NBA 2K17 (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Lundi 19 septembre 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test NBA 2K17 (PC, PS4, Xbox One)

Un nouveau rebond

imageDepuis quelques années déjà, 2K Sports et Visual Concepts nous régalent avec leur série NBA 2K, succès éclatant que tous les fans de basket-ball se disputent.

Le nouvel opus, NBA 2K17, vient de sortir. La question qui revient tous les ans est donc de savoir si la qualité est toujours au rendez-vous, si les développeurs ne se sont pas reposés sur leurs lauriers, et si finalement, le jeu vaut le coup d’être acheté chaque année.

Faisons le tour du propriétaire. Tout d’abord, après une interminable installation du jeu sur le disque dur, qui durera près d’une demi-heure, et durant laquelle vous ne pourrez que faire un insupportable match tutorial qui vous coupe l’action toutes les dix secondes pour vous expliquer comment jouer, vous pourrez enfin accéder à l’ensemble des options proposées par ce NBA 2K17.

Vous pourrez alors faire des matches simples, vous taper un tuto complet ou faire des matches à un contre un, deux contre deux, trois contre trois, quatre contre quatre ou cinq contre cinq dans le mode « bitume ».

Les développeurs ont revu le mode carrière et sont revenus à un une histoire plus simple, plus proche du jeu, moins scénarisée, plus libre. Vous créez donc un personnage comme bon vous semble, lui choisissez une position, lui attribuez quelques points dans ses stats (pour une fois, le nombre de points à allouer est limité) et vous lancez dans le mode carrière : deux jeunes basketteurs d’université, inséparables, tentent d’accéder au firmament des parquets. Vous êtes l’un d’entre eux. Selon vos choix, selon votre comportement également, allez-vous garder votre meilleur pote, vous en faire un rival, être accepté dans votre nouvelle équipe ? Les grandes stars du basket-ball interagiront avec vous et réagiront à vos déclarations… le tout en essayant, de votre côté, d’être le meilleur possible dans les matches.
On regrettera par contre les intros interminables que l’on ne peut pas passer et les cinématiques pas toujours intéressantes...


screenLes modes MyGM et MyLeague, à gérer votre équipe, les joueurs, le personnel… vous permettront de vous transformer en gérant d’équipe pro, avec tout ce que cela implique de problèmes, de tracas, et de relation humaine.

Le jeu en lui-même a été visuellement amélioré. Comme quoi, même si on en doutait après le magnifique épisode de l’année dernière, c’était possible. L’animation est plus fluide. Il y a moins de bugs de collision, même sur les ralentis, même en gros plan. Le public est encore plus présent, donne de la voix… les développeurs sont allés enregistrer les ambiances de chaque stade, les bruits de chaque arène (même le buzzer de l’horloge correspond parfaitement)… Les animations à chaque quart-temps, les commentaires… tout a été peaufiné, amélioré…

screenLes commandes sont toujours aussi intuitives et précises. Oh, il vous arrivera sans doute de vous emmêler parfois les pinceaux, surtout au début, à faire une passe alors que vous voulez faire un dunk, ou armer un tir au lieu de faire une passe… mais cela sera dû exclusivement à une erreur de votre part… Le tir se fait avec le stick droit ou avec le bouton carré ou X, la passe normale avec le bouton X ou A, la passe avec rebond avec le bouton rond ou B, la passe aérienne avec le bouton triangle ou Y, on accélère avec R2, on dribble avec le stick droit également, on contre avec le triangle ou le Y, on vole la balle avec le carré ou le X… Et j’en passe et j’en oublie. Les habitués seront en terrain conquis, les novices s’y feront vraiment facilement, surtout s’ils prennent le temps, durant l’installation du jeu, de se taper un ou deux matches tuto.

screenscreenscreen

screenBref, NBA 2K17 est toujours aussi agréable à prendre en mains, aussi facile à jouer, aussi plaisant. Avec une réussite au tir basée sur le timing du joueur mais aussi ses capacités et sa fatigue. Avec la possibilité de changer la tactique à la volée… le gros atout de NBA 2K17, comme les précédents opus avant lui, est en fait de permettre à n’importe qui de jouer, même sans être un gros pro du basket, et de se sentir à l’aise avec l’équipe qu’il dirige. Mais aussi aux habitués de plonger dans les méandres d’une équipe et d’en choisir chaque aspect, chaque mouvement collectif, chaque comportement… bref de rentrer dans les détails.

screenL’IA est une nouvelle fois ultra performante. Même si les adversaires ont tendance à temporiser même si la raquette leur est ouverte parce que vous êtes à la bourre pour votre repli défensif, il n’empêche que vous les verrez parfois amorcer des séquences pour vous mettre dans le vent, à vous laisser admiratif après être tombé dans le piège de leurs appels et contre-appels.

Bref, on pourrait tartiner des dizaines de pages sur NBA 2K17. Vous parler de l’ambiance, du plaisir à chaque panier, de la beauté des graphismes et de l’animation, de la prise en mains parfaite, de ses multiples options, de ses multiples possibilités, de son intelligence de jeu… on se contentera de vous dire que NBA 2K17 est tout simplement une expérience qui se vit. Qui se joue.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

NBA 2K17 (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : Xbox One - PS4

Editeur : 2K Sports

Développeur : Visual Concepts

PEGI : 3+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

NBA 2K17 (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu NBA 2K17 (PC, PS4, Xbox One) :

0