The Elder Scrolls Online: Morrowind (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Lundi 26 juin 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de The Elder Scrolls Online: Morrowind (PC, PS4, Xbox One)

Retour à nos premières amours

imageAprès s’être restructuré grâce à la mise à jour majeure Tamriel, The Elder Scrolls Online a réussi à relancer la machine et s’imposer comme un acteur sérieux de la scène MMORPG.
Loin de s’arrêter là, Bethesda a voulu relancer la machine grâce à une nouvelle extension : Morrowind.

Un nom qui parle aux fans de la première heure (la troisième heure, en réalité) de la série The Elder Scrolls, puisqu’il s’agit de retrouver la région explorée dans le troisième opus. Un The Elder Scrolls III Morrowind qui avait propulsé la série au rang de RPG culte. Autant dire qu’on avait hâte de remettre les pieds dans les forêts et montagnes de nos jeunes années.

Cette extension vous propose donc de retrouver l’île de Vvardenfell, et d’arpenter les rues de la capitale, Vivec, ainsi que d’autres cités plus modestes comme Seyda Neen et Balmora. Et le moins que l’on puisse dire est que les développeurs ont soigné ce retour. On retrouve en effet les mêmes décors, les mêmes rues, les mêmes ambiances… Et qu’importe l’incohérence d’époque (7 siècles séparent le jeu d’origine de cette extension dans la chronologie de l’univers The Elder Scrolls) : c’est un véritable côté fan-service assumé qui ravira tous les anciens joueurs.
On retrouve donc – en plus joli, forcément – ces décors étranges et dépaysants, cette faune et cette flore si particulières…

Outre ce « nouvel » environnement, l’extension Morrowind permet de créer un nouveau personnage. Il s’agit du gardien. En communion avec la nature, il permet d’avoir des compagnons animaux (dont l’ours, bien entendu), qui combattront à vos côtés. Vous pourrez aussi choisir de faire évoluer vos sorts liés aux plantes et vous orienter plus vers un rôle de soigneur. Une classe toujours rare, malheureusement, mais ô combien essentielle. Vous pourrez également choisir de vous tourner vers les sorts de glace, pour un personnage plus bourrin, plus tourné vers le côté « tank ».
Dans tous les cas, ce nouveau personnage est plutôt bien équilibré et permet de mélanger un brin les genres : jouer un bourrin avec quelques éléments de soigneur, par exemple, permet de s’adjuger un rôle essentiel dans un groupe de joueurs.


screenVous pourrez choisir de débuter directement l’aventure, ou de faire un petit tutoriel pour les nouveaux-venus et ainsi découvrir le gameplay.
Vous pouvez aussi tout à fait décider de prendre votre personnage déjà créé dans le jeu de base. Dans ce cas, une mission d’introduction vous permettra de faire le lien avec l’histoire. Attention toutefois : il est à noter que la plupart des joueurs ont décidé de recréer un nouveau personnage, en utilisant la nouvelle classe disponible, pour jouer à cette extension. Si vous débarquez avec votre personnage déjà d’un certain niveau, vous risquez de galérer un brin pour trouver des compagnons…

screen6 donjons solo et deux donjons publics vous attendent sur l’île de Vvardenfell. Notez qu’entre les donjons, les missions principales et autres missions annexes, ce sont entre 30 et 40 heures de jeu qui vous sont proposés dans cette extension. La campagne est d’ailleurs bien plus portée sur l’histoire, la narration, que le jeu d’origine. Certains pourront la trouver un peu longue à démarrer, un poil mollassonne au début, mais force est de constater que les développeurs ont soigné leur scénario.

Cette extension marque aussi l’arrivée des Champs de bataille. Arènes qui peuvent accueillir 3 équipes de 4 joueurs. 3 arènes sont disponibles et seront choisies de manière aléatoire. Idem pour les modes de jeux (Deathmatch, Domination, Capture du Drapeau). Des parties rapides (15 minutes max), rythmés et qui offrent quelques récompenses intéressantes. Des quêtes quotidiennes liées à ces champs de bataille sont également ajoutées au jeu.


screenEnfin, la salle de fabrication est la nouvelle épreuve réservée aux groupes de 12 joueurs. Deux modes de difficulté sont proposés. Et le but est d’arrêter les machines Dwemer dans la tour de Sotha Sil.

Rajoutons quelques petites choses amenées par cette extension, comme la possibilité d’acheter une maison à Vvardenfell, de nouveaux plans d’artisanat, de nouveaux objets, armes, équipements… et on a brièvement fait le tour.

Entre réussite et bémols, ce The Elder Scrolls Online Morrowind reste une bonne extension dans l’ensemble. Au rang des déceptions, on pourra citer que la volonté de faire de son jeu un monde totalement ouvert quel que soit le niveau du joueur pose souci quand on croise des joueurs de très haut niveau, qui ont l’air quand même de bien s’ennuyer face à des créatures faiblardes, ou des aventuriers un peu trop « voyageurs » qui s’engouffrent dans des combats qui ne sont clairement pas pour eux, notamment pour les boss de zone. On notera aussi de nombreux bugs, ou quelques pains de connexion qui peuvent gâcher un combat ou une partie. Ou l’absence de refonte de l’interface. Enfin, le contenu, quoi qu’important, aurait pu clairement être plus riche, surtout pour une extension à 40 €.

screenQuoi qu’il en soit, de nombreux motifs de satisfaction sont à souligner. La nouvelle classe de personnage est particulièrement réussie. La campagne est mieux amenée, plus scénarisée, l’écriture de meilleure qualité… même si cette extension fait la part belle au jeu solo, plus qu’au jeu en groupe (un comble pour un MMORPG). Le côté fan-service et nostalgie fonctionne également à merveille, à retrouver les lieux de Morrowind. Enfin, les champs de bataille sont vraiment une bonne idée et le raid une réussite.

Bref, si vous êtes un habitué de The Elder Scrolls Online, vous serez comblé par cette extension. Si vous n’avez pas encore succombé au jeu, c’est peut-être là une bonne raison de s’y mettre.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

The Elder Scrolls Online: Morrowind (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Bethesda

Développeur : Bethesda

PEGI : 18+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

The Elder Scrolls Online: Morrowind (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

 

 

Images du jeu The Elder Scrolls Online: Morrowind (PC, PS4, Xbox One) :

0