Star Wars Rogue One, la critique du film

 

Publié le Mardi 13 décembre 2016 à 18:00:00 par Sylvain Morgant

 

Star Wars Rogue One, la critique du film

Totale réussite ou Total ratage ?

imageEn ces temps troublés, l'Alliance Rebelle tente de s'opposer par tous les moyens à l'Empire Galactique. Lorsqu'elle apprend qu'un déserteur a des informations sur la construction d'une arme de destruction massive, elle tente de le récupérer.

Problème, celui-ci est retenu par Saw Gerrera, vétéran extrémiste de la Guerre des Clones, et son groupe mercenaires.
Les Rebelles envoient alors le Capitaine Cassian Andor chercher Jyn Erso, qui jouera les intermédiaires avec Gerrera, puisqu'elle le connait.

Il apparait rapidement que le propre père de Jyn, Galen Erzo, est derrière la construction de cette arme, sous la supervision du Directeur Krennic. Jyn et Andor vont donc tenter de récupérer Galen pour percer les mystères de cette arme.

Mais on ne défie pas la puissance Impériale sans dommage et très vite les Rebelles seront face au bras droit de l'Empereur en personne : Darth Vader.

Le nouveau Star Wars est arrivé !

Mais un Star Wars différent, non numéroté, car ce Star Wars là est un spin-off, série de film dans l'univers Star Wars mais indépendant et mettant en scène des personnages inédits. D'où son nom "A Star Wars Story". Ne vous attendez donc pas à suivre la suite des aventures de Rey, Finn, Poe et Ben. Ici, c'est un retour en arrière, qui se situe juste avant l'Episode IV : Un Nouvel Espoir. Tout le monde suit ?


screenRogue One est réalisé par Gareth Edwards, d'après une histoire de John Knoll. Niveau casting nous avons Felicity Jones (Jyn Erso), Diego Luna (Cassian Andor), Ben Mendelsohn (directeur Orson Krennic), Donnie Yen (Chirrut Îmwe), Mads Mikkelsen (Galen Erso), Alan Tudyk (K-2SO), Riz Ahmed (Bodhi Rook), Jiang Wen (Baze Malbus) et Forest Whitaker (Saw Gerrera).

En tant que fan de la saga, j'avoue que, bien qu'attendant avec impatience de voir le film, j'étais aussi tendu, tant sur le fond que sur la forme du film. Sur le fond, car l'histoire si elle est mal rattachée au film "Un Nouvel Espoir" peut vite poser problème. Sur la forme, car faire un spin-off, qui ne reprend pas forcement les codes (texte déroulant du début, musique…) du reste de la saga, peut vite rebuter le public de fans (dont je fais donc partie), habitué à une certaine forme. De plus, les rumeurs de production difficile, de reshoot suite aux retours de Disney sur la fin jugée trop sombre…

Et c'est peu dire que je suis rassuré.

screenGareth Edwards a réussi le tour de Force de faire un Star Wars différent mais qui s'intègre parfaitement au reste de la saga. Rogue One est un vrai film de guerre dans les étoiles. Des batailles au sol et dans l'espace d'une grande qualité, des décors sublimes, une galerie impressionnante de personnages, des références à l'univers étendu, que ce soit les précédents films, les séries TV… Les fans attentifs verront tout un tas de références, dans des personnages, des vaisseaux. C'est plaisant, ça s'intègre bien. Par contre, il faut reconnaitre que parfois, c'est gratuit et seuls les plus fans les verront. Et parfois, on se dit que Disney a encore fait monter la sauce avec un personnage tiré de la série The Clone Wars "le plus badass des badass", pour pas grand-chose. Car tout comme le Captiaine Phasma dans Le Réveil de la Force, Saw Gerrera, joué par Forest Whitaker, a 3-4 lignes de dialogue, 2-3 scènes dans la première partie du film et au final, son utilisation est quelque peu tirée par les cheveux. Ça ne gâche rien, mais ça fait occasion manquée, je trouve. Par contre, et c'est à saluer, le réalisateur réussit à utiliser d'anciens personnages, morts ou qui ont bien changé…

screenscreenscreen

screenL'héroïne principale Jyn Erso, joué par Felicity Jones est très bien et a le bonheur de ne pas être ce que les rumeurs prétendaient, à savoir la mère de Rey. Cassian Andor, joué par Diego Luna ne s’en sort pas trop mal aussi, par contre, son évolution est peut-être un peu trop rapide. Mais notre personnage préféré est sans aucun doute K-2SO, doublé par Alan Tudyk. Ce robot impérial a les meilleures répliques et est l’élément comique réussi du film.
Le duo Chirrut /Baze (Donnie Yen/ Jiang Wen) quant à lui est assez peu utilisé et on désespère toujours devant le coup de "l'asiatique expert en art martiaux aveugle et mystique" usé jusqu’à la moelle parce que trop souvent au ciné ou dans les séries. Le Directeur Krennic, enfin, est joué par Ben Mendelsohn et s’avère glacial et salaud à souhait. En tout cas, les acteurs sont bons et ne donnent pas l'impression d'en faire des caisses.

screenNiveau effets visuels et effets spéciaux, c'est une grosse claque. C'est absolument une merveille pour les yeux. Les environnements sont variés et tous très réussis. Le gros point positif, c'est qu'on a du mal à dire si ce sont des images virtuelles ou des maquettes, surtout dans la bataille finale. C’est aussi sans doute pour que l'enchaînement avec "Un Nouvel Espoir", sorti en 77, ne soit pas un problème. On est aussi devant l'une des plus belles scènes de combat spatial de la saga, si ce n'est la meilleure. Et elle permettra de répondre à une question qui me taraude depuis des années : "Mais pourquoi les Rebelles attaquent l'Etoile Noire avec si peu de chasseurs ?"

Le final de Rogue One est absolument dantesque, un vrai régal. Oui, c'est assez subjectif et surtout, très succinct comme commentaire mais je vous rappelle que je n'ai pas droit vous divulguer plus d’info, NDA oblige. On dira juste que dans cette scène, Darth Vader reçoit un nouveau surnom : "La Moissonneuse à Rebelles".

screenSinon, y a-t-il de vrai gros défauts qui entachent le film? Le début, assez longuet, même s’il est utile pour présenter les différents personnages. Mais passé ce premier acte, tout s'enchaine sans temps mort. Les liens entre les différents personnages sont peut-être aussi assez téléphonés et les "coïncidences" de l'histoire très classiques finalement. Mais au final, rien qui ne vienne gâcher le plaisir.

Rogue One : A Star Wars Story est tout simplement un gros kiff. Pour les fans et pour les autres. D'un épisode annexe, il devient un grand classique. Directement.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Star Wars Rogue One, la critique du film

Plateformes :

Editeur : The Walt Disney Company France

Développeur : The Walt Disney Company France

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Star Wars Rogue One, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

 

 

Images du jeu Star Wars Rogue One, la critique du film :

0