et Spock sur leurs avenirs. Et par sous-entendu au devenir de la saga au cinéma.
 
Bref, après un été finalement assez moyen du coté des blockbusters, Star Trek : Sans limites est une bonne surprise.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Star Trek : Sans limites, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Paramount Pictures France

Développeur : Justin Lin

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Star Trek : Sans limites, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Star Trek : Sans limites, la critique du film :

0