PES 2017 (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One)

 

Publié le Mardi 20 septembre 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de PES 2017 (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One)

Carton vert ?

imageLa grande guerre des jeux de foot aura une nouvelle fois lieu cette année. Même si FIFA mène largement au score quand on regarde le volume des ventes de ces dernières années – et de très très loin – force est de constater que sur le papier et manette en mains, c’est PES qui s’en tire le mieux avec une jouabilité et une IA nettement supérieure. Mais ça, allez essayer d’expliquer ça aux blaireaux qui préfèrent avoir toutes les vraies équipes et les vrais noms des joueurs plutôt qu’un bon jeu…

Reste à savoir si cette année, PES 2017 est une nouvelle fois un bon jeu de foot, ou si l’on sent poindre un vrai laisser-aller…

C’est donc le titre signé Konami qui ouvre le feu, son concurrent ne sortant pas avant plusieurs jours.

Et les années semblent se suivre… et se ressembler. Avec un PES qui se base essentiellement sur le jeu, tentant de faire oublier que côté licence, c’est quand même un brin la bérézina. Ah ça, c’est bien beau d’annoncer des partenariats exclusifs avec le Barça, Dortmund, Liverpool ou avec la ligue chilienne ou argentine… mais c’est un peu de la poudre aux yeux dans le but de vous faire oublier que pour le reste, ce n’est pas brillant. Pas de Bundesliga, par exemple. Même pas de Bayern Munich… les seules équipes allemandes étant le Borussia Dortmund, Leverkusen et Schalke 04. Ça fait pauvre… Et si la Ligue 1 et la Ligue 2 française est sous licence, donc parfaitement représentée (à un ou deux écarts près niveau joueurs dus à des transferts de dernière minute, mais ça, c’est inévitable et sera corrigé avec les prochains patches), il faut bien avouer que d’autres sont toujours incomplètes, et non des moindres, comme la Premier League, avec quelques équipes fantaisistes tant au niveau nom que maillot.


screenAlors effectivement. Il y a un éditeur qui permet de corriger ça pour ceux qui ont (beaucoup) de temps à perdre. Mais force est de constater que le nombre d’équipes, et surtout le nombre d’équipes sous licence n’est une nouvelle fois pas le fort de PES. Et on se dit que c’est bien dommage.

On retrouve sinon les modes de jeux classiques, avec des matches rapides, des entraînements, des coupes à jouer ou à créer, la possibilité de jouer des saisons, et un mode carrière, la Ligue des Masters, qui s’étoffe même un peu plus quant à ses possibilités et options, des matches ou compétitions en ligne… bref, tout ce qui fait le charme d’un jeu de foot et dans lequel on ne rentrera pas dans le détail parce que bon.
PES possède tout ce qu’il faut au niveau modes de jeu, qu’il s’agisse de jeu pur ou de gestion d’une équipe.

screenConcentrons-nous sur le nerf de la guerre, le jeu sur le terrain. Graphiquement en premier lieu. PES 2017 assure tout ce qu’il faut de ce côté-là. Les joueurs sont vifs, parfaitement animés, et les plongeons des gardiens sont saisissants de réalisme. On se croirait la plupart du temps en pleine retransmission télévisée, à un ou deux détails près. PES 2017 est beau, bien animé, la motion-capture des visages des joueurs est de haute volée, bref, il n’y a pas grand-chose à redire là-dessus.

Au niveau du gameplay, cette nouvelle version a amélioré pas mal de petites choses. Le placement des joueurs, notamment. La défense ne se fait plus trouer (ou du moins, nettement moins souvent). On voit des joueurs se jeter sur le ballon comme des morts de faim, plonger pour contrer vos tirs, anticiper vos appels… bref, l’IA a été revue très largement à la hausse de ce côté-ci. Les gardiens sont ceux qui ont le plus bénéficié de cette amélioration. Ils font de sublimes arrêts, ne sont plus pris en défaut de « grosse bourde » ou comportement erratique. Il faudra voir sur la durée s’il n’y a pas encore quelques merdouilles sur certaines situations et on espère aussi que les différents patches ne viendront pas saccager tout ça, mais globalement, pour le moment, c’est une vraie bonne surprise : une bonne défense, un bon gardien… c’en est fini des 10-0 dès que l’on sait maîtriser le jeu.

screenscreenscreen

screenLes attaquants, eux, ont également progressé, avec de meilleurs appels, de meilleures anticipations. Et même si on constate encore quelques placements douteux (mention spéciale aux deux attaquants qui, dans un match, se sont télescopé juste avant de réceptionner un centre, l’ailier venant couper la course de l’avant-centre), globalement, il y a là aussi du mieux. A noter que les centres sont plus efficaces. Si l’année dernière, marquer sur un centre relevait du miracle, les attaquants viennent désormais bien plus souvent couper la trajectoire de la balle de leur propre chef. A voir, là aussi dans la durée, si les centres ne deviennent pas « trop » efficaces, mais à première vue, ça n’a pas l’air d’être le cas. Quant aux arbitres, notons un léger mieux même s’ils sont toujours un peu trop prompts à sortir un carton au moindre contact, ou parfois un brin aveugles… il s’agit là d’un axe d’amélioration à privilégier pour les années futures.

Bref. Ce PES 2017, s’il est encore trop léger au niveau des licences des équipes et du contenu en ce qui concerne les championnats – il y a un vrai effort à faire de ce côté-là – peut toutefois se targuer de hausser un peu plus le niveau de qualité. La jouabilité est excellente. On prend un vrai plaisir à jouer les matches. Accessible, bien fait, avec de belles surprises sur le comportement des joueurs et des gardiens, un bon rythme sur le terrain, de belles actions qui se déroulent sous vos yeux, de multiples options pour modifier, placer, diriger son équipe, et, au final, plaisant et grisant à jouer, PES 2017 est une belle réussite.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

PES 2017 (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3 - Xbox One - PS4

Editeur : Konami

Développeur : Konami

PEGI : 3+

Prix : 50 €

Aller sur le site officiel

PES 2017 (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu PES 2017 (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One) :

0